Allemagne (63) Armée de terre (20)

Armement (9) : véhicules blindés

Avant-Propos

Avant qu’arrivent les chars, les tanks, les premiers véhicules de combat étaient des autos blindées, généralement des châssis civils sur lesquels ont avait installé une carrosserie blindée avec une tourelle armée d’une ou plusieurs mitrailleuses voir d’un canon léger de 37 ou de 47mm comme les fameux “torpilleurs à roulette” du général Gallieni.

Après l’échec des offensives des premiers mois puis celui de la course à la mer, les autos blindées incapables de quitter la route se retrouvèrent déclasser. Il fallut attendre le retour relatif à la guerre de mouvement au printemps 1918 pour que les autos blindés ne retrouvent le chemin du conflit.

L’amélioration des véhicules rendit possible l’utilisation de véhicules à roues en tout-terrain même si quand le terrain devenait vraiment difficile la chenille n’avait pas son pareil pour déplacer un véhicule de combat.

Les autos blindées prenaient donc le relais de la cavalerie à cheval des conflits précédents à savoir l’éclairage, l’attaque des unités de reconnaissance ennemies pour “aveugler” l’adversaire, la couverture des flancs.

Ces unités d’éclairage sont indispensables pour employer au maximum de leur efficacité les Panzer même si l’art militaire allemand prône la bataille de rencontre, la marche au son du canon.

Les divisions blindées mais également les divisions d’infanterie vont disposer d’unités de reconnaissance équipées de chars légers de reconnaissance mais également d’autos blindées à quatre, six ou huit roues.

Schwere Panzerspähwagen Sdkfz 231 (6 rad)

Automitrailleuse Sdkfz 231 (6 rad)

Automitrailleuse Sdkfz 231 (6 rad)

Comme nous l’avons vu en introduction, les premières autos blindées reprenaient souvent un châssis civil sur lequel on installait un caisse blindée surmontée d’une tourelle généralement armée d’une mitrailleuse.

Les allemands n’échappèrent pas à cette règle et la première auto blindée produite après le premier conflit mondial en l’occurence l’auto blindée lourde (Schwere Panzerspähwagen) Sdkfz 231 qui combinait un chassis de camion (Daimler-Benz puis Bussing-NAG et Magirus) avec une caisse blindée surmontée d’une tourelle armée d’abord d’une unique mitrailleuse puis d’un canon de 20mm et d’une mitrailleuse de 7.92mm.

Les premiers véhicules de série furent livrés en 1932 et pas moins de 1000 véhicules furent produits jusqu’en 1935 quand les chaines de montage furent fermées, la production des Sdkfz 231 étant stoppée au profit de la construction de véhicules plus modernes.

A l’origine, ce véhicule devait être un 6×6 tout-terrain mais pour des raisons de coût, il fût finalement produit en configuration 6×4, une configuration adapté à la route mais fort peu aux terrains bouleversés.

Si les Sdkfz 231 armés d’une simple mitrailleuse furent rapidement reversées à l’instruction ou à la police, celles armées d’un canon de 20mm et d’une mitrailleuse de 7.92mm étaient toujours en service au sein des divisions d’infanterie et du groupe de reconnaissance divisionnaire.

Caractéristiques Techniques des Schwerer Panzerspähwagen Sdkfz 231

Type : automitrailleuse de reconnaissance 6×4

Poids : en ordre de bataille 5.7 tonnes

Dimensions : longueur hors tout 5.57m largeur 1.82m hauteur 2.25m

Motorisation : un moteur essence de 80ch

Performances : vitesse maximale sur route 65 km/h rayon d’action sur route 250km rayon d’action tout terrain 200km

Blindage : nc
Armement : un canon de 20mm KwK30 ou 38 associé à une mitrailleuse de 7.92mm de MG-34, une deuxième mitrailleuse de ce même modèle est disponible pour servir d’arme antiaérienne

Equipage : quatre hommes

Schwerer Panzerspähwagen Sdkfz 231 (8 rad)

Schwerer Panzerspähwagen Sdkfz 231 (8 rad)

Schwerer Panzerspähwagen Sdkfz 231 (8 rad)

Suite à la mise au point des autos blindées 6×6, les ingénieurs allemands eurent l’idée de construire un véhicule plus gros sur châssis 8×8. Ils partirent d’un châssis de camion tout chemin (le véhicule en lui même ne vit jamais le jour) et aboutirent un véhicule remarquable par ses performances comme par son coût et par sa complexité.

Ce Schwerer Panzerspähwagen Sdkfz 231 (8 rad 8 roues) succède au Sdkfz 231 au sein des unités de chars. Les premiers véhicules sont livrés en 1937 et la production s’achève en 1946 pour céder la place à un véhicule aussi performant mais plus simple et moins coûteux à construire.

En septembre 1948, ces véhicules sont encore en service en compagnie d’une variante de commandement armée d’une simple mitrailleuse mais possédant des radios supplémentaires.

Des variantes antiaériennes armées de canons de 20m, une variante d’appui rapprochée armée d’un canon de 75mm sont étudiées mais sans entrer en production.

