Grande Bretagne (40) destroyers (3)

Destroyers type E

Avant-propos

En compagnie des type F (construit au titre du programme naval de 1931 ou 1931 Naval Estimates), les type E (construit au titre du programme naval de 1932 ou 1932 Naval Estimates) ne marquent pas vraiment une révolution en matière de conception des destroyers (il faudra attendre les Tribal pour cela). Tout juste peut-on remarquer le retour à un leader de flottille plus long de 4m pour pouvoir embarquer les facilités nécessaires au captain et à son état-major. Cet allongement permet d’embarquer un cinquième canon de 4.7 pouces entre les cheminées.

Autre différence, les leaders de flottille ne sont pas équipés pour le mouillage ou le dragage de mines.

Carrière opérationnelle

Le HMS  Exmouth (flottilla leader) à Bilbao en 1936

Le HMS Exmouth (flottilla leader) à Bilbao en 1936

-Le HMS Exmouth (H.02) est mis sur cale au Portsmouth Royal Dockyard le 15 mai 1933 lancé le 7 février 1934 et mis en service le 9 novembre 1934.

-Le HMS Echo (H.23) est mis sur cale aux chantiers navals William Denny & Brothers de Dumbarton le 20 mars 1933 lancé le 16 février 1934 et mis en service le 22 octobre 1934.

-Le HMS Eclipse (H.08) est mis sur cale aux chantiers navals William Denny & Brothers de Dumbarton le 22 mars 1933 lancé le 12 avril 1934 et mis en service le 29 novembre 1934.

Le HMS Electra

Le HMS Electra

-Le HMS Electra (H.27) est mis sur cale aux chantiers navals Hawthorn Leslie & Company de Hebburn le 15 mars 1933 lancé l 15 février 1934 et mis en service le 13 septembre 1934.

-Le HMS Encounter (H.10) est mis sur cale aux chantiers navals Hawthorn Leslie & Company de Hebburn le 15 mars 1933 lancé le 29 mars 1934 et mis en service le 2 novembre 1934.

-Le HMS Escapade (H.17) est mis sur cale aux chantiers navals Scotts Shipbuilding & Engineering Company de Greenock le 30 mars 1933 lancé le 30 janvier 1934 et mis en service le 30 août 1934.

-Le HMS Escort (H.66) est mis sur cale aux chantiers navals Scotts Shipbuilding & Engineering Company de Greenock le 30 mars 1933 lancé le 29 mars 1934 et mis en service le 30 octobre 1934.

-Le HMS Esk (H.15) est mis sur cale aux chantiers navals Swan Hunter & Wigham Richardson de Wallsend le 24 mars 1933 lancé le 19 mars 1934 et mis en service le 28 septembre 1934.

Le HMS Express

Le HMS Express

-Le HMS Express (H.61) est mis sur cale aux chantiers navals Swan Hunter & Wigham Richardson de Wallsend le 24 mars 1933 lancé le 29 mai 1934 et mis en service le 2 novembre 1934.

Ces neuf destroyers appartiennent à la 12th Destroyer Flottilla basée à Rosyth même si un temps une partie des navires ont été déployés à Portsmouth pour servir au mouillage des mines. Le reste de la flottille à participé à la guerre de Pologne depuis Portland.

Suite à la réorganisation de la marine britannique, la flottille est regroupée et redéployée à Rosyth, recevant pour mission principale l’escorte des cuirassés et des porte-avions de la Home Fleet.

Le développement de la «flotte métropolitaine» entraine le développement de la base navale de Faslane qui reçoit notamment des porte-avions, la Royal Navy voulant éviter de mettre tous ces œufs dans le même panier.

Théoriquement, l’Escapade assure la protection de l’Illustrious avec le Faulknor, l’Electra et l’Esk protègent le Formidable, l’Echo et l’Escort protègent le Victorious _tous ces navires sont stationnés à Rosyth_. L’Eclipse et Excounter protègent le Malta, l’Express et l’Exmouth protègent le Gibraltar, ces quatre étant déployés à Faslane dans l’estuaire de la Clyde.

Quand les premières bombes allemandes tombent sur la Norvège, la situation opérationnelle des destroyers type E est la suivante :

-L’Illustrious étant depuis mars 1948 en carénage, ses escorteurs Escapade et Faulknor sont immobilisés eux aussi pour carénage dans un bassin voisin du Rosyth Royal Dockyard.

