18-Bases et arsenaux (6)

G-Station Navale d’Ajaccio

La baie d'Ajaccio carte générale

La baie d’Ajaccio carte générale

Une implantation sommaire

La BAN d'Aspretto

La BAN d’Aspretto

Le principal port de Corse abrite en septembre 1948 une importante base aéronavale, la BAN d’Ajaccio-Aspretto qui abrite les hydravions de la 12ème flottille d’hydravions.

Décision est prise d’implanter des unités légères pour combattre dans les bouches de Bonifaccio et au large des côtes de la Sardaigne.

Point de travaux importants d’infrastructures mais une simple occupation d’une partie du port de commerce qui devient zone militaire. Deux réservoirs enterrés de carburant sont construits tout comme un atelier et des logements. Les défenses du port et de la place d’Ajaccio sont revalorisées.

Fortifications

En septembre 1939, les seules fortifications d’Ajaccio sont tournées vers la mer avec 8 canons de 138mm, 10 canons de 75mm, 4 canons de 120mm et 2 canons de 95mm soit un total de vingt-quatre pièces.
En septembre 1948, les canons de 95mm et de 120mm sont débarqués et remplacés par six canons de 130mm en affûts simples sous masque, les canons de 138mm et de 75mm sont maintenus.

Les défenses directes du port d’Ajaccio sont renforcés avec quatre canons de 90mm modèle 1939 en deux affûts doubles aptes au tir contre but surface, contre but terrestre et contre but antiaérien. La DCA n’est pas oubliée avec huit canons de 25mm Hotchkiss modèle 1939-40 en affûts doubles mobiles.

Ajaccio pouvant être menacée par une invasion italienne venue du nord et du sud, des défenses terrestres sont aménagées pour si besoin est transformer la place d’Ajaccio en un abcès de fixation usant pour un assaillant.

Quatre ouvrages type Maginot sont ainsi construits entre 1945 et 1947 avec pour chacun d’entre-eux deux cloches d’observation équipées d’une mitrailleuse de 13.2mm et d’une mitrailleuse de 7.5mm (il était prévu à l’origine un canon de 25mm et une mitrailleuse de 7.5mm), deux affûts jumelés avec un canon de 47mm et deux mitrailleuses de 7.5mm. Ils étaient également équipé d’un mortier de 81mm. En temps de guerre, des fossés seraient creusés, des mines et des barbelés installés.

Navires déployés à Ajaccio au 5 septembre 1948

-4ème division de torpilleurs (4ème DT) torpilleurs légers  Annamite Hova Somali Touareg

-Mouilleur de mines Vauquois

-4ème division d’escorte légère (4ème DEL) avec les aviso-dragueurs La Gracieuse et La Moqueuse

-Chasseurs de sous-marins CH-43 et CH-44

-Vedettes lance-torpilles  VTB-15, 17, 19 et 21 de la 3ème Escadrille Légère de la Méditerranée (3ème ELM)

-Deux remorqueurs civils du port d’Ajaccio sont utilisés pour les manœuvres de port.

Publicités

Une réflexion sur “18-Bases et arsenaux (6)

  1. Frédéric dit :

    Tiens, vous voulez transformé l’île de beauté en USS Corsica pour des opérations contre l’Italie ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s