Caractéristiques Techniques des Schwerer Panzerspähwagen Sdkfz 231( 8 rad)

Type : automitrailleuse de reconnaissance 8×8

Poids : en ordre de bataille 8.3 tonnes

Dimensions : longueur hors tout 5.85m largeur 2.20m hauteur 2.34m

Motorisation : un moteur essence de 150ch

Performances : vitesse maximale sur route 85 km/h vitesse maximale en tout terrain 30 km/h Rayon d’action sur route 270km rayon d’action tout terrain 150km

Blindage : nc

Armement : un canon de 20mm KwK30 ou 38 associé à une mitrailleuse de 7.92mm de MG-34, une deuxième mitrailleuse de ce même modèle est disponible pour servir d’arme antiaérienne

Equipage : quatre hommes

Schwerer Panzerspähwagen Sdkfz 234 (8 rad)

Schwerer Panzerspähwagen Sdkfz 234 (8 rad)

Schwerer Panzerspähwagen Sdkfz 234 (8 rad)

Le Schwere Panzerspähwagen Sdkfz 231 (8 rad) était un bon véhicule mais cette qualité se payait par une grande complexité technique qui ralentissait sa production et gênait la maintenance.

Outre ces menus problèmes, la conception même du véhicule lui donnait une haute taille peu discrète et surtout un centre de gravité très haut qui pouvait provoquer son renversement.

Le projet qui allait aboutir au Sdkfz 234 est lancé au printemps 1941. La configuration 8×8 tout à fait satisfaite est reprise mais la coque est entièrement redessinée pour simplifier la construction et la maintenance.

Le moteur est plus puissant et l’autonomie est augmentée dans la perspective d’avoir à combattre dans les steppes russes.

L’armement est l’objet de débats farouches. Faut-il se contenter d’une mitrailleuse lourde de 13mm ou associer mitrailleuse et canon ? Pour le canon quel calibre, un calibre élevé au risque de privilégier le combat sur la reconnaissance ou un calibre d’autodéfense.

Finalement, les premiers exemplaires reçoivent la même tourelle que ses prédécesseurs à savoir un canon de 20mm et une mitrailleuse de 7.92mm en attendant mieux.

L’apparition des AM modèle 1940P côté français armées d’un canon de 47mm poussa les concepteurs de ce remarquable véhicule à remplacer la tourelle d’origine par un nouveau modèle disposant d’un canon plus puissant en l’occurrence un canon de 50mm dérivé du canon antichar de même calibre.

Après la fabrication de 150 exemplaires en version canon de 20mm/mitrailleuse de 7.92mm, les nouvelles automitrailleuses produites étaient armées d’un canon de 50mm associé à une mitrailleuse de 7.92mm.

Pour les différencier, la dénomination évolua, les premiers modèles furent rebaptisés Sdkfz 234/1 suivis par les Sdkfz 234/2 pour les automitrailleuses armées d’un canon de 50mm. La version de commandement devint la Sdkfz 234/3.

Des projets n’avaient pas débouchés sur une production en série avant le début du conflit en l’occurrence une version d’appui rapproché avec un canon de 75mm court (potentielle Sdkfz 234/4) et une version antiaérienne avec deux canons de 20mm (Sdkfz 234/5).

Caractéristiques Techniques des Schwere Panzerspähwagen Sdkfz 234/2

Type : automitrailleuse lourde

Poids : 11.740 tonnes en ordre de marche

Dimensions : longueur avec le canon pointé à 12h : 6.80m longueur de la caisse : 6.00m largeur : 2.33m hauteur : 2.38m

Motorisation : un moteur Tatra diesel refroidit par air dévellopant 210ch

Performances : vitesse maximale sur route 85 km/h vitesse maximale en tout-terrain 30 km/h Rayon d’action sur route 1000km Rayon d’action en tout-terrain 550km

Armement : un canon de 50mm KwK 39/1 associé à une mitrailleuse de 7.92mm MG-34

Equipage : 4 hommes

Leichter Panzerspähwagen  Sdkfz 222

Leichter Panzerspähwagen  Sdkfz 222

Leichter Panzerspähwagen Sdkfz 222

Les premières automitrailleuses allemandes étaient des véhicules lourds et encombrants dont la puissance n’était pas toujours efficiente. Il fallait donc imaginer des autos blindées plus légères, plus compactes.

Au début des années trente apparait la Leichter Panzerspähwagen Sdkfz 221, un véhicule 4×4 entièrement neuf et non développé à partir d’un châssis civil. Cette automitrailleuse n’est armée que d’une mitrailleuse de 7.92mm en tourelle biplace.

Rapidement une version améliorée baptisées Sdkfz 222 est mise au point, cette version se distinguant par un armement nettement plus puissant avec un canon de 20mm et une mitrailleuse de 7.92mm.

Ces véhicules de reconnaissance furent déclinés en une version de commandement (Sdkfz 233), une version radio (Sdkfz 260 et 261) et une version de transport de troupes (Sdkfz 247) avec une simple mitrailleuse sous bouclier, l’habitacle pouvant abriter cinq hommes.

La version Sdkfz 222 est exportée en Chine, douze exemplaires sont vendus à la fin des années trente. Certains exemplaires reçurent des armes plus puissantes comme un canon antichar de 47mm sous bouclier en remplacement de la tourelle.

Caractéristiques Techniques du Leichter Panzerspähwagen Sdkfz 222

Type :  automitrailleuse légère

Poids : 4.8 tonnes en ordre de combat

Dimensions : longueur hors tout 4.80m largeur : 1.95m hauteur (grille pare-grenades incluse) : 2m

Motorisation : in moteur essence Horch/Auto-Union de 81ch

Performances : vitesse maximale sur route 80 km/h vitesse maximale en tout-terrain 40 km/h Rayon d’action sur route 300km Rayon d’action tout-terrain : 180 km

Armement : un canon de 20mm et une mitrailleuse MG-34 de 7.92mm

Equipage : trois hommes

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s