17-Aviation navale (60)

I-Les isolés

Dans cette catégorie, je vais parler des avions disponibles en petit nombre en septembre 1939 notamment dans les unités de mobilisation en attendant la disponibilité d’avions modernes et réellement opérationnels. Il s’agit soit de prototypes soit d’avions et d’hydravions depassés.

Levasseur PL.7

Levasseur PL.7 larguant une torpille

Levasseur PL.7 larguant une torpille

Ce biplan mis en service en juillet 1930 et dont le premier vol avait eu lieu en 1928 était encore en service en septembre 1939 au sein de l’escadrille AB-1 qui dès le 5 septembre avait commencé sa transformation sur le Vought 156F.

Caractéristiques Techniques du Levasseur PL.7

Type : triplace embarqué de bombardement et de torpillage

Poids à vide 2800kg à pleine charge 3950kg
Dimensions : Envergure 16.50m Longueur 11.68m Hauteur 4.86m

Moteur : Un Hispano-Suiza 12Lbr de 600ch

Performances : Vitesse maximale : 170 km/h au niveau de la mer Plafond 2900m Autonomie 645km

Armement : deux mitrailleuses de 7.5mm mobiles arrières, une torpille de 400mm pesant 670kg ou son équivalent en bombes.

Farman 222

Farman F-221 prédécesseur immédiat du F-222

Farman F-221 prédécesseur immédiat du F-222

Le 15 novembre 1939, l’escadrille E-10 est mise sur pied à Orly. A terme, elle doit recevoir des Catalina mais en attendant, elle reçoit trois Farman 222 plus précisément un 222-1 et deux 222-3 qui sont utilisés en compagnie d’un Potez 25 jusqu’en février 1940 quand elle est dissoute, l’acquisition des Catalina ayant connu un certain retard.

Caractéristiques Techniques du Farman 222

Type : bombardier lourd quadrimoteur

Poids à vide 11000kg total 18700kg

Dimensions : Envergure 36.00m Longueur 21.57m Hauteur 5.22m

Motorisation : quatre Gnôme et Rhô,e 14 Kirs de 870ch

Performances : vitesse maximale 325 km/h plafond opérationnel 8500m Autonomie 2000km

Armement : une mitrailleuse Darne de 7.5mm en tourelle avant, une en tourelle dorsale et une en tourelle ventrale. 2500Kg de bombes

Equipage : 5 hommes

Lioré et Olivier Léo 20

Ce vénérable biplan de bombardement nocturne est mise en service au sein de l’Aéronautique Militaire en 1928. Trois appareils de ce type sont utilisés à la mobilisation au sein de la 2S2, escadrille formée le 1er septembre 1939 à partir de la Section d’Entrainement de Rochefort. Cette situation est temporaire car dès le 5 septembre 1939, ils sont remplacés par des CAMS-37E.

Caractéristiques Techniques du Lioré et Olivier Léo 20

Type : bombardier lourd nocturne triplace

Poids à vide 2725kg totale 5460kg

Dimensions : Envergure 22.25m Longueur 13.81m Hauteur 4.26m

Motorisation : deux moteurs radiaux Gnôme-Rhône 9Ady de 420ch

Performances : vitesse maximale 198 km/h plafond 5700m Autonomie 1000km

Armement : deux mitrailleuses de 7.7mm en tourelle avant, deux en tourelle arrière, une en poste arrière inférieure et 1000kg.

Potez 25

Potez 25TOE (Théâtre des Opérations Extérieures)

Potez 25TOE (Théâtre des Opérations Extérieures)

Bien qu’ayant effectué son premier vol en 1924, le Potez 25 et sa variante tropicalisée baptisée Potez 25 TOE (Théâtre des Opérations Extérieures)  étaient encore en service en septembre 1939 y compris dans la marine.

-L’Escadrille 3S5 est activée sur la base de Hyères-Le Palyvestre avec 10 Potez 25 et 2 Potez 25TOE en attendant leur rééquipement avec des hydravions, rééquipement qui n’interviendra jamais puisque l’escadrille est dissoute dès le 21 décembre 1939, les Lioré et Olivier H43 allant à une autre unité.

-L’escadrille E-10 disposa jusqu’à sa dissolution en février 1940 d’un Potez 25 TOE.

