23-Armée de terre Ligne Maginot (25)

Secteur Fortifié du Boulay

Ce secteur fortifié qui s’étend de l’ouvrage de Hummersberg à celui du Mottenberg comprend un total de quatre sous-secteurs, le sous-secteur d’Hombourg-Dudange s’étendant de l’ouvrage du Hummersberg à celui de Hobling et armé par le 164ème RIF (démobilisé à l’été 1940), le sous-secteur de Burtoncourt s’étend à l’est du Hobling jusqu’à l’abri casemate du Colming armé par le 162ème RIF qui jusqu’en 1948 assure le gardiennage des ouvrages situés à l’ouest de son secteur de responsabilité.

Le sous-secteur de Tromborn qui s’étend à l’est de l’abri-casemate du Colming à l’ouvrage «Coume Annexe Nord» est armé par le 161ème RIF (démobilisé à l’été 1940) et dont le gardiennage est assuré par un régiment de mobilisation pérénnisé, le 160ème RIF qui à autorité en temps de guerre sur le sous-secteur de Narbéfontaine qui s’étend lui du casemate d’Eblange au casemate numéroté C69 et dénommé Sud du Mottenberg.

Ce secteur fortifié est un secteur «bâtard» avec une aile gauche puissante car réalisée durant les premières phases de travaux et une aile droite dont les travaux qui ont commencé en 1931 ont été perturbés par les dépassements de coûts et les premières restrictions budgétaires.

Sous-secteur d’Hombourg-Dudange (164ème RIF puis compagnie de gardiennage du 162ème RIF)

D’ouest en est ce sous-secteur dispose des installations suivantes :

-Un abri caverne à deux coffres défendu par deux cloches GFM

Dans l'ouvrage du Sentzich, un créneau AC 37 et un créneau JM.

Dans l’ouvrage du Sentzich, un créneau AC 37 et un créneau JM.

-Une casemate simple flanquant vers le nord armée d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM et d’une cloche GFM.

-Une casemate simple flanquant vers le sud armée d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM et d’une cloche GFM.

Un bloc du Hackenberg avec notamment une cloche VDP, une cloche GFM et une tourelle à éclipse

Un bloc du Hackenberg avec notamment une cloche VDP, une cloche GFM et une tourelle à éclipse

-L’ouvrage du Hackenberg est l’ouvrage le plus puissant de la ligne Maginot avec pas moins de dix-sept blocs. On imagine aisement si les plans d’origine avaient respectés la puissance d’un ouvrage prévu avec trente blocs ! Ce Leviathan de la Fortification s’organise entre une aile est, une aile ouest, des observatoires, des fossés et deux entrées.

-L’Aile Est dispose de six blocs, le bloc 1 étant armé d’une tourelle de mitrailleuses, le bloc 2 d’une tourelle de 75mm modèle 1933 associé à deux cloches GFM, le bloc 3 dispose d’une tourelle de 81mm et d’une cloche GFM, le bloc 4 est une casemate d’infanterie à une chambre de tir flanquant vers le sud avec un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM, une tourelle de mitrailleuses et deux cloches GFM. Le bloc 5 est une casemate d’artillerie flanquant vers le sud avec trois canons de 75mm modèle 1929, deux cloches GFM et une cloche LG alors que le bloc 6 dispose d’une tourelle de 135mm et d’une cloche LG.

-L’Aile Ouest ne dispose que de quatre blocs, le bloc 7 étant une casemate d’infanterie à chambre de tir unique flanquant vers le nord avec pour armement un créneau JM/AC 37, un créneau JM, une tourelle de mitrailleuses et deux cloche GFM. Le bloc 8 est une casemate d’artillerie flanquant également vers le nord armée de trois canons de 75mm modèle 1929 et de deux cloches GFM.

Le bloc 9 est une casemate d’artillerie flanquant vers le nord avec un créneau de 135, une tourelle de 135 et deux cloches GFM alors que le bloc 10 est armée d’une tourelle de 81mm et de deux cloches GFM.

-Le Bloc 11 est un observatoire qui dispose d’une cloche obs./VP et d’une cloche GFM alors que son homologue du Bloc 12 dispose d’une cloche obs./VP et de deux cloches GFM.

-Le Hackenberg disposant de fossés, il est prévu pas moins de cinq blocs pour en assurer la défense qu’il s »agisse du bloc 21 (casemate d’infanterie armée d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM, d’un créneau pour mortier de 50mm et d’une cloche GFM), du bloc 22 (casemate d’infanterie armée d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM et d’une cloche GFM), du bloc 23 (casemate d’infanterie avec deux cloches GFM et une cloche LG), du bloc 24 (caseemate d’infanterie armée d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM, d’un créneau pour mortier de 50mm et de deux cloches GFM) et du bloc 25 qui est un coffre de fossé armé d’un canon de 75mm modèle 1932R, d’un créneau JM, d’un créneau de mortier de 50mm et d’une cloche GFM.

