Etats Unis (45) destroyers (5)

Destroyers classe Benson-Livermore

USS Benson (DD-421)

Avant-propos

Les trente-quatre destroyers de classe Benson-Livermore sont les avant-derniers destroyers américains disposant d’un gaillard d’avant, les Fletcher qui succèdent aux Gleaves marquant le retour à la configuration flush-decker ou pont ras.


Par rapport aux Sims dont ils sont issus, les Benson-Livermore marquent un retour à quatre chaudières, deux cheminées, une propulsion en échelon et deux plate-formes quintuples lance-torpilles.

Le budget 1937 finance la construction de huit navires considérés comme une classe Benson (DD-421 à DD-428) suivis aux budget 1938 et 1939 par huit navires de classe Livermore immatriculés (DD-429 à DD-436), navires d’abord considérés comme formant une classe à part avant que finalement ces huit navires forment avec les huit précédents une classe appelée Benson-Livermore.

La guerre menaçant, les commandes de destroyers connaissent une importante augmentation avec dix-huit navires financés aux budget 1940, 1941 et 1942 à raison de six exemplaires chaque année (DD-437 à DD-454), portant le total à trente-quatre destroyers, tous déployés dans le Pacifique répartis entre San Diego (seize navires) et Pearl Harbor (dix-huit).

Carrière opérationnelle

USS Benson (DD-421)

USS Benson (DD-421) 4

-Le USS Benson (DD-421) est mis en service (commissioned) le 25 juillet 1940 après vingt-six mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 16 mai 1938.

-D’abord déployé dans l’Atlantique, le Benson réalise sa mise en condition opérationnelle et montre le pavillon. Au printemps 1941, il rejoint le Pacifique avec pour port d’attache San Diego (Californie), le DD-421 arrivant à destination le 21 avril 1941.

-Toujours stationné dans le sud de la Californie en mars 1950, le destroyer va escorter plusieurs convois en direction du Pacifique Sud notamment en direction de la Nouvelle Calédonie.

-Le Benson va rester déployé dans le Pacifique jusqu’en septembre 1952 quand il rallie Bremerton pour subir un grand carénage au Puget Sound Navy Yard du 10 octobre 1952 au 4 février 1953. Il réalise ses essais du 5 au 8 février puis sa remise en condition du 10 au 25 février 1953.

-Alors qu’il était prévu de le renvoyer dans le Pacifique, le Benson va être redéployé dans l’Atlantique, arrivant à Boston le 17 mars. Il ne s’attarde pas dans le port du Massachusetts, appareillant pour Scapa Flow le 23 mars, arrivant à destination le 2 avril 1953.

-D’avril 1953 à avril 1954, le Benson va être déployé au sein de la 4ème flotte, opérant essentiellement au large de la Norvège dans des missions d’escorte mais également de recherche et de destruction.

-Rentré à Boston le 7 juillet 1954, le destroyer subit un petit carénage du 9 juillet au 2 octobre 1954 avant d’être redéployé au sein d’une nouvelle 4ème flotte couvrant les Caraïbes, le destroyer étant basé à San Juan de Porto Rico.

-Désarmé le 1er septembre 1955, il est rayé du Naval Vessel Register le lendemain et transféré à la marine chinoise sous le nom de Lo Chang, arrivant à Shanghai en mai 1956 alors que la Chine est en pleine guerre civile.

Le 8 septembre 1956, l’ex-Benson était à quai à Shanghaï quand l’artillerie communiste pilonne la ville. Une douzaine d’obus touche le destroyer qui gravement endommagé finit par chavirer à quai. La ville tombe quinze jours plus tard aux mains des communistes. L’épave est relevée en juin 1957 mais son sort final reste incertain.

USS Mayo (DD-422)

USS Mayo (DD-422) 3

-Le USS Mayo (DD-422) est mis en service le 18 septembre 1940 après vingt-huit mois de travaux, la mise sur cale ayant eu lieu le 16 mai 1938.

-Après avoir réalisé sa mise en condition opérationnelle dans l’Atlantique, le Mayo va opérer dans cet océan jusqu’à l’été 1941 quand il est décidé de l’envoyer dans le Pacifique avec San Diego pour port d’attache.

