Etats Unis (44) destroyers (4)

Destroyers classe Benham

USS Benham (DD-397)

Présentation

Les dix destroyers de classe Benham sont financés au budget 1935 en compagnie de trois type Somers et de deux Gridley. Comme les Gridley et Bagley, ils sont armés de quatre canons de 127mm en affûts simples et seize tubes lance-torpilles en quatre plate-formes quadruples. Il ne dispose que d’une cheminée avec trois chaudières au lieu de quatre.

A l’exception du Benham et de l’Ellet, tous les Benham vont participer aux patrouilles de neutralité dans l’Atlantique de septembre 1939 à mars 1940 avant de passer dans le Pacifique, rejoignant la base de San Diego.

Carrière opérationnelle

USS Benham (DD-397)

USS Benham (DD-397) lancement

-Le USS Benham (DD-397) est mis en service le 2 février 1939 après vingt-neuf mois de construction, la mise sur cale du navire ayant eu lieu le 1er septembre 1936.

-Affecté dans le Pacifique dès le début de sa carrière, il était à San Diego quand le Japon attaque le 21 mars 1950. Il va alors être engagé dans la protection des cuirassés engagés dans la protection de la côte ouest.

-Manquant la campagne des Phillipines, il va alors rallier Nouméa et la Nouvelle-Calédonie pour défendre le caillou et participer à la campagne des Salomons qui s’achève en septembre 1951 bien qu’en octobre, les japonais tentent la conquête de la Nouvelle-Calédonie.

-Il est coulé par l’aviation japonaise le 17 juillet 1952 lors de la campagne de Nouvelle-Guinée, deux torpilles d’un destroyer japonais l’envoyant chez Neptune. 92 officiers et marins trouvent la mort.

USS Ellet (DD-398)

USS Ellet (DD-398) 3

-Le USS Ellet (DD-398) est mis en service le 17 février 1939 après un peu plus de vingt-six mois de construction, la mise sur cale ayant eut lieu le 3 décembre 1936.

-Affecté dans le Pacifique et stationné à San Diego, il participe aux principales opérations du second conflit mondial, survivant à plusieurs avaries.

-Il est successivement engagé aux Salomons, en Nouvelle-Guinée, à la campagne Carolines-Mariannes avant de terminer la guerre par l’opération Boxer. Il est endommagé à plusieurs reprises mais survit au conflit.

-De retour aux Etats-Unis en septembre 1954, usé et fatigué, il est mis en réserve le 4 octobre 1954, désarmé le 2 novembre 1954, rayé du Naval Vessel Register le 12 novembre puis coulé comme cible par la 1ère flotte au printemps 1955, l’ex-Ellet encaissant bombes, torpilles et roquettes avant de sombrer au large de San Diego.

USS Lane (DD-399)

USS Lang (DD-399) 4.jpg

-Le USS Lane (DD-399) est mis en service le 30 mars 1939 avant quasiment deux ans de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 5 avril 1937.

-Déployé dans le Pacifique, il est stationné à San Diego quand les japonais attaquent, ralliant ensuite les Phillipines puis la Nouvelle-Calédonie.

-Endommagé lors de la bataille de la mer de Corail, il enchaine par la campagne de Nouvelle-Guinée puis par la conquête des Mariannes et des Carolines.

-Après un grand carénage de janvier à mars 1954, le Lane termine la guerre en Chine, soutenant le gouvernement nationaliste alors que la guerre civile chinoise ne demande qu’à reprendre.

-De retour aux Etats-Unis à San Diego en janvier 1955, il est transféré à Boston où il est désarmé le 17 février 1955.

-Un temps son transfert à la marine grecque est envisagée mais finalement la Vasilikon Naftikon va bénéficier de destroyers plus modernes. Rayé du Naval Vessel Register le 2 juin 1955, il est vendu à la démolition et démolit à Kearny (New-Jersey).

USS Mayrant (DD-402)

USS Mayrant (DD-402) 3

-Le USS Mayrant est mis en service le 13 septembre 1939 après vingt-neuf mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 15 avril 1937.

-Déployé dans le Pacifique dès sa mise en service avec San Diego pour port d’attache, il était le 21 mars 1950 en grand carénage.

Disponible le 17 juillet 1950, il participe à la sécurisation de la côte ouest puis une fois que la menace d’une invasion japonaise se révéla être un fantasme, il rallia Pearl Harbor, servant de navire de protection pour la grande base navale américaine.

