21-Armée de terre (24)

Dans l’Empire

Si en métropole, le nombre d’unités va se réduire à seulement deux brigades de spahis, dans l’Empire, c’est différent, l’absence de réelle menace militaire (à l’exception de la Tunisie) justifiant le maintien d’unités montées. L’autre justification est la nécessité de couvrir de vastes territoires avec de faibles troupes et là encore une unité montée est plus efficace qu’une unité d’infanterie non motorisée.

Algérie

-1ère brigade de cavalerie d’Afrique avec le 5ème régiment de chasseurs d’Afrique (partiellement motorisé) et le 1er régiment de spahis algériens

-2ème brigade de cavalerie d’Afrique avec le 2ème régiment de chasseurs d’Afrique (partiellement motorisé) et le 2ème régiment de spahis algériens

-3ème brigade de cavalerie d’Afrique avec le 3ème régiment de chasseurs d’Afrique (partiellement motorisé), le 3ème régiment de spahis algériens et cinq compagnies montées sahariennes.

Ce dispositif est totalement chamboulé au printemps 1945. Les trois brigades de cavaleries sont dissoutes pour permettre une réorganisation du dispositif.

Une 3ème brigade de spahis est créée regroupant les trois régiments de spahis, cette brigade pouvant soit être engagée sur place ou envoyée en métropole.

Les trois régiments de chasseurs d’Afrique sont totalement motorisés et forment trois régiments de découverte sur AMD, régiments qui restent indépendants pour être engagés en soutien d’une DIA.

Tunisie

-La 4ème brigade de cavalerie d’Afrique regroupe le 4ème régiment de chasseurs d’Afrique (partiellement motorisé), le 4ème régiment de spahis tunisiens et le 1er régiment étranger cavalerie.

Cette brigade devient en septembre 1945, la 1ère Division Légère de Cavalerie, la DLC modèle 1945 étant une version allégée de la D.L.M avec un régiment de découverte (le 4ème RST), un régiment de combat (1er REC) et un régiment d’infanterie, le 4ème RCA devient l’équivalent tunisien des dragons portés.

Maroc

-1er régiment de chasseurs d’Afrique qui reste partiellement motorisé, sa motorisation complète prévue ne fût pas réalisée en raison du déclenchement du second conflit mondial

-2ème régiment de spahis marocain

-3ème régiment de spahis marocains

-8ème régiment de spahis algériens

Ces trois régiments reste en configuration montée sans que leur motorisation n’ait semble-t-il été envisagée

-2ème régiment étranger cavalerie : régiment monté puis régiment motorisé à partir du printemps 1947 pour appuyer le 3ème REI dans le Sud marocain. C’est un régiment comparable aux régiments de découverte avec AMD.

-Une compagnie montée saharienne transformée en compagnie portée sur véhicules tout terrain avec quelques AM-39 Gendron-Somua.

Levant

-1er régiment de spahis marocains: reste un régiment monté

-8ème groupe d’automitrailleuses

-Le 3ème groupe d’escadrons du 4ème régiment de spahis tunisiens est rebaptisé 5ème régiment de spahis tunisiens suite à la transformation du 4ème RST en régiment motorisé.

-dix sept escadrons de ligne Alaouites, Druzes et Tcherkesses.

Indochine

-Un escadron d’automitrailleuses à Hanoï

-Un peloton devenu escadron à Saïgon

Ces deux escadrons longtemps équipés de vieilles White reçoivent  des AMD 178 Panhard ayant appartenus à des unités de métropole et reconditionées par leur constructeur. .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s