-Arrivé en Californie le 4 septembre 1941, le Mayo y était toujours le 21 mars 1950. Le jour de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor, le destroyer effectuait un exercice de lancement de torpilles.

-L’exercice s’achève en fin d’après midi, le destroyer ayant reçu des consignes de vigilance. Il se ravitaille en carburant et munitions avant de reprendre la mer pour participer à des patrouilles de surveillance et de défense des côtes.

-A partir de septembre 1950, le USS Mayo (DD-422) effectue des escortes de convois en direction du Pacifique-Sud. Engagé ensuite dans la campagne des Salomons (mars-septembre 1951), le Mayo participe ensuite à la campagne de Nouvelle Guinée de juillet 1952 à janvier 1953.

-Après un petit carénage de février à juin 1953, le Mayo est engagé aux Philippines jusqu’en janvier 1954, date de la fin de la campagne. Il enchaîne ensuite par l’opération Boxer (libération de la Chine et conquête de Formose).

-Endommagé par un kamikaze le 7 juillet 1954, le Mayo était toujours en réparations quand le Japon capitule. Les travaux terminés (1er octobre 1954), le destroyer va rester aux Etats-Unis jusqu’à son désarmement survenu le 17 mars 1955.

-Rayé du Naval Vessel Register le 1er mai 1965, il est vendu à la démolition et démantelé par Esco Marine à Brownsville (Texas).

USS Madison (DD-423)

USS Madison (DD-425) copie.jpg

-Le USS Madison (DD-423) est mis en service le 5 août 1940 après quasiment deux ans de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 19 septembre 1938.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle dans l’Atlantique puis reste déployé dans cet océan jusqu’en septembre 1941 quand il reçoit l’ordre de rallier le Pacifique. Il quitte Norfolk le 12 septembre, se ravitaille en carburant à Guantanamo le 17, franchit le canal de Panama les 20 et 21 septembre arrivant à San Diego le 28 septembre 1941. Il reprend la mer une semaine plus tard le 5 octobre, arrivant à Pearl Harbor _son port d’attache_ le 14 octobre 1941.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était à quai à Pearl Harbor. Endommagé par une bombe et par une torpille, le destroyer est immobilisé pour réparations et modernisation jusqu’en février 1951.

-Il connait son baptême du feu en mars 1951 dans les Salomons. Le 3 mai 1951, il est coulé au cours d’un affrontement avec des destroyers japonais, ne laissant que 75 survivants.

USS Lansdale (DD-424)

USS Lansdale (DD-426) 2

-Le USS Lansdale (DD-424) est mis en service (commissioned) le 6 août 1940 après un peu moins de deux ans de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 19 septembre 1938.

-Il est déployé dans l’Atlantique jusqu’en mars 1942 quand il rejoint le Pacifique, arrivant à Pearl Harbor le 21 avril 1942.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était à la mer en compagnie d’une partie de la Pacific Fleet, assurant la protection des pétroliers et des cargos assurant le soutien des navires de combat.

-Il est ensuite engagé aux Philippines, étant endommagé par l’aviation japonaise le 2 mai 1950, ralliant Pearl Harbor pour six semaines de réparations, ne retrouvant les eaux entourant l’archipel phillipin qu’au début du mois de juillet, y opérant jusqu’à la fin de la campagne le 3 octobre 1950.

-Comme une bonne partie de la marine américaine, il participe à la campagne des Salomons (mars-septembre 1951). Il subit un petit carénage de novembre 1951 à février 1952 avant d’être engagé dans la campagne de Nouvelle Guinée de juillet 1952 à janvier 1953, campagne au cours de laquelle il est légèrement endommagé par une mine japonaise.

-Il participe à la reconquête des Carolines et des Mariannes (avril-septembre 1953) puis aux opérations Boxer et Phenix (Chine et Corée). Le 4 septembre 1954, il était à Pusan.

-Après avoir opéré en Corée jusqu’en mars 1955, le Lansdale rentre aux Etats-Unis le 17 avril 1955 jour de son arrivée à Bremerton. Il entame alors le processus de désarmement, désarmement effectif le 9 juin 1955.