A plusieurs reprises, il grenade des contacts suspects mais il semble aucun sous-marin japonais ne soit approché si prêt de la base américaine.

Engagé dans la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953), il subit ensuite un grand carénage à Nouméa de février à mai 1953. Il rejoint ensuite les forces américaines aux Phillipines pour participer à la reconquête de l’archipel.

Touché par un kamikaze le 17 janvier 1954, il finit par s’échouer sur la côte nord de l’île de Luzon, perdant 48 hommes d’équipage.

Avant même qu’une opération de renflouement soit lancée, le navire se casse en deux, l’arrière dérivant est détruite par l’aviation mais l’avant va rester échoué et est encore visible à marée basse même si en 2017, il ne s’agit plus que d’un squelette rouillé et non d’une coque de navire.

USS Trippe (DD-403)

USS Trippe (DD-403).jpg

-Le USS Trippe (DD-403) est mis en service le 1er novembre 1939 après un peu plus de trente mois de construction, sa mise sur cale datant du 1er novembre 1939.

-Déployé dans le Pacifique dès sa mise en service, le Trippe était à San Diego à quai quand le Japon attaque le 21 mars 1950.

Il appareille quelques heures après l’annonce de l’attaque de crainte que le raid aérien sur Pearl Harbor ne soit qu’une diversion pour masquer un débarquement sur la côte ouest comme l’imaginait certains scénarios des années vingt (en effet du temps de l’alliance anglo-japonaise [1902-1922] on imaginait le corps de bataille concentré sur la côte est pendant que 100000 soldats japonais débarquaient dans le Puget Sound). Comme tout le monde sait maintenant, Tokyo n’à jamais eut l’intention de prendre pied sur le continent américain.

Après deux mois passés en incessantes patrouilles pour protéger les principaux ports de la côte ouest, le Trippe va rallier Nouméa pour participer de manière plus active au conflit. Arrivé sur place en septembre 1950, il va couvrir des convois et traquer des sous-marins japonais jusqu’au 4 mai 1951 quand il est victime d’une mine japonaise mouillé à proximité de l’île de Florida.

Sérieusement endommagé, le destroyer privé de propulsion dérive, menacé par des destroyers japonais qui miraculeusement ne l’aperçoive pas.

Il parvient à remettre en route, se trainant cahin caha jusqu’à ce qu’il soit pris en charge par un remorqueur chargé de le ramener à Nouméa mais une nouvelle voie d’eau à raison de lui et le destroyer coule le matin du 10 mai 1951. 21 marins ont été tués par l’explosion de la mine et la voir d’eau qui s’en ait suivit.

Les survivants sont rapidement rapatriés aux Etats-Unis pour pouvoir armer un nouveau destroyer en construction aux Etats-Unis.

USS Rhind (DD-404)

USS Rhind (DD-404)

-Le USS Rhind (DD-404) est mis en service le 10 novembre 1939 après quasiment vingt-six mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 10 novembre 1937.

-Il effectue toute sa carrière dans le Pacifique. Le 21 mars 1950 lors de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor il était en escale dans les Caraïbes à Kingston (Jamaïque).

Il se ravitaille puis rallie San Diego le 30 mars 1950, reprennant la mer dès le 4 avril pour des patrouilles de surveillance et de protection de la côte ouest.

Ce n’est qu’en avril 1951 qu’il va être engagé au combat dans le Pacifique, participant à la campagne des Salomons. Endommagé par une bombe en octobre 1951, il est immobilisé à Nouméa pour réparations jusqu’à la fin de l’année.

Il est ensuite engagé dans la bataille de la mer de Corail, récupérant les survivants du porte-avions Enterprise qui succombe au cours de cette bataille au delà de l’horizon.

Après avoir participé à la campagne de Nouvelle-Guinée de juillet 1952 à janvier 1953, le destroyer rallie la côte ouest pour remise en état et modernisation jusqu’en septembre 1953 date à laquelle il rallie la mer du Nord pour participer à l’opération Borealis.

Le USS Rhind termine donc la guerre en mer du Nord, opérant au large des côtes norvégiennes mais également au large des côtes allemandes.

Sérieusement endommagé par un chasseur-bombardier allemand le 4 avril 1953, le destroyer est ramené en remorque à Chatham. Son état est tel que décision est prise de le désarmer sur place le 10 avril 1953.