Cloche GFM en position

Cloche GFM en position

-L’Entrée des Hommes est en léger plan incliné descendant, entrée défendue par un créneau JM/AC 37, deux cloches GFM et une cloche LG alors que l’Entrée des Munitions de type A de plain-pied est elle défendue par un créneau JM/AC 37 et deux cloches GFM.

Il était également prévu la construction de deux tourelles de 81mm, six coffres de flanquement pour des fossés non creusés et des tourelles à longue portée soit plus de trente blocs.

-Entre le Hackenberg et l’ouvrage du Coucou, on trouve deux casemates simples l’une flanquant vers le nord et l’autre vers le sud avec à chaque fois le même armement : un créneau JM/AC 37, un créneau JM et une cloche GFM. On trouve également un abri-caverne à deux coffres défendu par deux GFM.

-L’ouvrage du Coucou est un ouvrage d’infanterie à deux blocs avec un bloc actif ou bloc 1 qui étant une casemate d’infanterie double disposant donc de deux créneaux JM/AC 37, deux créneaux JM, une tourelle de mitrailleuses et deux cloches GFM alors que le bloc entrée ou bloc 2 dispose seulement d’un créneau JM/AC 37 et d’une cloche GFM.

-Entre l’ouvrage du Coucou et celui nettement plus puissant du Mont-des-Welches, on trouve deux abris de surface défendus par deux GFM, deux abris-cavernes à deux coffres défendues chacune par deux GFM et un observatoire destiné à l’ouvrage du Mont-des-Welches équipé d’une cloche obs./VP et une cloche GFM.

-L’ouvrage du Mont-des-Welches est un ouvrage d’artillerie à cinq blocs et deux entrées qui dispose d’un Bloc 1 armé d’une tourelle double de 81mm et de deux cloches GFM, d’un Bloc 2 disposant d’une tourelle de 75mm modèle 1932R associé à une casemate d’infanterie flanquant vers le sud avec pour armement un créneau pour JM/AC 37, un créneau JM et deux cloches GFM.

Le Bloc 3 dispose d’une tourelle de mitrailleuses alors que le Bloc 4 est nettement plus puissant avec une tourelle de 75mm modèle 1932R associé à une casemate d’infanterie disposant d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM, deux créneaux de 81mm et deux cloches GFM. Enfin le Bloc 5 observatoire de l’ouvrage dispose d’une cloche obs./VP et d’une cloche GFM.

Ouvrage d'artillerie avec en bas deux créneaux pour mortiers de 81mm, un créneau JM et un créneau AC 47 pour canon antichar de 47mm

Ouvrage d’artillerie avec en bas deux créneaux pour mortiers de 81mm, un créneau JM et un créneau AC 47 pour canon antichar de 47mm

-L’Entrée des Hommes est de type réduit avec pour défense un créneau JM/AC 37, une cloche GFM et une cloche LG alors que l’Entrée des Munitions de type B en plan incliné descendant dispose pour sa défense d’un créneau JM/AC 37 et de deux cloches GFM.

-Entre le Mont-des-Welches et le Michelsberg, on trouve une casemate double type CORF armée de deux créneaux JM/AC 47, de deux créneaux JM et de deux cloches GFM ainsi qu’un blockhaus type STG simple flanquant à gauche.

-L’ouvrage du Michelsberg est un ouvrage d’artillerie à cinq blocs et une entrée. Le bloc 1 dispose d’une tourelle de mitrailleuses, d’une cloche M et d’une cloche GFM alors que le bloc 2 est une casemate d’infanterie flanquant vers le nord avec pour armement un créneau JM/AC 47, un créneau JM et deux cloches GFM.

Le Bloc 3 dispose d’une tourelle de 81mm et de deux cloches GFM alors que le Bloc 5 dispose d’une tourelle de 75mm modèle 1933 et d’une cloche GFM et que le Bloc 6 est armé d’une tourelle de 135, d’une cloche GFM, d’une cloche LG et d’une cloche issue de secours.

-L’Entrée des Munitions (il n’existe pas d’EH) est du type B de plain pied défendue par un créneau JM/AC 47 et deux cloches GFM.

-Entre l’ouvrage du Michelsberg et celui du Hobling, on trouve un blockhaus simple flanquant à droite type STG, un abri de surface défendu par deux cloches GFM, un casemate simple flanquant vers le nord et un casemate simple flanquant vers le sud les deux armés d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM et d’une cloche GFM. Un abri de surface défendu par deux cloches GFM complète le tout.

-L’ouvrage du Hobling est un ouvrage d’infanterie à quatre blocs qui dispose d’un Bloc 1 qui est une casemate d’infanterie avec une cloche M et deux cloches GFM, d’un Bloc 2 qui est une entrée et une casemate d’infanterie flanquant vers le nord disposant d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et de deux cloches GFM.