-Rayé du Naval Vessel Register le 5 juin 1961, il est coulé comme cible en septembre dans le cadre d’une campagne d’expérimentations de bombes guidées.

USS Hillary P. Jones (DD-425)

USS Madison (DD-425).jpg

-Le USS Hillary P. Jones (DD-425) est mis en service le 6 septembre 1940 après un peu moins de deux ans de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 19 septembre 1938.

-Déployé dans l’Atlantique jusqu’en mars 1943, le Hillary P. Jones rejoint alors le Pacifique et San Diego. Il appareille de Boston le 7 mars 1943, relache à Miami du 10 au 12, à La Havanne du 15 au 18 mars, franchit le canal de Panama les 21 et 22 mars avant d’arriver à San Diego le 30 mars 1943.

-Durant les sept années le séparant de la guerre avec le Japon, le Hillary P. Jones subit un grand carénage de mars à septembre 1944 et d’octobre 1947 à janvier 1948.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était à quai à San Diego. Il appareille le lendemain pour des patrouilles de surveillance dans un contexte lourd avec de multiples rumeurs, tout le monde ayant vu des navires japonaises au large des côtes américaines.

-Après six semaines de patrouille, le destroyer va entamer une phase plus active de la guerre en assurant des escortes de convois entre côte ouest et Pearl Harbor mais également entre Pearl Harbor et Midway ainsi que Pearl Harbor et la Nouvelle Calédonie.

-Engagé dans la campagne des Salomons (mars-septembre 1951), le destroyer est sérieusement endommagé le 14 avril 1951 par une torpille japonaise, l’obligeant à rallier Nouméa pour des réparations provisoires puis Pearl Harbor pour remise en état/modernisation, le DD-425 n’étant de retour au combat qu’en janvier 1952.

-Engagé dans la campagne de Nouvelle Guinée de juillet 1952 à janvier 1953, il est à nouveau endommagé par une torpille qui emporte l’arrière et non l’avant comme la première fois. Il rallie Sydney pour des réparations provisoires avant de voguer cahin caha jusqu’à Pearl Harbor où il arrive le 8 janvier 1953. Les réparations vont l’immobiliser jusqu’en juin 1953.

-Le destroyer va désormais assurer des missions d’escorte et de protection des navires de soutien qui ravitaillaient les porte-avions organisés en Task Force rapides permettant de porter le Feu de Wotan aux quatre coins de la sphère de coprospérité.

-Quand le Japon capitule, le destroyer était mouillé en baie de San Pedro sur l’île de Leyte, assurant le retour des autorités phillipines au pays.

-Le Hillary P. Jones rentre aux Etats-Unis en janvier 1955. Il est désarmé au Boston Navy Yard le 2 février 1955 et placé sous cocon. Rayé du Naval Vessel Register le 1er mars 1960, le destroyer est vendu à la démolition et démantelé.

USS Charles P. Hughes (DD-426)

USS Charles F. Hughes (DD-428) 2

-Le USS Charles P. Hughes (DD-426) est mis en service le 6 septembre 1940 après trente-deux mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 5 janvier 1938.

-Déployé dans l’Atlantique jusqu’en janvier 1941, il est ensuite affecté dans les Caraïbes avec Guantanamo pour base. Il y reste déployé jusqu’en mars 1943 quand la décision est prise de le redéployer à San Diego.

-Il quitte Guantanamo le 17 mars 1943, franchit le canal de Panama les 21 et 22 mars avant d’arriver à destination le 29 mars 1943.

-Il subit un grand carénage de septembre 1943 à février 1944 puis de mars à juillet 1947 et enfin de mars à septembre 1950, ce troisième grand carénage ayant été avancé suite à une avarie de chaudière qui causa un incendie meurtrier (huit morts).

-A nouveau opérationnel en octobre 1950, le destroyer va assurer des escortes de convois jusqu’à la fin de l’année avant de rallier la Nouvelle-Calédonie pour participer à la campagne des Salomons où il s’illustre à plusieurs reprises non sans casse, l’obligeant à plusieurs passage à Nouméa où l’US Navy avait implanté une importante base navale en s’appuyant sur les infrastructures françaises bien plus dévellopées qu’en septembre 1939.