Il rallie les Etats-Unis à la remorque début juillet avant d’être coulé comme cible lors d’un exercice de la 2ème flotte le 14 septembre 1953.

USS Rowan (DD-405)

USS Rowan (DD-405).jpg

 

-Le USS Rowan (DD-405) est mis en service le 23 septembre 1939 après quasiment vingt-sept mois de construction, sa mise sur cale ayant eut lieu le 25 juin 1937.

-Dans le Pacifique dès sa mise en service, le Rowan y reste jusqu’en septembre 1948 quand il rallie l’Atlantique pour participer à des patrouilles de neutralité en compagnie de ses sister-ship Stack Sterett et Wilson, les quatre Benham étant stationnés à Mayport en Floride.

Après avoir participé aux patrouilles de neutralité jusqu’en mars 1950, les quatre Benham vont servir d’escorteurs pour des convois en direction de l’Afrique du Nord, l’US Navy envoyant des moyens limités en Méditerranée, étant déjà très engagée dans le Pacifique et dans une moindre mesure en mer du Nord.

Engagé en Méditerranée, le Rowan est torpillé par un sous-marin allemand au large de la Sicile le 14 mars 1952. Coupé en deux, il coule rapidement et seuls 58 marins sont récupérés et échappent à la mort.

USS Stack (DD-406)

USS Stack (DD-406) 6.jpg

-Le USS Stack (DD-406) est mis en service le 20 novembre 1939 après quasiment vingt-neuf mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 25 juin 1937.

-Il est déployé dans le Pacifique jusqu’en septembre 1948 quand il rallie l’Atlantique pour participer aux patrouilles de neutralité en compagnie de ses sister-ship Rowan Sterett et Wilson, les quatre destroyers opérant depuis Mayport en Floride.

-Une fois les américains en guerre (mars 1950), le Stack va esccorter des convois en direction des îles britanniques, de la France et de l’Afrique du Nord. Le destroyer va opérer également en Méditerranée jusqu’au basculement de l’Italie en janvier 1953.

-Le Stack passe en mer du Nord en septembre, participant à une nouvelle campagne de Norvège, étant endommagé par une bombe allemande en janvier 1954. Il était encore en réparations quand l’Allemagne capitule le 30 avril 1954.

De mai à août 1954, le destroyer participe à la mise en place des forces d’occupation américaines en Allemagne, cinq divisions américaines restant déployées en Allemagne divisée entre la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et le Benelux.

De retour aux Etats-Unis le 12 septembre 1954, le destroyer est mis en réserve le 21 septembre et mis sous cocon à Philadelphie jusqu’à son désarmement survenu officiellement le 14 novembre 1954.

Rayé du Naval Vessel Register le 2 mars 1955, il est vendu à la démolition et démantelé par Seawitch Marine à Baltimore.

USS Sterett (DD-407)

USS Sterett (DD-407)

-Le USS Sterett (DD-407) est mis en service le 15 août 1939 après un peu plus de trente-deux mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 2 décembre 1936.

-Déployé dans le Pacifique jusqu’en septembre 1948, il passe ensuite dans l’Atlantique pour participer à des patrouilles de neutralité puis à partir de mars 1950 à des escortes de convois.

-Engagé en Méditerranée, il opère dans la Mare Nostrum jusqu’en septembre 1953 quand il rallie Norfolk pour subir un grand carénage qui va l’immobiliser jusqu’en janvier 1954.

Il participe ensuite aux dernières opérations du second conflit mondial en Europe soit jusqu’en avril 1954. Il enchaîne par diverses opérations en soutien des troupes d’occupation américaines et jusqu’en juillet 1954 quand il rallie Norfolk.

Il devait rallier le Pacifique mais le Japon ayant capitulé, il va rester déployé sur la côte est jusqu’à son désarmement survenu le 17 mars 1955. Rayé du Naval Vessel Register le 2 septembre de la même année, il est coulée comme cible en mars 1957.

USS Wilson (DD-408)

USS Wilson (DD-408) 4

-Le USS Wilson (DD-408) est mis en service le 5 juillet 1939 après un peu plus de vingt-sept mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 22 mars 1937.

-D’abord déployé dans le Pacifique, il rejoint comme on l’à vu l’Atlantique pour participer aux patrouilles de neutralité (septembre 1948-mars 1950) puis aux escortes de convois.

-De mars 1952 à septembre 1953, il opère en Méditerranée, devenu un théâtre d’opérations relativement secondaire avec le basculement dans le camp allié de l’Italie en janvier 1953.