-Les Electra et Esk sont à la mer pour protéger et assister le Formidable (notamment en récupérant les pilotes ayant manqué leur appontage ou leur catapultage)

-Le Victorious subissant un entretien à flot, l’Echo est immobilisé pour un carénage avancé suite à une avarie de turbine survenue le 1er septembre. L’Escort est lui opérationnel.

-Les Eclipse et Encounter sont eux à la mer en compagnie du Malta

-Le Gibraltar étant lui aussi en entretien à flot, seul l’Express est opérationnel, son sister-ship Exmmouth subissant lui aussi un entretien à flot concernant son artillerie et ses senseurs.

Caractéristiques Techniques

Déplacement : standard 1428 tonnes pleine charge 1970 tonnes

Dimensions : longueur 100.3m (104m pour l’Exmouth) largeur 10.13m tirant d’eau 3.81m

Propulsion : deux groupes de turbines Parsons alimentées en vapeur par trois chaudières Amirauté dévellopant 36000ch et entrainant deux hélices

Performances : vitesse maximale 35.5 nœuds (31.5 nœuds en charge) distance franchissable 6350 miles nautiques à 15 nœuds 1275 miles nautiques à 35.5 nœuds

Armement : quatre canons de 120mm (4.7 pouces) en affûts simples sous masque («A» «B» «X» et «Y»), le leader de flottille disposant d’un cinquième canon («Q») installé entre les deux cheminées, deux affûts quadruples de 12.7mm antiaériens, huit tubes lance-torpilles en deux plate-formes quadruples et vingt grenades ASM.

L’Esk et l’Express utilisés comme mouilleurs de mines durant la guerre de Pologne avaient temporairement perdu leurs canons de 4.7 pouces «X» et «Y» au profit de soixante mines Mark XVI.

Quand le second conflit mondial éclate, les destroyers type E ont perdu leurs mitrailleuses de 12.7mm remplacés par huit canons de 20mm Oerlikon en affûts simples. Le projet de remplacer une plate-forme lance-torpilles par un affût quadruples Pom-Pom ou de 40mm Bofors n’est pas mené à bien de crainte de trop réduire leur puissance de feu antisurface.

Equipage : 145 officiers et marins

Destroyers type F

Carrière opérationnelle

Le HMS Faulknor

Le HMS Faulknor

-Le HMS Faulknor (H.62) est mis sur cale aux chantiers navals Yarrow & Company à Scotsoun le 31 juillet 1933 lancé le 12 juin 1934 et mis en service le 24 mai 1935.

-Le HMS Fame (H.78) est mis sur cale aux chantiers navals Vickers-Armstrong de Barrow-in-Furness (contrat attribué à Parsons Marine Steam Turbine Company Wallsend,coque sous-traité au premier chantier cité) le 5 juin 1933 lancé le 28 juin 1934 et mis en service le 26 avril 1935.

-Le HMS Fearless (H.67) est mis sur cale aux chantiers navals Cammell Laird & Company de Birkenhead le 17 mars 1933 lancé le 12 mai 1934 et mis en service le 22 décembre 1934.

Le HMS Firedrake

Le HMS Firedrake

-Le HMS Firedrake (H.79) est mis sur cale aux chantiers navals Vickers-Armstrong de Barrow-in-Furness (contrat attribué à Parsons Marine Steam Turbine Company Wallsend,coque sous-traité au premier chantier cité) le 5 juillet 1933 lancé le 28 juin 1934 et mis en service le 30 mai 1935.

-Le HMS Foresight (H.68) est mis sur cale aux chantiers navals Cammell Laird & Company le 21 juillet 1933 lancé le 29 juin 1934 et mis en service le 15 mai 1935.

-Le HMS Forester (H.74) est mis sur cale aux chantiers navals J. Samuel White & Company sis à Cowes le 15 mai 1933 lancé le 28 juin 1934 et mis en service le 29 mars 1935.

-Le HMS Fortune (H.70) est mis sur cale aux chantiers navals John Brown & Company de Clydebank le 25 juillet 1933 lancé le 29 août 1934 et mis en service le 27 avril 1935.