-Il est ensuite détaché auprès des forces navales franco-anglaises de mars à octobre 1953 pour soutenir la conquête de la Thaïlande et la reconquête de l’Indochine, les forces occidentales étant soutenues par la Chine pour cette opération Overlord.

-Après un petit carénage de novembre 1953 à février 1954 au Pearl Harbor Navy Yard, le Charles P. Hughes est engagé en mars 1954 en Chine.

-Quand le Japon capitule, le destroyer était en escale de courtoisie à Haïphong (Union Indochinoise). Il rentre aux Etats-Unis le 17 décembre 1954, jour de son arrivée à Bremerton où il est désarmé le 27 décembre.

-Rayé du Naval Vessel Register le 4 mars 1955, il est coulé comme cible en mars 1956 lors d’un exercice de tir au large de San Diego.

USS Laffey (DD-427)

USS Laffey (DD-459) copie.jpg

-Le USS Laffey (DD-427) est mis en service le 14 juin 1940 après quasiment vingt-cinq mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 16 mai 1938.

-Une fois commissioned, le septième destroyer de classe Benson-Livermore effectue sa mise en condition opérationnelle en baie de Cheseapake du 16 au 30 juin avant de passer trois semaines au Norfolk Navy Yard pour des travaux complémentaires et des réparations du 1er au 21 juillet 1940.

-Il va rester déployer sur la côte est jusqu’en septembre 1942 quand il reçoit l’ordre de rallier le Pacifique et plus précisément Pearl Harbor.

-Il quitte Norfolk le 12 septembre, relâche à Miami du 15 au 18 septembre, à La Havanne du 20 au 24 septembre, à Veracruz du 26 au 30 septembre, franchit le canal de Panama les 3 et 4 octobre avant d’arriver à San Diego le 11 octobre 1942.

-Après deux semaines d’exercices avec des navires stationnés dans le sud de la Californie, le Laffey quitte San Diego le 5 novembre pour rallier Pearl Harbor le 13 novembre 1942.

-De juillet à décembre 1943 et de janvier à juillet 1947, le Laffey subit deux grands carénages, le troisième carénage ayant lieu entre février et septembre 1950, empêchant le destroyer de participer aux premières opérations, les travaux réalisés en Californie le protégeant des bombes japonaises.

-Enfin prêt en octobre 1950, le destroyer arrive trop tard pour participe à la campagne des Phillipines, connaissant son baptême du feu au cours de la campagne des Salomons de mars à septembre 1951, étant endommagé lors d’un affrontement nocturne avec les destroyers japonais, affrontement fatal à son sister-ship Woodworth (14 mai 1951).

-Réparé, il participe aux principaux affrontements de cette terrible campagne avant d’enchaîner par des escortes de convois entre la côte ouest et Pearl Harbor (janvier 1952 à septembre 1953), cette mission précédant un grand carénage au Mare Island Navy Yard d’octobre 1953 à février 1954.

-A nouveau opérationnel en mars 1954, le destroyer est déployé à Okinawa pour assurer la protection des groupes de soutien et de ravitaillement qui opéraient dans l’archipel et dans ses abords immédiats.

-Il y était toujours en septembre 1954 quand le Japon capitule. Le Laffey quitte Okinawa le 4 novembre 1954, fait escale à Pearl Harbor du 15 au 18 novembre avant de rallier San Diego le 25 novembre 1954.

-Il devait y être désarmé au finalement, il doit rallier la côte est pour être «mis à la retraite». Il quitte San Diego le 12 décembre, franchit le canal de Panama les 18 et 19 décembre, relâche à La Havane du 22 au 27 décembre, à La Nouvelle-Orléans du 29 décembre 1954 au 3 janvier 1955, à Miami du 6 au 10 janvier avant d’arriver à Philadelphie le 14 janvier 1955.

-Le USS Laffey (DD-427) est officiellement désarmé le 27 janvier 1955. Rayé du Naval Vessel Register le 14 juin 1968, il est coulé comme cible au large de la côte est au cours d’un exercice multinational engageant navires américains, navires britanniques, français, canadiens, espagnols, portugais et italiens.