-Après un grand carénage de septembre 1953 à janvier 1954 à Norfolk, le Wilson opère en mer du Nord jusqu’à la capitulation allemande (30 avril 1954) puis reste déployé en mer Baltique jusqu’en septembre 1954.

-De retour à Norfolk le 14 octobre 1954, le Wilson est désarmé le 4 novembre 1954. Il est placé sous cocon pour un éventuel réarmement qui n’aura jamais lieu. Rayé du Naval Vessel Register le 4 juin 1955, il est vendu à la démolition et démantelé.

Caractéristiques Techniques

Déplacement : standard 1491 tons (1352.6 tonnes) normale 1888 tons (1712 tonnes) pleine charge 2250 tons (2041 tonnes)

Dimensions : longueur 103.86m largeur 10.82m tirant d’eau 4.04m

Propulsion : deux groupes de turbines à engrenages alimentées en vapeur par deux chaudières Bacock & Wilcox dévellopant 49250ch et entrainant deux hélices

Performances : vitesse maximale 37.9 noeuds aux essais distance franchissable 5390 miles nautiques à 12 nœuds

Armement : quatre canons de 127mm (5 pouces) en affûts simples (deux avant et deux arrières), quatre affûts quadruples de 12.7mm, quatre plate-formes quadruples lance-torpilles et deux lanceurs de charge de profondeur. Les mitrailleuses de 12.7mm ont été remplacées par huit canons de 20mm Oerlikon en affûts simples et deux canons de 40mm en un affût double

Equipage : 9 officiers et 175 hommes d’équipage

Destroyers classe Sims

USS Sims (DD-409) lancement

Avant-propos

Financés au budget 1936, les douze destroyers de classe Sims ne sont pas les destroyers les plus célèbres de la marine américaine. Dérivés des Benham, les Sims se révèlent surchargés de 150 tons et instables en raison d’une surcharge dans les hauts.

Il fallut donc prendre des mesures, le canon de 127mm n°3 fût débarqué réduisant la batterie d’artillerie à quatre canons, une plate-forme quadruple de tubes lance-torpilles est débarquée, une autre déplacée.

Ces problèmes furent liés à un manque de communication entre le BuEng (Bureau of Engineering) et le Bureau of Construction and Repair entrainant la fusion des deux dans une BuShip (Bureau of Ship) chargé de la mise au point des navires, la création étant officialisée par une loi du congrès le 20 juin 1940.

Carrière opérationnelle

USS Sims (DD-409)

USS Sims (DD-409)

-Le USS Sims (DD-409) est mis en service le 1er août 1939 après un peu plus de deux ans de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 15 juillet 1937.

-Il effectue toute sa carrière opérationnelle dans le Pacifique jusqu’à sa destruction le 21 mars 1950 lors du raid aéronaval sur Pearl Harbor. Mouillé à proximité de l’île Ford, il encaisse deux bombes et une torpille, chavirant dans la rade, entrainant 85 de ses 192 membres d’équipage. L’épave est relevée en septembre 1950 et démantelée dans un bassin du Pearl Harbor Navy Yard.

USS Hughes (DD-410)

USS Hughes (DD-410).jpg

-Le USS Hughes (DD-410) est mis en service le 21 septembre 1939 après deux ans de construction, la mise sur cale ayant eu lieu deux ans plus tôt.

-Il effectue toute sa carrière dans le Pacifique, étant stationné à San Diego quand le Japon attaque le 21 mars 1950. Il passe les six semaines suivantes à patrouiller au large de la côte ouest.

-Engagé ensuite au large des Phillipines, il est sérieusement endommagé par une torpille japonaise, passant deux mois en réparations à Pearl Harbor de septembre à novembre 1950.

-Réparé, son équipage complété, le Hughes est engagé en mer de Corail dans le cadre de la campagne des Salomons (mars-septembre 1951).

-Il est à nouveau endommagé lors de la bataille de la mer de Corail ce qui lui impose un nouveau passage par un chantier en l’occurence Nouméa.

Après avoir été engagé dans la campagne de Nouvelle Guinée, il participe aux opérations contre les Mariannes et les Carolines. Ces opérations terminées, il rallie les Phillipines, participant aux dernières opérations de reconquête du Commonwealth.