Le HMS Foxhound

Le HMS Foxhound

-Le HMS Foxhound (H.69) est mis sur cale aux chantiers navals John Brown & Company de Clydebank le 21 août 1933 lancé le 12 octobre 1934 et mis en service le 6 juin 1935.

-Le HMS Fury (H.76) est mis sur cale aux chantiers navals J. Samuel White & Company de Cowes le 19 mai 1933 lancé le 10 septembre 1934 et mis en service le 18 mai 1935.

Formant la 8th Destroyer Flottilla, les neuf destroyers type F survivent à la guerre de Pologne et sont toujours en service en septembre 1948, étant intégrés à la Home Fleet avec Rosyth comme port d’attache.

Théoriquement en septembre 1948, Le Fearless et le Forester protègent l’Iron Duke, les Fame et Fortune assurent l’escorte du Royal Oak, les Firedrake et Foresight protègent le Centurion, le Fury et le Foxhound protègent à Faslane le porte-avions Hermes, le Faulknor (FL) assurant la protection de l’Illustrious avec un destroyer type E, l’Escapade.

Quand les allemands déclenchent l’opération Weserübung, la situation opérationnelle de la 8ème flottille de destroyers est la suivante :

-Le Faulknor est immobilisé pour un grand carénage, sa remise en service n’était pas prévu avant le printemps mais avec le conflit, il est probable que les travaux vont être accélérés.

-Les Fearless et Forester sont à la mer avec le cuirassé HMS Iron Duke

-Les Fame et Fortune sont au mouillage à Scapa Flow en compagnie du cuirassé HMS Royal Oak

-Les Firedrake et Foresight sont au mouillage à Scapa Flow en compagnie de leur protégé, le cuirassé HMS Centurion

-Les Fury et Foxhound sont détachés à Faslane pour protéger le porte-avions lourd Hermes sont à quai le 5 septembre 1948.

Caractéristiques Techniques

Déplacement : standard 1428 tonnes pleine charge 1970 tonnes

Dimensions : longueur 100.3m (104m pour le Faulknor) largeur 10.13m tirant d’eau 3.81m

Propulsion : deux groupes de turbines Parsons alimentées en vapeur par trois chaudières Amirauté dévellopant 36000ch et entrainant deux hélices

Performances : vitesse maximale 35.5 nœuds (31.5 nœuds en charge) distance franchissable 6350 miles nautiques à 15 nœuds 1275 miles nautiques à 35.5 nœuds

Armement : quatre canons de 120mm (4.7 pouces) en affûts simples sous masque («A» «B» «X» et «Y»), le leader de flottille disposant d’un cinquième canon («Q») installé entre les deux cheminées, deux affûts quadruples de 12.7mm antiaériens, huit tubes lance-torpilles en deux plate-formes quadruples et vingt grenades ASM.

Quand le second conflit mondial éclate, les destroyers type F ont perdu leurs mitrailleuses de 12.7mm remplacés par huit canons de 20mm Oerlikon en affûts simples. Le projet de remplacer une plate-forme lance-torpilles par un affût quadruples Pom-Pom ou de 40mm Bofors n’est pas mené à bien de crainte de trop réduire leur puissance de feu antisurface.

Equipage : 145 officiers et marins

Destroyers classe G

Avant-propos

Dans le cadre des 1933 Naval Estimates (programme naval de 1933), une nouvelle flottille de destroyers est commandée, le type G avec comme d’habitude huit destroyers et un leader de flottille portant un cinquième canon.

Ils sont similaires aux type F mais un appareil propulsif plus compact permet une légère réduction des dimensions. Les canons de 4.7 pouces qui peuvent pointer à 40° en site positif sont plus efficaces pour la lutte contre-avions. Le Glowworm marque l’introduction d’une plate-forme lance-torpilles quintuple mais ses sister-ships vont conserver les affûts quadruples.

Ce modèle à connu un vrai succès à l’exportation, sept navires formant la classe Buenos Aires ont été vendus à la marine argentine alors que quatre ont été construits en Grèce avec un armement d’origine allemande.

Carrière opérationnelle

Le HMS Grenville

Le HMS Grenville

-Le HMS Grenville (H03) est mis sur cale aux chantiers navals Yarrow & Company de Scotsoun le 29 septembre 1934 lancé le 15 août 1935 et mis en service le 1er juillet 1936.