USS Woodworth (DD-428)

USS Woodworth (DD-460) copie

-Le USS Woodworth (DD-428) est mis en service le 1er août 1940 après quasiment deux ans de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 8 août 1938.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 2 au 21 août 1940 avant de subir des travaux complémentaires au Norfolk Navy Yard du 23 août au 10 septembre 1940.

-Déployé depuis Norfolk, il y reste jusqu’en janvier 1943 quand il reçoit l’ordre de rallier Pearl Harbor son nouveau port d’attache. Il quitte la Virginie le 12 janvier 1943, fait escale à Miami du 15 au 18, à Fort de France du 21 au 23, à Kingston du 25 au 27, franchit le canal de Panama les 29 et 30 janvier avant de rallier San Diego le 7 février 1943.

-Ayant connu des problèmes de propulsion, le huitième Benson-Livermore est immobilisé pour des réparations du 8 au 22 février 1943 avant de mener des essais de bon fonctionnement du 23 au 28 février.

-Il quitte le sud de la Californie le 3 mars 1943 pour rallier les eaux hawaïennes dix jours plus tard le 13 mars.

-Il subit un grand carénage de décembre 1943 à mai 1944 puis de juin à décembre 1947. Un nouveau carénage était prévu en juin 1950 mais en raison du déclenchement de la guerre, ce grand carénage est repoussé sine die.

-Endommagé par une bombe japonaise, le Woodworth participe à la campagne des Phillipines puis à la campagne des Salomons.

-Dans la nuit du 13 au 14 mai 1951, le Woodworth patrouillait au large de Guadalcanal en compagnie de son sister-ship Laffey et de trois destroyers de classe Fletcher pour couvrir la mise à terre de Raiders. Ils repèrent au radar un convoi de quatre navires japonais.

-Marchant au son du canon, les cinq destroyers américains ouvrent le feu. Bien qu’ayant progressé dans le combat de nuit, les marins américains sont encore en apprentissage par rapport aux japonais.

-Les japonais tout en perdant un destroyer lancent une vague de vingt-quatre torpilles. Une touche le Laffey qui parvient à se replier mais le Woodworth à moins de chance. Touché par deux torpilles, il coule rapidement ne laissant qu’une cinquantaine de survivants récupérés par les marines, échappant ainsi aux griffes japonaises.

USS Livermore (DD-429)

USS Lansdale (DD-426) 2

 

-Le USS Livermore (DD-429) est mis en service le 21 juin 1941 après vingt-trois de mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 14 juin 1939.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle en baie de Cheseapake du 22 juin au 10 juillet avant de subir des travaux complémentaires du 11 au 30 juillet 1940.

-Il reste déployé dans l’Atlantique jusqu’en juin 1943. Il subit un petit carénage au Norfolk Navy Yard du 5 juin au 12 décembre 1943, réalisant ses essais du 13 au 17 décembre avant sa remise en condition du 19 décembre 1943 au 5 janvier 1944.

-Il quitte Norfolk le 12 janvier, relâche à Miami du 15 au 20 janvier, à La Havane du 23 au 26 janvier, franchit le canal de Panama les 29 et 30 janvier avant de rallier San Diego son nouveau port d’attache le 8 février 1944.

-Il subit un nouveau grand carénage de janvier à juin 1947 puis un second de janvier à juillet 1950, l’empêchant de participer aux premières opérations du second conflit mondial. Opérationnel en août, il est engagé dans la campagne des Philippines puis aux Salomons.

-Endommagé par une torpille le 14 août 1951, il est immobilisé pour réparations à Nouméa du 23 août 1951 au 12 janvier 1952. Il est de nouveau opérationnel à la mi-février ce qui lui permet de participer à la campagne de Nouvelle Guinée de juillet 1952 à janvier 1953. Il subit un petit carénage à Pearl Harbor pour participer à la Deuxième Campagne des Phillipines de mars 1953 à février 1954.

-Endommagé par un kamikaze le 17 décembre 1953, le destroyer est immobilisé pour réparations à Pearl Harbor du 2 janvier au 17 avril 1954. Le temps de réaliser essais et remise en condition, le destroyer ne retourne au combat qu’à la mi-juin, participant aux ultimes opérations à Okinawa.