Il va y resté déployé jusqu’à la fin de la guerre pour traquer les derniers groupes d’irréductibles japonais, les dernières unités constituées furent détruites fin août mais on retrouva en 1975 un soldat persuadé que la guerre était toujours en cours !

Ce soldat était un lieutenant, le lieutenant Onoda qui n’accepta de se rendre que sur ordre de son supérieur de l’époque.

En octobre 1954, il rentre aux Etats-Unis. Le 4 novembre 1954, il est désarmé et mis sous cocon à San Diego en attendant qu’on décide de son sort. La décision est prise le 5 mars 1955, le destroyer est rayé du Naval Vessel Register et vendu à la démolition.

USS Anderson (DD-411)

USS Anderson (DD-411).jpg

-Le USS Anderson (DD-411) est mis en service le 19 mai 1939 après moins de deux ans de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 15 mai 1939.

-Il va effectuer toute sa carrière dans le Pacifique. Endommagé à Pearl Harbor le 21 mars 1950 puis au large des Phillipines en septembre 1950, le destroyer qui avait participé à la campagne des Salomons est coulé en compagnie du Missouri lors de la bataille de la mer de Corail le 5 mars 1952.

USS Hammann (DD-412)

USS Hamman (DD-412)

-Le USS Hammann (DD-412) est mis en service le 11 août 1939 après un peu plus de dix-huit mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 17 janvier 1938.

-Déployé dans le Pacifique comme l’essentiel des destroyers américains modernes, le Hammann était à San Diego quand les japonais attaquent, terminant un grand carénage, les travaux s’achevant début juin, les essais et la mise au point étant accélérés pour permettre au destroyer d’être disponible le plus rapidement possible.

Après avoir patrouillé au large de la Californie jusqu’au début du mois de septembre, l’Hammann rejoint Midway pour assurer la protection d’un atoll stratégique. A plusieurs reprises, il ouvre le feu contre des contacts radars mais n’à aucune cible à détruire, les japonais n’ayant pas tenté de prendre pied sur cet atoll.

Après un petit carénage de juin à septembre 1951, le destroyer est engagé dans le Pacifique depuis Nouméa assurant patrouilles, mission de surveillance et escorte alors que la campagne des Salomons venait de s’achever.

Endommagé en août 1952 dans la campagne de Nouvelle-Guinée, le destroyer doit retourner à Nouméa pour être réparé avant de participer à la double opération concernant les Mariannes et les Carolines (avril-septembre 1953).

Il est ensuite engagé aux Phillipines, étant sérieusement endommagé le 7 janvier 1954 par un kamikaze. Le destroyer est remorqué à Pearl Harbor mais sa remise en état est abandonnée en août 1954. Désarmé le 2 septembre 1954, rayé du Naval Vessel Register le même jour, il est coulé comme cible en juin 1955 après avoir servit de cible à l’opération Crossroads.

USS Mustin (DD-413)

USS Mustin (DD-413)

-Le USS Mustin (DD-413) est mis en service le 15 septembre 1939 après vingt-deux mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 20 décembre 1937.

-Déployé dans le Pacifique dès sa mise en service, le Mustin était présent à Pearl Harbor le 21 mars 1950. Patrouillant au large d’Oahu, il grenade un contact sonar suspect, coulant un sous-marin de poche japonais qui devait en théorie achever les cuirassés, les porte-avions et les croiseurs endommagés. Il revendique la destruction de huit appareils japonais mais seulement quatre lui seront attribués.

-Il est engagé successivement aux Phillipines puis aux Salomons, étant sérieusement endommagé le 3 octobre 1951 lors de la tentative japonaise pour s’emparer de la Nouvelle Calédonie. Sa proue à été arrachée par une torpille, ses superstructures écrasées par les obus.

Les dégâts sont tels qu’on envisage un temps d’abandonner sa remise en état mais au final les travaux sont ordonnés. Il subit du 5 au 21 octobre des travaux provisoires à Nouméa pour permettre une traversée sans risque du Pacifique.

Il quitte le caillou le 25 octobre pour rallier Pearl Harbor le 6 novembre où il effectue une escale technique, ralliant Bremerton après douze jours de mer le 20 novembre 1951. Les travaux vont l’immobiliser du 22 novembre 1951 au 10 mai 1952. Les essais sont réalisés du 12 au 15 mai et la remise en condition du 17 au 30 mai 1952.

Il est de retour au combat en juillet 1952, opérant depuis Nouméa (Nouvelle-Calédonie) pour des patrouilles ASM et des escortes de convois. Il participe ensuite à la campagne des Phillipines puis à la libération de la Chine continentale, servant notamment de monitor pour couvrir les plages de débarquement.

