Grande Bretagne (59) Navires de soutien (2)

Pétroliers portuaires (Harbour Tanker)

Contrairement à ce que l’appellation pourrait laisser penser, ces navires ne se limitent pas aux bases, aux mouillages mais peuvent prendre la mer.

Ce sont l’équivalent de nos pétroliers-caboteurs. Leur mission principale sera de ravitailler les forces côtières, de transférer d’une base à l’autre mazout et aux produits pétroliers ou de ravitailler les navires des convois.

Pétroliers classe Créosol

RFA Birchol

RFA Birchol

Ces pétroliers de 1115 Gross Tons ont été construits au cours du premier conflit mondial et mis en service en 1916/1917. Dix-huit exemplaires ont été mis en service mais en 1936 seulement douze sont encore en service ( Birchol Boxol Distol Ebonol Elderol Elmol Hickorol Kimmerol Larchol Limol Philol Scotol)

Aucun n’est encore en service en septembre 1948, les douze navires ayant été soient désarmés et démolis ou alors revendus à des armateurs avec possibilité d’être réquisitionnés en cas de besoin ce qui parait peu probable en raison de leur age (Ebonol Hickorol Bosol Elmol).

Pétroliers classe Ranger

RFA Gold Ranger

RFA Gold Ranger

Pour remplacer les Créosol usés, la RFA passe commande en 1941 de dix pétroliers-caboteurs (Harbour Tanker) de classe Ranger, des navires de 3500 Gross Tons plus modernes et plus rapides (treize noeuds).

Leur rôle ne change pas par rapport à leurs prédecesseurs à savoir le ravitaillement des dépôts et des bases navales depuis les raffineries, le ravitaillement des forces côtières, des navires d’un convoi….. .

Ces dix navires (Gold Ranger Gray Ranger Green Ranger Black Ranger, Blue Ranger, Brown Ranger,Red Ranger, White Ranger, Yellow Ranger, Orange Ranger) mis en service entre 1943 et 1948.

Le Gold Ranger est stationné à Devonport, le Gray Ranger à Douvres, le Green Ranger à Chatham, le Black Ranger à Rosyth, le Blue Ranger à Scapa Flow, le Brown Ranger à Gibraltar, le Red Ranger à Malte, le White Ranger à Alexandrie, le Yellow Ranger à Aden et le Orange Ranger à Hong-Kong.

Ce modèle est jugé suffisamment réussi pour pouvoir être commandé dans le cadre du programme de guerre. Les navires construits sont cependant plus gros, équipés pour le ravitaillement à la mer et mieux armés.

Citernes à eau classe Fresh

RFA Freshbrook

RFA Freshbrook

Approvisionner les navires en carburant et en munitions c’est bien mais il faut également prévoir leur ravitaillement en eau qu’il s’agisse d’eau de boisson ou d’eau distillée pour les chaudières. Il faut également envisager le ravitaillement en eau d’un corps expéditionnaire.

Quatre navires sont acquis en 1942 (Freshbrook Freshburn Freshener Freshet) suivis de quatre autres en 1947 (Freshfjord Freshlake Freshmere Freshpond) soit un total de huit navires. Ils sont stationnés à Rosyth (Freshpond), à Alexandrie (Freshmere Freshlake), à Malte (Freshfjord), aux Bermudes (Freshet), à Aden (Freshener), à Bombay (Freshburn) et à Alor Setar (Freshbrook)

Transports de produits pétroliers (Spirit Carrier)

Les Spirit Carrier assurent le transport de produits pétroliers autre que le carburant. Il peut s’agir de lubrifiants, de carburants aviation. Trois navires sont en service en septembre 1948, les RFA Petrella Petrobus Petronel, le premier est stationné à Rosyth, le second à Alexandrie et le troisième à Singapour.

Ponton pétrolier (Fuel Hulk)

Le Ponton Petrolier est un ancien pétrolier trop usé pour pouvoir prendre la mer. Cela permet d’augmenter les capacités des dépôts existants ou aménager des dépôts provisoires.

Deux Fuel Hulk sont disponibles en septembre 1948, le RFA Ruthenia à Singapour et le RFA Red Dragon à Devonport.

Navires de charge

Coastal Stores Carrier

RFA Bacchus

RFA Bacchus

-Le RFA Bacchus est un ravitailleur de 6426 tonnes mis en service en 1936. Toujours en service en septembre 1948, il est stationné à Rosyth

-Le RFA Reliant est un navire marchand le London Importer acquis par la Royal Fleet Auxiliary (RFA) en 1933. Toujours en service en septembre 1948

-Le RFA Nora est navire marchand de 1917 réduit à un ponton en 1939, ponton stockant les munitions au profit des navires fréquentant la base navale de Chatham.

Navire-hôpital RFA Maine

RFA Maine IV

RFA Maine IV

Au cours de la guerre des Boers, un groupe de femmes fortunées récolta des fonds pour équiper un navire-hôpital. Les fonds furent insuffisants mais un armateur prêta un navire le Maine à l’armée pour six mois. Le Maine ne fût pas utilisé durant ce conflit mais devint le navire-hôpital de la Royal Navy.

De là parti la tradition de baptiser Maine le navire-hôpital de la RFA. Au premier Maine échoué le 17 juin 1914 succéda un deuxième navire dont la conversion fût annulée. Un troisième fût loué au cours du premier conflit mondial et fût acquis en 1920 par la RFA [Maine (III)] et utilisé jusqu’en septembre 1945 quand il est désarmé.

Il est remplacé quelques semaines plus tard par le RFA Maine (IV) qui à la différence des précédents à été le premier à avoir été conçu dès l’origine comme navire-hôpital.

Stationné à Chatham, il ne va pas tarder à être engagé dans la campagne de Norvège.

Cargos rapides classe Fort

RFA Fort Beauharnois

RFA Fort Beauharnois

Si la RFA à longtemps privilégié l’équipement en pétroliers, elle ne tarda pas à s’équiper de ravitailleurs.

La Northumberland Shipping Company fit faillite en septembre 1943 et la Royal Fleet Auxiliary (RFA) racheta les six cargos rapides (15 noeuds) acquis par l’armateur en 1939, un investissement massif qui accéléra le déclin de l’armement.

Ces navires de 15000 tonnes sont baptisés Fort Beauharnois Fort Charlotte Fort Duquesne Fort Rosalie et Fort Sandusky. Ils sont transformés successivement entre décembre 1943 et septembre 1945.

Ils sont équipés d’importants moyens de levage mais ne peuvent pas ravitailler des navires à la mer, la technique du transfert de charges solides en marche et en mer n’étant pas au point avant le début du second conflit mondial.

Le Fort Beauharnais est stationné à Rosyth, le Fort Charlotte à Faslane, le Fort Duquesne à Alexandrie, le Fort Rosalie à Singapour et le Fort Sandusky à Malte.

Publicités

Une réflexion sur “Grande Bretagne (59) Navires de soutien (2)

  1. Frédéric dit :

    Bonne année 2016 et surtout bonne santé 🙂

    Concernant la logistique, les choses n’ont pas tellement changé en 70 ans, les navires sont justes bien plus gros 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s