-Déployé au large de Kobé de septembre 1954 à mars 1955, le Livermore rallie les Etats-Unis le 12 avril 1955, jour de son arrivée à Bremerton où il est désarmé le 5 mai 1955.

-Utilisé comme réserve de pièces détachées et comme banc d’essais pour différents équipements, des systèmes électroniques et mêmes des peintures spéciales, l’ex-Livermore est vendu à la démolition le 12 mars 1974 et démantelé à Brownsville (Texas) par Esco Marine.

USS Eberle (DD-430)

-Le USS Eberle (DD-430) est mis en service le 7 juillet 1941 après quasiment deux ans de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 22 juillet 1939.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle au large des côtes du Maine du 9 au 23 juillet avant de subir des travaux complémentaires au Boston Navy Yard du 25 juillet au 12 août 1941.

-Il reste déployé au large de la côte est jusqu’en février 1943 quand il est redéployé sur la côte ouest avec San Diego pour port d’attache. Il quitte Boston le 10 février, relâche à La Havane du 16 au 19, franchit le canal de Panama les 23 et 24 février avant d’arriver à San Diego le 2 mars 1943.

-De septembre 1943 à février 1944 puis de juin 1947 à janvier 1948, l’Eberle est immobilisé pour deux grands carénage doublés de travaux de modernisation de la DCA et des systèmes de détection.

-Quand le Japon attaque le 21 mars 1950, le destroyer était à la mer pour un exercice. L’exercice est annulé et le destroyer reçoit l’ordre de rentrer au port pour se ravitailler en carburant et en munitions pour se tenir prêt à toute éventualité.

-Il patrouille au large des côtes de Californie jusqu’en septembre 1950 avant d’assurer des missions d’escorte de convois jusqu’au printemps 1951 quand il est redéployé dans les Salomons.

-Endommagé par l’aviation japonaise le 7 mai 1951, il passe six semaines en réparations à Nouméa, retrouvant la zone de combat en juillet de la même année, terminant la campagne des Salomons sans autres dommages.

-Il assure ensuite des missions d’escorte de convois entre la Nouvelle-Calédonie et l’Australie ainsi qu’entre la Nouvelle-Calédonie et les eaux hawaïennes, protégeant des transports de troupes, des cargos et des pétroliers et ce jusqu’en septembre 1952 quand il rallie le Mare Island Navy Yard pour subir un grand carénage jusqu’à la fin de l’année.

-A nouveau opérationnel en février 1953, il est déployé en Alaska pour protéger les possessions américains contre un coup de main nippon. La marine japonaise n’ayant jamais tenté d’opérations dans cette zone, le destroyer rallie Bremerton en septembre pour un nouveau carénage.

-A nouveau opérationnel en février 1954, il assure de nouvelles missions d’escorte des groupes amphibies prennant pied à Formose, les canons de 127mm de l’Eberle assurant l’appui-feu des marines et des G.I chargés de conquérir ce territoire colonie japonaise depuis 1895.

-Toujours présent dans la région quand le Japon capitule en septembre 1954, le destroyer ne s’y attarde pas rentrant en Californie dès le mois d’octobre.

-Désarmé le 4 novembre 1954 et placé sous cocon, il est réactivé le 17 mars 1956 en vue d’un transfert à la marine grecque. Le destroyer rejoint en autonome le Boston Navy Yard où le nouveau Niki subit du 3 avril au 7 juin une remise en état complète.

-Le transfert est offialisé le 10 juin 1956 et le destroyer rallie la Grèce en compagnie de trois autres Benson-Livermore transférés à la marine grecque pour lui permettre de reconstituer ses forces.

-Le destroyer va rester en service jusqu’en mai 1972 quand il est désarmé, le désarmement étant officiel le 12 mai 1972. Rendu à la marine américaine, il est coulé comme cible par la 6ème flotte au large de la Crète.

USS Plunkett (DD-431)

 

-Le USS Plunkett (DD-431) est commissionné le 8 octobre 1941 après vingt et un mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 3 janvier 1940.

-Il réalise sa mise en condition opérationnelle dans les Caraïbes du 9 au 21 octobre avant de passer deux semaines au Norfolk Navy Yard pour une remise en état après une série d’avaries mécaniques (22 octobre au 5 novembre 1941).