Quand le Japon capitule, le destroyer relachait à Shanghaï. Il rallie ensuite en octobre Okinawa puis Guam en novembre 1954. Il embarque des marins démobilisés qu’il débarque à Pearl Harbor le 12 décembre 1954.

Il reprend la mer pour quelques exercices dans les eaux hawaïennes du 15 au 30 décembre 1954 avant de quitter Hawaï et de rallier Bremerton après douze jours de mer le 14 janvier 1955. Il entame aussitôt le processus de désarmement, le Mustin étant officiellement désarmé le 2 février 1955. Rayé du Naval Vessel Register le 12 février 1955, il est vendu à la démolition mais démantelé sur place.

USS Russell (DD-414)

USS Russell (DD-414) 3

-Le USS Russell (DD-414) est mis en service le 3 novembre 1939 après quasiment deux ans de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 20 décembre 1937.

-Déployé dans le Pacifique dès sa mise en service, il ne connait que cet océan jusqu’au début du second conflit mondial.

-Le 21 mars 1950, il était à quai à Pearl Harbor. Il est endommagé par une bombe et par les éclats d’un ponton qui explose à proximité.

Le flotteur n’étant pas sérieusement endommagé, les réparations ne sont pas urgentes. Ce n’est que le 30 mars qu’il peut appareiller pour assurer des patrouilles de surveillance autour des îles hawaïennes.

-Il assure ensuite des missions d’escorte de convois entre la côte ouest des Etats-Unis et Hawaï mais également entre Hawaï et Midway. Il coule deux sous-marins japonais durant ces missions d’escorte qui vont pleinement l’occuper de mars 1950 à septembre 1951, époque où il subit au Mare Island Navy Yard un grand carénage qui va l’immobiliser du 17 septembre 1951 au 5 février 1952. Les essais ont lieu du 7 au 11 février et la remise en condition du 13 février au 3 mars 2952.

-Il est alors engagé dans la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953) au cours de laquelle il est endommagé par une torpille qui l’oblige à passer trois mois à Nouméa de septembre à décembre 1952.

Il est ensuite engagé dans la conquête des Carolines et des Mariannes (mars-septembre 1953), ces archipels permettant aux bombardiers de l’USAAF de pouvoir pilonner le Japon.

Sorti indemne de cette campagne, il est ensuite engagé dans la conquête d’Iwo Jima et d’Okinawa, campagne qui le voit être endommagé une première fois par une batterie côtière nippone (Iwo Jima 17 février 1954) et le second par une mine (Okinawa le 5 avril 1954). Les réparations ne sont pas achevées quand le Japon capitule.

-Réparé, le destroyer va servir de navire d’entrainement au profit des réservistes jusqu’au 17 juin 1958 quand il est désarmé. Rayé du Naval Vessel Register le 12 mars 1959, il est coulé comme cible deux mois plus tard le 4 mai 1959 au cours d’un exercice de tir de la 1ère flotte.

USS O’Brien (DD-415)

USS O'Brien (DD-415) 3

-Le USS O’Brien (DD-415) est mis en service le 2 mars 1940 après quasiment deux ans de construction, sa mise sur cale ayant eu lieu le 31 mai 1938.

-Stationné à San Diego, le destroyer était immobilisé pour un grand carénage quand le Japon attaque le 21 mars 1950. Il n’est disponible qu’en juillet, le carénage ayant été prolongé suite à un incendie d’origine accidentelle alors que les essais allaient débuté.

-Comme son sister-ship Russell, le O’Brien va assurer des missions d’escorte entre la côte ouest et Hawaï mais également entre Hawaï et Midway voir entre Hawaï et la Nouvelle-Calédonie.

Le 14 octobre 1951, il est coulé par des avions japonais lancés depuis les porte-avions de la flotte mobile qui venait d’échouer à conquérir le Caillou. En position avancée (on ne parle pas encore de piquet-radar),le destroyer est assaillit par vingt-cinq avions _bombardiers en piqué et avions-torpilleurs_ encaissant quatre bombes et deux torpilles. Il coule rapidement ne laissant qu’une cinquantaine de survivants.

USS Walke (DD-416)

USS Walke (DD-416)

-Le USS Walke (DD-416) est mis en service le 27 avril 1940 après quasiment deux ans de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 31 mai 1938.