Le Bloc 3 dispose d’une tourelle de mitrailleuses et d’une cloche GFM alors que le Bloc 4 qui est un observatoire dispose d’une cloche obs/VDP et d’une cloche GFM.

En 1945, l’ouvrage reçoit un Bloc 5 de forme simplifié qui combine une entrée et une tourelle de 81mm avec sa cloche GFM, achevant les plans initiaux.

On trouve également à proximité du Hobling un abri caverne à deux coffres défendu par deux cloches GFM.

Sous-secteur de Burtoncourt

Le sous-secteur de Burtoncourt est armé par le 162ème RIF, un «vieux régiment» de l’infanterie de forteresse qui comme nous venons de le voir assure le gardiennage du Sous-secteur d’Hombourg-Dudange normalement à la charge du 164ème RIF.

D’ouest en est, ce secteur dispose des constructions, des installations, des ouvrages suivants :

Canon antichar de 47mm en position. Le canon est mobile, pouvant être remplacé si nécessaire par un JM

Canon antichar de 47mm en position. Le canon est mobile, pouvant être remplacé si nécessaire par un JM

-Une casemate simple flanquant vers le nord armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et d’une cloche GFM
-Une casemate simple flanquant vers le sud armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et d’une cloche GFM

-Un abri de surface défendu par deux cloches GFM

-Un observatoire équipé d’une cloche obs./VP et une cloche GFM

-Un abri-caverne à deux cofres défendu par deux cloches GFM

-L’ouvrage de la Bousse est un ouvrage d’infanterie à trois blocs et une entrée. Il dispose donc d’un Bloc 1 qui est un observatoire muni d’une cloche obs./VDP et d’une cloche GFM, le bloc 2 qui est une casemate d’infanterie flanquant vers le sud armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM et de deux cloche GFM, le bloc 3 qui est une casemate d’infanterie flanquant vers le nord armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM, d’une tourelle de mitrailleuses et de deux cloches GFM et enfin l’entrée du type en puits défendue par un créneau JM/AC 47, d’une cloche GFM et d’une cloche LG.

-L’ouvrage d’Anzeling situé à l’est de celui de la Bousse est un ouvrage d’artillerie à sept blocs et deux entrées, un gros morceau en somme qui dispose d’une casemate d’infanterie flanquant vers le nord ou bloc 1 qui dispose d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM, d’une tourelle de mitrailleuses et de deux cloches GFM.

Le Bloc 2 est plus légèrement armé avec seulement une tourelle de mitrailleuses et une cloche GFM tout comme le Bloc 3 armé lui tout de même d’une tourelle de 81mm et de deux cloches GFM. Le Bloc 4 assure le flanquement nord avec une tourelle de 75mm modèle 1933, une cloche GFM et une cloche LG tout comme le Bloc 5 armé lui d’un créneau de 135mm flanquant vers le nord, d’une tourelle de 135 et de deux cloches GFM.

Le Bloc 7 assure le flanquement sud avec une tourelle de 75mm modèle 1933 et une cloche GFM, le Bloc 9 est une casemate d’infanterie flanquant vers le nord armée d’un créneau JM/AC 47, d’un créneau JM, d’une tourelle pour arme mixte et un mortier de 50mm et d’une cloche GFM.

L’Entrée des Hommes du type en puits est défendue par un créneau JM/AC 37, de deux cloches GFM et d’une cloche LG alors que l’Entrée des Munitions du type A en plan incliné est défendue par un créneau JM/AC 37 et deux cloches GFM.

Si les plans initiaux avaient été respectés, il aurait également prévu la construction d’une tourelle de mitrailleuses (Bloc 6), d’une tourelle de 75mm d’action frontale (Bloc 8), d’un observatoire (Bloc 15), de trois blocs avancés (blocs 16,17 et 18) et quatre coffres de fossés (blocs 9 à 12) mais aucun de ces blocs n’à été construit.

-L’ouvrage de Berenbach est un ouvrage d’infanterie à trois blocs avec pour bloc 1 une casemate d’infanterie flanquant vers le nord disposant d’un créneau JM/AC 37, d’un créneau JM associé à une tourelle de mitrailleuse, deux cloches GFM assurant l’observation et la défense rapprochée. Le bloc 2 est une casemate d’infanterie flanquant vers le sud disposant d’un créneau JM/AC 37, un créneau JM et une cloche GFM alors que le bloc 3 est un observatoire avec une cloche obs./VDP et une cloche GFM. Ces trois blocs indépendants jusque là sont ensuite reliés par des galeries, le bloc 2 devenant entrée de l’ouvrage.

-On trouve également un abri de surface + PC de bataillon défendu par deux GFM, un abri de surface défendu par deux cloches GFM et enfin un unique abri-casemate de surface dont l’extrémité sud à été aménagée en chambre de tir pour battre l’inondation défensive de Gomelange et croiser ses feux avec la casemate d’Eblange avec un créneau JM/AC 37 et deux cloches GFM.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s