23-Armée de terre Ligne Maginot (26)

Sous-secteur de Tromborn

Ce troisième sous-secteur du SF du Boulay est défendu par le 161ème RIF, un régiment de mobilisation démobilisé en septembre 1940, le 160ème RIF étant chargé du gardiennage des ouvrages qui ne sont occupés qu’à une échelle réduite, la compagnie de gardiennage permettant une mise en oeuvre a minima en cas d’urgence. D’ouest en est, ce sous-secteur dispose des ouvrages et des constructions suivantes :

Créneau JM (Jumelage de Mitrailleuses)

Créneau JM (Jumelage de Mitrailleuses)

-Une casemate simple flanquant vers le nord armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM, d’une cloche M et d’une cloche GFM.

-Le Bovenberg est un ouvrage d’infanterie à six blocs avec un bloc 1 (Entrée + Casemate d’infanterie flanquant vers le nord) avec un créneau JM/AC 47, un créneau JM et deux cloches GFM.

Le Bloc 2 est une casemate d’infanterie disposant de deux cloches GFM et une cloche LG alors que le Bloc 3 est une casemate d’infanterie double armée de deux créneaux JM/AC 47, de deux créneaux JM, une cloche M et deux cloches GFM, ce bloc n’étant pas relié au reste de l’ouvrage.

Le Bloc 4 est une casemate d’infanterie disposant de deux cloches M et d’une cloche GFM alors que le Bloc 5 est un observatoire équipé d’une cloche obs./VDP et d’une cloche GFM. Le Bloc 6 est armé d’une tourelle de mitrailleuses et d’une cloche GFM.

A l’origine le Bovenberg devait être aussi puissant que le Hackenberg avec dix-huits blocs, les blocs non construits étant l’EM, l’EH, un autre bloc 6, les blocs 7, 8 et 9 qui étaient des tourelles d’artillerie, les blocs 10 11 14 et 15 (coffres flanquants), les blocs 16bis et 17bis étant des annexes.

-Pour compenser l’absence d’ouvrages d’artillerie, est réalisé une casemate d’artillerie pour deux matériels de 75 modèle 1897 du type RFM, une cloche GFM assure le guêt et la défense rapprochée.

-Entre le Bovenberg et le Denting, on trouve une deuxième casemate d’artillerie pour deux matériels de 75 modèle 1897 du type RFM, une casemate simple flanquant vers le nord disposant d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et d’une cloche GFM ainsi que d’une casemate simple flanquant vers le sud disposant d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et de deux cloches GFM.

-L’ouvrage du Denting est un ouvrage d’infanterie à trois blocs disposant d’une casemate d’infanterie flanquant vers le nord (bloc 1) avec un créneau JM/AC 47, un créneau JM et une cloche GFM, d’une entrée et casemate d’infanterie flanquant vers le sud avec le même armement que le précédent alors que le Bloc 3 n’aligne qu’une tourelle de mitrailleuse et une cloche GFM. Etait également prévue une entrée (Bloc 4) mais elle n’à pas été réalisée.

-L’ouvrage de Village-de-Coume est un ouvrage d’infanterie à trois blocs, le bloc 1 étant une entrée et casemate d’infanterie flanquant vers le nord avec un créneau JM/AC 47, un créneau JM et deux cloches GFM. Le bloc 2 est une casemate d’infanterie disposant de deux cloches M et de deux cloches GFM alors que le bloc 3 est lui armé d’une tourelle de mitrailleuses et d’une cloche GFM. Était également prévue une entrée (Bloc 4) mais elle n’à pas été réalisée.
-L’ouvrage appelé Annexe Nord de Coume est un ouvrage d’infanterie monobloc disposant d’une casemate d’infanterie flanquant vers le nord (un créneau JM/AC 47, un créneau JM et deux cloches GFM) + une tourelle de mitrailleuses.

Sous-secteur de Narbéfontaine

Ce sous-secteur est placé sous la responsabilité du 160ème RIF, un régiment mobilisé en septembre 1939 et pérennisé à l’issue de la démobilisation de l’été-automne 1940. Jusqu’à l’été 1948, il va également assurer le gardiennage des ouvrages tenus par le 161ème RIF qui lui avait été dissous.

Canon antichar de 47mm en position. Le canon est mobile, pouvant être remplacé si nécessaire par un JM

Canon antichar de 47mm en position. Le canon est mobile, pouvant être remplacé si nécessaire par un JM

-L’ouvrage de la Coume est un ouvrage d’infanterie à deux blocs disposant d’une casemate d’infanterie flanquant vers le nord ou bloc 1 armé d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et de deux cloches GFM alors que la casemate d’infanterie flanquant vers le sud dispose d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM, d’une tourelle de mitrailleuses et d’une cloche GFM.

Cet ouvrage aurait du être à l’origine un ouvrage d’artillerie à douze blocs reçut entre 1941 et 1943 une galerie de liaison entre les deux blocs mais les ouvrages d’artillerie n’ont jamais été construits.

-L’ouvrage appelé «Annexe sud de la Coume» est un ouvrage mixte à quatre blocs disposant d’un Bloc 1 (casemate d’infanterie + issue de secours armé d’une cloche M et d’une cloche GFM, d’un Bloc 2 (casemate d’infanterie) armé d’une cloche M, d’une cloche GFM et d’une cloche LG, d’un Bloc 3 (entrée + casemate mixte) disposant d’une chambre de tir pour l’infanterie (un créneau JM/AC, d’un créneau JM) et d’une chambre de tir pour mortiers avec deux créneaux de 81mm en sous-sol flanquant vers le sud et deux cloches GFM.

Ouvrage d'artillerie avec en bas deux créneaux pour mortiers de 81mm, un créneau JM et un créneau AC 47 pour canon antichar de 47mm

Ouvrage d’artillerie avec en bas deux créneaux pour mortiers de 81mm, un créneau JM et un créneau AC 47 pour canon antichar de 47mm

-Entre l’ouvrage décrit et celui du Mottenberg, on trouve une casemate cuirassée disposant de deux cloches M et d’une cloche GFM, d’une casemate flanquant vers le nord armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et d’une cloche GFM et de deux casemates simples flanquant vers le sud armées de la même façon que le casemate flanquant vers le nord.

-L’ouvrage du Mottenberg est un ouvrage d’infanterie à trois blocs, le Bloc 1 était une entrée et une casemate d’infanterie flanquant vers le nord ainsi su’un observatoire disposant d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM, de deux cloches GFM et d’une cloche obs./VDP. Le Bloc 2 est une casemate d’infanterie disposant de deux cloches M. et d’une cloche GFM alors que le Bloc 3 dispose d’une tourelle de mitrailleuses d’une cloche GFM. N’ont pas été construits : une entrée mixte, une tourelle de 81 et une tourelle de 135mm.

-On trouve également une casemate double armée de deux créneaux JM/AC 47, d’un créneau JM, d’une cloche M et de deux cloches GFM.

-Durant la guerre de Pologne, des ouvrages de campagne ont également été construits en l’occurrence trente et un blockhaus pour mitrailleuse et canon antichar, quatre casemates type STG, une casemate type Pamart, quatre cuves pour canons de 65mm, quarante-deux tourelles démontables (trente pour mitrailleuses et douze pour canons de 25mm), dix boucliers pour canons de 25mm, dix-sept PC et dix observatoires.

 

Canon de 65mm modèle 1902 cédé par la marine pour améliorer la défense antichar de la Ligne Maginot

Canon de 65mm modèle 1902 cédé par la marine pour améliorer la défense antichar de la Ligne Maginot

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s