-Le HMS Gallant (H.59) est mis sur cale aux chantiers navals Alexander Stephen & Sons de Linthouse le 15 septembre 1934 lancé le 26 septembre 1935 et mis en service le 23 février 1936.

-Le HMS Garland (H37) est mis sur cale aux chantiers navals Fairfield Shipbuilding & Engineering Company le 22 août 1934 lancé le 24 octobre 1935 et mis en service le 3 mars 1936.
-Le HMS Gipsy (H63) est mis sur cale aux chantiers navals Fairfield de Govan le 4 septembre 1934 lancé le 7 novembre 1935 et mis en service le 22 février 1936. Il est coulé par une mine au large d’Harwich le 21 novembre 1939.

Le HMS Glowworm

Le HMS Glowworm

-Le HMS Glowworm (H92) est mis sur cale aux chantiers navals John I. Thornycroft & Company sis à Woolston le 15 août 1934 lancé le 22 juillet 1935 et mis en service le 22 janvier 1936.

-Le HMS Grafton (H89) est mis sur cale aux chantiers navals John I. Thornycroft & Company sis à Woolston le 30 août 1934 lancé le 18 septembre 1935 et mis en service le 20 mars 1936.

-Le HMS Grenade (H86) est mis sur cale aux chantiers navals Alexander Stephen & Sons de Linthouse le 3 octobre 1934 lancé le 12 novembre 1935 et mis en service le 28 mars 1936.

-Le HMS Greyhound (H05) est mis sur cale aux chantiers navals Vickers-Armstrong de Barrow-in-Furness le 20 septembre 1934 lancé le 15 août 1935 et mis en service le 1er février 1936.

Le HMS Griffin

Le HMS Griffin

-Le HMS Griffin (H31) est mis sur cale aux chantiers navals Vickers-Armstrong de Barrow-in-Furness le 20 septembre 1934 lancé le 15 août 1935 et mis een service le 6 mars 1936.

En septembre 1939, les type G forment la 1st Destroyer Flottilla stationnée à Harwich pour des missions d’escorte de convois. Durant le conflit, le Gipsy est coulé par une mine, réduisant la flottille à seulement huit navires.

Cette flottille est transférée en juin 1944 en Méditeranée pour participer à l’escorte des cuirassés et des porte-avions, la flottille étant stationnée à Alexandrie moins les Gallant et Garland déployés à Malte pour couvrir l’Ark Royal.

En septembre 1948, les destroyers type G assuraient les missions suivantes :

-Gallant et Garland détachés à Malte pour protéger le porte-avions Ark Royal

-Glowworm et Greyhound assurant la protection du cuirassé Nelson mais le 5 septembre, le premier nommé est immobilisé pour carénage

-Le Grafton qui assure avec le Dainty la protection du Rodney était immobilisé pour un carénage.

-Les Grenade et Griffin qui protègent des torpilleurs, des sous-marins et des avions le HMS Prince of Wales sont tous les deux opérationnels.

-Le Grenville qui assure avec l’Icarus la protection du Duke of York était lui aussi disponible quand les premières bombes tombent sur la Norvège et le Danemark.

Caractéristiques Techniques

Déplacement : standard 1370 tonnes (Grenville 1488 tonnes) pleine charge 1913 tonnes (Grenville 2085 tonnes)

Dimensions : longueur 98.5m (Grenville 100m) largeur 10.1m (Grenville 10.5m) tirant d’eau 3.8m (3.89m)

Propulsion : deux groupes de turbines à engrenages Parson alimentées en vapeur par trois chaudières Amirauté dévellopant 34000ch (38000ch pour le Grenville qui dispose de chaudières Yarrow) et entrainant deux hélices

Performances : vitesse maximale 36 nœuds distance franchissable 5530 miles nautiques à 15 nœuds

Armement : quatre canons de 120mm (4.7 pouces) en affût simples sous masque (deux avant et deux arrières), le chef de flottille, le HMS Grenville disposant d’un cinquième canon entre les deux cheminées. Deux affûts quadruples de 12.7mm ultérieurement remplacés par huit canons de 20mm Oerlikon, deux plate-formes quadruples lance-torpilles de 533mm et vingt grenades ASM avec un grenadeur axial et deux projecteurs.

Equipage : 137 officiers et marins (146 en temps de guerre) 175 officiers et marins pour le Grenville.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s