Caractéristiques Techniques du Potez 25

Type : avion biplace de reconnaissance et de bombardement léger

Poids à vide 1490kg en charge 2558kg charge utile 1068kg

Dimensions : Envergure 14.14m Longueur 9.2m Hauteur 3.59m

Motorisation : un moteur en ligne Lorraine-Dietrich 12 de 478ch

Performances : vitesse maximale 214 km/h plafond opérationnel 55500m Distance franchissable 600km

Armement : une mitrailleuse Vickers de 7.7mm synchronisé et deux mitrailleuses Lewis de 7.7mm en poste arrière. 200Kg de bombes

Lioré et Olivier Léo 258

Le Lioré et Olivier Léo 258 est un hydravion multiplace de bombardement fourni à 26 exemplaires à l’Aéronavale en attendant la disponibilité des H-257bis plus modernes. En septembre 1939, quelques exemplaires de cet appareil obsolète sont encore en service dans les unités suivantes :

-L’Escadrille 2S2 dispose d’un Léo 258 lors de son activation comme unité de mobilisation en septembre 1939 mais dès le 5 septembre, le Léo 258 et les trois Léo 20 sont remplacés par des hydravions CAMS-37E.

-L’Escadrille 4S2 dispose à son activation le 1er novembre 1939 de cinq Léo 258 qu’elle utilise jusqu’à sa dissolution en janvier 1940.

Aucun appareil de ce type n’est donc encore en service en septembre 1948.

Caractéristiques Techniques du Lioré et Olivier Léo 258

Type : hydravion multiplace de bombardement

Poids à vide 4800kg totale 9830kg

Dimensions : Envergure 25.50m Longueur 17.54m Hauteur 6.80m

Motorisation : deux moteurs Hispano-Suiza 12Nbr de 650ch

Performances : vitesse maximale 240 km/h Plafond opérationnel 5000m Autonomie 2000km

Armement : trois mitrailleuses Darne de 7.5mm dans les postes avant ventral et arrière. Une torpille de 670kg ou 700kg de bombes sur des pylônes externes

Equipage : quatre hommes

Levasseur PL.14
Le Levasseur PL.14 n’est autre qu’une version à flotteurs du PL.7. Effectuant son premier vol en 1929, il est produit pour l’Aéronautique Navale à 30 exemplaires. A noter qu’un certain nombre d’appareils de ce type furent équipés d’un train conventionnel pour remplacer provisoirement le PL.7 alors interdit de vol suite à plusieurs accidents.

En septembre 1939, six appareils de ce type sont encore en service au sein de l’escadrille 2S3 de Lanvéoc-Poulmic, ces appareils cohabitant avec des PL.10 jusqu’en janvier 1940 quand l’unité est dissoute dans le cadre de la démobilisation des forces.

Caractéristiques Techniques du Levasseur PL.14

Type : hydravion torpilleur triplace

Poids : à vide 3000kg totale 4250kg

Dimensions : Envergure 18.00m  Longueur 12.85m Hauteur 4.90m

Propulsion : un moteur en ligne Hispano-Suiza 12Nb de 650ch

Performances : vitesse maximale 165 km/h plafond opérationnel 3250m Autonomie 960km

Armement : une mitrailleuse de 7.7mm mobile arrière et une torpille

Levasseur PL.15

Le Levasseur PL.15 effectue son premier vol en octobre 1932. Il est ensuite commandé par la marine française à 17 exemplaires.

En septembre 1939, seuls neufs Levasseur PL.15 était encore en service au sein de l’Escadrille 3S6 d’Aspretto, une escadrille mise sur pied à la mobilisation. Il est cependant remplacé au mois de décembre 1939 par des Latécoère Laté 298 plus modernes.

Caractéristiques Techniques du Levasseur PL.15

Type : hydravion triplace de torpillage

Poids à vide 2835kg total 4350kg

Dimensions : Envergure 18.00m Longueur 12.85m Hauteur 5.10m

Motorisation : un moteur en ligne Hispano-Suiza 12Nbr de 650ch

Performances : vitesse maximale 208 km/h plafond opérationnel 4500m Autonomie 750 km

Armement : une mitrailleuse de 7.7mm avant et deux mobiles arrière une torpille de 400mm (720kg) ou 450kg de bombes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s