-Déployé dans l’Atlantique jusqu’en janvier 1944, le destroyer rejoint alors Pearl Harbor. Il quitte Norfolk le 12 janvier, se ravitaille à La Havanne le 17 janvier, franchit le canal de Panama les 21 et 22 janvier avant d’arriver à San Diego le 29 janvier 1944.

-Après un exercice de cinq jours avec des sous-marins stationnés à San Diego, le Plunkett quitte la Californie le 6 février pour rallier Pearl Harbor où il arrive le 14 février 1944 dans la soirée.

-Il subit un grand carénage entre octobre 1944 et février 1945 puis entre juin et décembre 1948, les deux à Pearl Harbor.

-Le 21 mars 1950, il était présent à Pearl Harbor, prêt à appareiller. Les chaudières étaient sous pression et quand l’alerte aérienne retentit, le commandant ordonne de créer un panache de fumée pour masquer le navire et ses voisins. Voilà pourquoi il échappe miraculeusement aux bombes et aux torpilles.

-Ironie du sort, il est légèrement endommagé quand un ponton ayant rompu ses amarres le heurte provoquant des dégâts légers, dégâts qui auraient été plus importants si le destroyer avait été chargé de munitions comme c’était le cas la veille.

-La chance ne tarde pas à tourner. Engagé dans la campagne des Phillipines, il est coulé par des destroyers japonais au large de l’île de Luzon le 2 mai 1950. Trois torpilles frappent le destroyer qui coule rapidement ne laissant qu’un nombre fort réduit de survivants.
USS Kearny (DD-432)

-Le USS Kearny (DD-433) est mis en service le 11 décembre 1941 après vingt-six mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 7 octobre 1939.

-Après sa mise en condition opérationnelle (12 au 30 décembre) dans les Caraïbes, le destroyer subit une période de travaux au Norfolk Navy Yard jusqu’au 15 janvier 1942.

-Déployé dans l’Atlantique jusqu’en septembre 1943, le destroyer rallie alors le Pacifique et Pearl Harbor où il subit un premier grand carénage de janvier à septembre 1945 suivit d’un second d’octobre 1948 à mars 1949.

-Quand les japonais attaquent le 21 mars 1950, le destroyer était au mouillage en plein milieu de la rade accolé à un cargo, trois sous-marins et deux remorqueurs. Si la première vague les épargne, la deuxième se focalise sur cette petite escadre.

-Le cargo est incendié par trois bombes, un remorqueur et un sous-marin sont coulés, le Kearny recevant deux bombes mais miraculeusement reste à flot. Il est immobilisé pour réparations pendant trois mois jusqu’à la fin du mois de juillet 1950.

-Une fois réparé, son équipage complété et entrainé, le Kearny est engagé dans la campagne des Phillipines qui s’achève le 3 octobre 1950 quand les américains cessent de considérer le Commonwealth of Phillipines comme un front actif.

-Il participe ensuite à la campagne des Salomons (mars à septembre 1951) où il est endommagé par l’aviation japonaise l’obligeant à passer un mois en réparations à Nouméa (17 juin au 21 juillet 1951).

-Détaché en Australie, il assure des patrouilles ASM au large des côtes australiennes d’octobre 1951 à janvier 1953 quand il rallie Pearl Harbor pour un petit carénage exécuté du 5 février au 2 octobre 1953.

-De nouveau opérationnel en novembre 1953, le destroyer est engagé dans les Carolines et dans les Mariannes pas pour les combats mais pour la sécurité et la défense des archipels où des bases logistiques ont été implantées, bases attaquées à plusieurs reprises par des sous-marins de poche, le Kearny coulant quatre de ces sous-marins de poche.

-De mars à août 1954, le Kearny subit un grand carénage au Pearl Harbor Navy Yard, n’étant pas encore opérationnel quand le Japon capitule. Le Kearny va rester aux Etats-Unis jusqu’à son désarmement survenu le 17 juillet 1955 au Puget Sound Navy Yard à Bremerton.

-Un temps le Chili se montra intéressé par son transfert mais ne donna pas suite. Rayé du Naval Vessel Register le 14 mai 1970, il est vendu à la démolition et démantelé sur place.

