Allemagne (35) Aéronavale (7)

Les avions d’entrainement et de soutien

Outre les avions de combat, le Kriegsmarine FliegerKorps dispose d’avions de soutien et d’entrainement.

Pour le soutien, il s’agit d’inusables Junkers Ju-52 utilisés notamment par les Traggergruppe alors pour l’entrainement, on trouve des Bücker Bu-181 et des Bücker Bu-183, le second étant la version navalisée du premier.

Junkers Ju-52

Junkers Ju-52/3m

Junkers Ju-52/3m

Le Junkers Ju-52 surnommé Iron Annie est issu d’un avion précédent de la firme, le Junkers W-33, le premier vol du premier prototype ayant lieu le 13 octobre 1930 suivi d’un deuxième prototype le 7 mars 1932.

Conçu comme un avion commercial, l’appareil fût rapidement dévellopé en une version militaire, brièvement utilisé comme bombardier puis surtout comme avion de transport militaire.

Si la Luftwafe l’à remplacé au milieu des années quarante par le nettement plus moderne Junkers Ju-90, la Kriegsmarine continue de l’utiliser en septembre 1948 au sein de ces groupes aériens embarqués et de plusieurs unités de soutien.

Chaque Traggergruppe dispose de deux Junkers Ju-52. Ces appareils ne peuvent apponter sur les porte-avions mais servent pour le transport de munitions, de pièces détachées et bien entendu de personnel entre l’Allemagne et les ports où les porte-avions font escale.

Chaque Kommando du Kriegsmarine FliegerKorps dispose d’un Marine Transport Staffel de douze appareils.

Ce sont donc au total trente deux Junkers Ju-52 qui sont en service en septembre 1948. Sans la guerre, ils auraient été remplacés dans quelques mois par des Junkers Ju-90.

Dans le cadre de l’opération Weserübung, les porte-avions Graf Zeppelin Lutzen et Bautzen sont engagés respectivement à Trondheim, à Bodo et à Bergen.

Les Junkers Ju-52 de ces groupes aériens restent en Allemagne. Ce n’est qu’après la conquête de solides têtes de pont et le contrôle des aérodromes que les trimoteurs vont rejoindre chargés de munitions et de pièces détachées les porte-avions qui n’hésitent pas à mouiller dans les fjords pour se ravitailler à l’abri d’une riposte alliée autre qu’aérienne.

Quand aux Ju-52 des MTS (MTS-Ost et MTS-West), ils vont mener des missions de transport pour la Kriegsmarine mais également pour la Heer.

Caractéristiques Techniques du Junkers Ju52

Type : avion trimoteur de transport

Masse : à vide 6510kg en charge 9200kg maximale au décollage 10990kg

Dimensions : longueur 18.90m envergure 29.25m hauteur 4.5m

Motorisation : trois moteurs radiaux BMW 132T de 715ch chacun

Performances : vitesse maximale 265 km/h vitesse de croisière 211 km/h distance franchissable 870km plafond opérationnel 5490m

Armement : 4 mitrailleuses de 7.92mm en poste ventral et poste dorsal et 650kg de bombes en soute. En transport, le poste ventral est supprimé

Bücker Bü181 et Bü183

Un Bücker Bu181 en vol

Un Bücker Bu181 en vol

-La formation initiale des pilotes du KFK dépendait de la Luftwafe avec le Bücker Bü181, seule la navalisation était du ressort de l’aéronavale allemande.

-Cette dernière conserve deux Marine Schule Staffel (MSS) composée chacune de huit Bücker Bü181 et quatre Bü183, la version navalisée du premier.

-Le Bücker Bü181 effectue son premier vol en février 1939, entrant en service courant 1940.

-En septembre 1942, les deux MSS sont créées et pour les armer, le Kriegsmarine Fliegerkorps passa commande de trente-deux Bücker Bü181 et de deux prototypes d’une version navalisée baptisée Bü183.

Les trente-deux Bü181 furent livrés entre janvier et mars 1943 suivit un mois plus tard par les deux prototypes d’une version navalisée qui effectuèrent leurs premiers appontages et leurs premiers catapultages en juin 1943 à bord du KMS Graf Zeppelin.

Suite aux essais réussis, douze appareils sont commandés et livrés en octobre 1943. Cela nous donne une flotte complète de quarante-quatre appareils mais seulement vingt-quatre étant utilisés simultanément, les autres étant stockés ou utilisés pour d’autres missions comme le remorquage de cibles ou la liaison.

En septembre 1946, seize nouveaux Bücker Bü183 sont commandés, ces appareils livrés en octobre 1946 sont intégrés directement aux différents groupes aériens servant à bord comme avion d’entrainement, de liaison voir d’attaque légère.

Soixante Bücker Bü181/183 sont donc en service en septembre 1948.

Caracteristiques Techniques du Bücker Bü181

Type : biplace d’entrainement, de liaison et de servitude

Poids : à vide 480kg maximal au décollage 750kg

Dimensions : longueur 7.85m envergure 10.06m hauteur 2.05m

Motorisation : un moteur radial Hirth HM 500A de 105ch

Performances : vitesse maximale 215 km/h vitesse de croisière 195 km/h distance franchissable 800km plafond opérationnel 5000m

Armement : deux mitrailleuses MG-17 de 7.92mm en gondole sous les ailes avec 250 coups pour l’entrainement au tir, gondoles remplaçables par des rateliers pour bombes d’exercices.

Caracteristiques Techniques du Bücker Bü183

Type : biplace d’entrainement, de liaison et de servitude

Poids : à vide 560kg maximal au décollage 830kg

Dimensions : longueur 7.85m envergure 10.06m hauteur 2.05m

Motorisation : un moteur radial Hirth HM 500B de 130ch

Performances : vitesse maximale 215 km/h vitesse de croisière 195 km/h distance franchissable 800km plafond opérationnel 5000m

Armement : deux mitrailleuses MG-17 de 7.92mm en gondole sous les ailes avec 250 coups pour l’entrainement au tir, gondoles remplaçables par des rateliers pour bombes d’exercices.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s