-Stationné à San Diego, le destroyer appareille dans l’après midi pour des patrouilles de surveillance au large de la Californie. Il enchaine par des escortes de convois en direction des eaux hawaïennes jusqu’en janvier 1951 quand il est redéployé à Midway pour assurer jusqu’en juin la protection de l’atoll.

-Du 5 février au 7 mai 1951, il subit un petit carénage au Puget Sound Navy Yard avant de participer aux dernières opérations de la campagne des Salomons qui s’achève en septembre, l’assaut contre la Nouvelle Calédonie en octobre 1951 constituant un ultime soubressaut de cette terrible campagne.

Après avoir participé à la campagne de Nouvelle-Guinée (juillet 1952-janvier 1953), le Morris est détaché auprès des forces anglo-françaises qui passent à l’offensive en Thaïlande et Cochinchine pour isoler les forces japonaises en Malaisie et aux Indes Néerlandaises (opération Overlord). Ce détachement cesse en octobre 1953 quand le destroyer rallie Pearl Harbor afin de subir un grand carénage jusqu’en janvier 1954.

Il termine le conflit dans de nouvelles missions d’escorte, couvrant les groupes de soutien, des pétroliers, des cargos rapides, des navires de maintenance qui suivent les groupes aéronavals.

Quand le Japon capitule le 4 septembre 1954, le destroyer était à quai à Pearl Harbor. Il appareille pour une série d’exercices du 5 au 20 septembre 1954 avant de rallier Bremerton le 4 octobre 1954.

Mis en réserve le 12 octobre 1954, il est officiellement désarmé le 4 décembre 1954 et placé sous cocon en attendant un éventuel réarmement ou un transfert à un pays étranger. Rayé du Naval Vessel Register le 17 septembre 1956, il est coulé comme cible en mars 1957.

USS Morris (DD-417)

USS Morris (DD-417)

-Le USS Morris (DD-417) est mis en service le 5 mars 1940 après quasiment vingt-deux mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 7 juin 1938.

-Déployé dans le Pacifique, le destroyer était stationné à Pearl Harbor. Le 21 mars 1950, il était immobilisé pour un petit carénage dans le bassin n°2 du Pearl Harbor Navy Yard. Il est touché par deux bombes et chavire dans le bassin.

-Jugé irréparable, le destroyer est évacué du bassin dès le 25 mars. Les corps de douze marins et ouvriers présents à bord sont évacués et inhumés à terre. Quand à l’épave, elle est démantelé sur place, l’acier alimentant l’industrie de guerre.

USS Roe (DD-418)

USS Roe (DD-418) 2.jpg

-Le USS Roe (DD-418) est mis en service le 5 janvier 1940 après moins de deux ans de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 23 avril 1938.

-Stationné à Pearl Harbor, il échappe miraculeusement aux bombes japonaises le 21 mars 1950 et peut appareiller dès la fin de l’alerte aérienne, prennant position au nord-est de l’archipel pour tenter de répérer la flotte japonaise mais sans succès.

-Engagé dans la campagne des Phillipines, il est endommagé le 5 mai 1950 par une bombe japonaise l’obligeant à réparer à Pearl Harbor avant de retrouver les eaux du Commonwealth of Phillipina jusqu’à la fin du conflit.

-Il est ensuite engagé dans la campagne des Salomons de mars à septembre 1951 puis dans celle de la Nouvelle-Guinée de juillet 1952 à janvier 1953, le destroyer étant immobilisé pour un grand carénage de novembre 1951 à février 1952.

-Il retourne aux Phillipines pour la Deuxième Campagne des Phillipines de mars 1953 à janvier 1954, campagne au cours de laquelle il est endommagé à deux reprises. Immobilisé pour réparations de février à avril 1954, le Roe assure des escortes de convois entre les Phillipines et la Chine jusqu’à la fin du conflit.

-Rentré aux Etats-Unis le 2 octobre 1954, il est désarmé le 11 octobre 1954, rayé du Naval Vessel Register le 2 février 1955 avant d’être coulé comme cible lors de l’opération Crossroads, la campagne d’expérimentations atomiques menées à Bikini.

USS Wainwright (DD-419)

USS Wainwright (DD-419) 4

-Le USS Wainwright (DD-419) est mis en service le 15 avril 1940 après un peu plus de vingt-deux mois de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 7 juin 1938.