USS Gwin (DD-433)

USS Plunkett.jpg

-Le USS Gwin (DD-433) est mis en service le 3 février 1942 après vingt et un mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 5 avril 1940.

-Il réalise sa mise en condition au large de la Virginie du 5 février au 2 mars avant de subir une période de travaux du 4 au 19 mars 1942.

-Opérationnel, le destroyer est déployé jusqu’en septembre 1943 quand il rallie San Diego. Il quitte Boston le 5 septembre, fait escale à La Nouvelle-Orléans du 10 au 15 septembre, à Veracruz (Mexique) du 17 au 21 septembre, franchit le canal de Panama les 23 et 24 septembre avant de rallier San Diego le 3 octobre 1943.

-Il subit un premier grand carénage d’octobre 1945 à mars 1946 et un second de juin 1949 à janvier 1950.

-Le 21 mars 1950, le destroyer était à quai à San Diego. Il appareille le lendemain pour une patrouille au large de San Diego. Il va rester déployé dans cette région jusqu’en septembre 1951 avant de rallier la mer de Corail pour protéger les convois arrivant et partant de Nouvelle Calédonie et ce jusqu’en janvier 1953 quand il subit un grand carénage au Long Beach Naval Shipyard, travaux qui immobilisent le navire de février à juillet 1953.

-Il participe à la campagne des Phillipines au cours de laquelle il est endommagé par un kamikaze japonaise le 17 avril 1953. Il est immobilisé pour réparations à Pearl Harbor du 29 avril au 17 juin 1953. Il est ensuite redéployé aux Phillipines jusqu’à la fin du conflit avant de participer aux opérations à Iwo Jima et Okinawa où il était toujours quand le Japon capitule.

-De retour à San Francisco le 17 décembre 1954, le destroyer participe à plusieurs croisières d’instruction au profit de réservistes mais également de marins étrangers notamment des grecs.

-Désarmé le 8 septembre 1955, le destroyer est rayé du Naval Vessel Register le lendemain en vu de son transfert à la Grèce où il va devenir le Doxa. Il rallie la côte est où il va subir des travaux de remise en état et de modification en compagnie de trois autres Benson-Livermore dont l’Eberle devenu le Niki.

-Le Doxa va servir dans la marine grecque jusqu’au 17 juin 1975 quand à quai au Pirée il est victime d’un incendie (douze morts). Irréparable, le destroyer est désarmé le 10 juillet et vendu à la démolition.

USS Meredith (DD-434)

-Le USS Meredith (DD-434) est mis en service le 7 mars 1942 après quasiment deux ans de construction, la mise sur cale étant datée du 17 avril 1940.

-Il effectue sa mise en condition opérationnelle du 8 au 25 mars avant une période de travaux et de réparations du 26 mars au 12 avril 1942. Il est considéré comme prêt au combat le 15 avril de la même année.

-Stationné à Mayport (Floride), le destroyer de type Benson-Livermore patrouille au large de la Floride, effectue des missions de présence dans la région.

-Le 8 juin 1943, il quitte définitivement Mayport et la côte est pour rallier San Diego, son nouveau port d’attache où il arrive le 2 juillet après des escales à La Havanne et à Kingston.

-Il subit avant guerre deux grands carénages, le premier de juin à décembre 1945 et le second de janvier à juin 1949.

-Quand le Japon attaque le 21 mars 1950, le destroyer était à quai à San Diego, rentrant de dix jours d’exercices. Il ne peut donc appareiller immédiatement, devant subir une période de réparations et de ravitaillement.

-Il appareille pour la première fois le 25 mars pour participer à la sécurisation de la côte ouest et ce jusqu’en septembre 1950 quand il devient évident même pour les plus sceptiques que jamais au grand jamais les japonais n’ont voulu débarquer sur la côte ouest.

-Arrivé trop tard pour défendre les Phillipines, le destroyer va participer à la campagne des Salomons.

-Le 4 mai 1951 alors qu’il était mouillé au large de Guadalcanal, le Meredith est frappé par une torpille lancé par une vedette lance-torpilles japonaise. Cassé en deux, il coule rapidement emportant 73 membres d’équipage. L’épave qui gène la navigation est relevée et immergée au large.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s