-Stationné à San Diego, le destroyer assure après l’attaque japonaise des missions d’escorte en compagnie notamment de ses sister-ship Walke Russel O’Brien et ce pendant les dix-huit premiers mois jusqu’en septembre 1951, date à laquelle il rallie la Nouvelle-Calédonie mais trop tard pour participer à la campagne des Salomons ou même à la défense de la Nouvelle-Calédonie.

-Il participe à la campagne de Nouvelle-Guinée de juillet 1952 à janvier 1953 puis est détaché auprès des forces franco-anglaises pour participer à la conquête de la Thaïlande et la libération de l’Indochine dans le cadre de l’opération Overlord. D’octobre 1953 à janvier 1954, il subit un grand carénage au Mare Island Navy Yard avant de rallier le Pacifique pour participer à l’opération Boxer (conquête de Formose et libération de la Chine continentale).

-Quand le Japon capitule le 4 septembre 1954, le destroyer était à quai à Shanghaï. Il va opérer en Chine jusqu’en octobre 1955 quand il rallie la côte ouest. Il est désarmé à San Diego le 4 novembre 1955, rayé du Naval Vessel Register le même jour puis vendu à la démolition en janvier 1956 et démantelé.

USS Buck (DD-420)

USS Buck (DD-420)

-Le USS Buck (DD-420) est mis en service le 15 mai 1940 après un peu plus de deux ans de construction, la mise sur cale ayant eu lieu le 6 avril 1938.

-Stationné à Pearl Harbor, le dernier destroyer de classe Sims était à la mer quand les japonais attaquent le 21 mars 1950, réalisant un exercice de tir en solitaire. L’exercice est annulé et le destroyer va chercher la flotte japonaise mais sans la trouver. Il rallie le port le lendemain pour se ravitailler.

-De mars 1950 à juin 1951, il assure la défense des îles hawaïennes, des patrouilles de surveillance pour empêcher un raid direct contre la grande base américaine du Pacifique.

-Après un petit carénage de juillet à septembre, le destroyer va assurer des missions d’escorte les îles hawaïennes et la Nouvelle Calédonie d’octobre 1951 à février 1952. Il enchaine par la campagne de Nouvelle Guinée de juillet 1952 à janvier 1953.

-Alors qu’il participe à la conquête des Carolines et des Mariannes, il est endommagé par un kamikaze le 6 juin 1953 imposant quatre mois de réparations à Pearl Harbor de juin à octobre 1953, ralliant ensuite les Phillipines pour participer à la deuxième campagne jusqu’en janvier 1954.

-Après un petit carénage au Puget Sound Navy Yard de février à juin 1954, le destroyer rallie Okinawa pour assurer des patrouilles de surveillance et de défense de l’archipel jusqu à la capitulation japonaise.

-Rentré à San Diego le 4 novembre 1954, il reçoit l’ordre de rallier la côte est. Il quitte le sud de la Californie le 12 novembre, franchit le canal de Panama les 19 et 20 novembre, relache à La Havanne du 24 au 28 novembre, à Mobile du 29 novembre au 3 décembre, à Miami du 5 au 7 décembre avant de rallier Norfolk le 11 décembre 1954.

-Le Buck est désarmé le 5 janvier 1955. Rayé du Naval Vessel Register le 17 février 1955, il est coulé comme cible en septembre lors d’un test de nouvelles bombes, de torpilles et de roquettes. Il est achévé par des plongeurs de combat, reposant à 2500m de profondeur à 100 miles de côtes de Virginie.

Caractéristiques Techniques

Déplacement : 1570 tons (1424 tonnes) standard 2293 tons (2080 tonnes)

Dimensions : longueur 106.15m largeur 11m tirant d’eau 4.06m

Propulsion : deux groupes de turbines à engrenages alimentées en vapeur par trois chaudières Bacock & Wilcox dévellopant 51138ch et entrainant deux hélices

Performances : vitesse maximale 37 noeuds aux essais distance franchissable 5640 miles nautiques à 12 noeuds

Armement : cinq puis quatre canons de 127mm en affûts simples, quatre puis mitrailleuses de 12.7mm, douze tubes lance-torpilles de 533mm en trois plate-formes quadruples et deux lanceurs de charge de profondeur. Les mitrailleuses de 12.7mm sont remplacées par six canons de 20mm et quatre canons de 40mm, une plate-forme quadruple lance-torpilles étant débarquée.

Equipage : dix officiers et 182 marins

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s