17-Aviation navale (37)

3-Les avions et les hydravions en service

A-Avions de chasse

Dewoitine D-373 et D-376

Dewoitine D-373 à l'appontage sur le Béarn

Dewoitine D-373 à l’appontage sur le Béarn

Ce sont les chasseurs standards de l’Aéronavale quand éclate la guerre de Pologne. Chasseurs monoplans parasol, ils sont issus du Dewoitine D-37 qui avait donné naissance aux D.371 et D.372 utilisés de manière éphémère par l’armée de l’air.

Wibault 74 décollant du Béarn

Wibault 74 décollant du Béarn

Cherchant à remplacer ses Wibault 74, elle passa commande de 20 Dewoitine D-373 mais leur mise au point fût très longue ce qui explique que ces appareils ne furent mis en service qu’en décembre 1938 en compagnie de 25 Dewoitine D-376 commandés ultérieurement avec un système de repliage  qui ne fût jamais au point.

En septembre 1939, ces appareils équipent les deux escadrilles de chasse de la 1ère flottille d’aviation (F1A), le groupe aérien du Béarn.

Ce groupe aérien est débarqué et les escadrilles dispersées. L’escadrille AC-1 (quatre D-373 et treize D-376) est déployée à Calais-Marck alors que l’escadrille AC-2 (quatre D-373 et onze D-376) est elle envoyée à Hyères-Le Palyvestre pour assurer la protection de Toulon.

Les D-373 et les D-376 sont remplacés peu avant la fin de la guerre de Pologne. L’AC-1 est ainsi transformée sur douze bimoteurs Potez 631 alors que l’AC-2 est elle transformée sur quatorze Bloch MB-151. Les appareils retirés du service sont ferraillés.

Caractéristiques Techniques du Dewoitine D-373/376

Type : chasseur monoplace monoplan à aile parasol embarqué

Poids à vide 1295kg à pleine charge 1725kg

Dimensions : Envergure 11.22m Longueur 7.44m Hauteur 3.42m

Motorisation : un moteur radial Gnome & Rhône 14Kfs de 880ch entrainant une hélice tripale

Performances : Vitesse maximale 380km/h Plafond 10000m Autonomie : 850km

Armement : quatre mitrailleuses MAC34 en voilure.

Bloch MB-151

Bloch MB-151

Bloch MB-151

Le Bloch MB-151 est un petit monoplace compact issu du programme C1 (monoplace de chasse) officiellement lancé le 16 novembre 1935. Un prototype baptisé MB-150 effectue son premier vol le 4 mai 1937.

Le MB-150 n’est pas un appareil remarquable, il à même un certain nombre de défauts mais la situation de l’armée de l’air est telle qu’elle finit par trouver l’avion acceptable. De substantielles améliorations furent apportées pour faciliter la production en série, donnant naissance au MB-151, le premier appareil de ce type effectuant son premier vol le 18 août 1938.

Commandé à 140 exemplaires par l’armée de l’air, cet appareil va aussi être utilisé par la marine qui va recevoir 30 appareils sur cette commande, appareils livrés à l’automne 1939 et qui vont équiper deux escadrilles.

La première c’est l’AC-2. Issue de la flottille du Béarn, elle reçoit quatorze appareils début décembre 1939 pour assurer la défense aérienne de Toulon depuis la base aéronavale de Hyères-Le Palyvestre.

A partir du 15 septembre 1940, elle intègre la 2ème flottille d’aviation navale (2ème FAN) qui va regrouper les avions terrestres basés à Hyères-Le Palyvestre et dans le mois qui suit, l’escadrille AC-2 devient l’escadrille 2C.

En janvier 1941, les dix Bloch MB-151 survivants sont remplacés par seize Grumman G-36A plus connu sous leur désignation américaine de F4F Wildcat. Ces appareils avaient été commandés en vue de servir sur le Béarn mais ces appareils embarqués ne le seront jamais. Quand aux Bloch MB-151, ils sont feraillés, la marine jugeant peu utile de les conserver pour un conflit éventuel.
La seconde escadrille est l’AC-3 créée le 11 décembre 1939 pour renforcer la protection de la base navale de Bizerte qui pouvait être aisément menacée par l’aviation italienne venue de Libye ou de Sicile.

Le personnel est issu des escadrilles d’hydravions de chasse HC1 et HC2 dissoutes à la même date après le retrait du Loire 210. L’Escadrille est équipée de seize Bloch MB-151 pris en compte à Orly avant de rejoindre Sidi-Ahmed, la base aéronavale liée à la base navale de Bizerte, Karouba abritant les hydravions.

Placée hors rang, l’escadrille AC-3 devient en octobre 1940 l’escadrille 4C qui intègre en juillet 1941 la 4ème flottille d’aviation navale qui regroupe tous les avions terrestres basés à Sidi-Ahmed, les autres unités étant la 16E (seize CAO-700M), la 10B (seize Bloch MB-175T) et la 12B (seize Lioré et Olivier Léo 456).

En prêt de deux ans d’utilisation, l’escadrille AC-3/4C va perdre quatre appareils : un par accident à atterrissage (pilote sauf), un en mer (pilote disparu présumé mort, l’épave de l’avion n’ayant jamais été retrouvée) et deux par usure obligeant à leur réforme respectivement en janvier et mars 1941.

Le Bloch MB-151 est retiré du service de l’Aviation Navale en octobre 1941 quand le personnel de la 4C prennent officiellement en main seize Grumman G-36A.

Comme leurs confrères de l’escadrille AC-2/2C, les appareils de la AC-3/4C sont ferraillés.

Caractéristiques Techniques du Bloch MB-151

Type : chasseurs monoplan monoplace

Poids : à vide : inconnue En charge 2522kg

Dimensions : envergure 10.54m longueur 9.10m hauteur 3.96m
Motorisation : un moteur radial Gnôme & Rhône 14N de 920ch

Performances : vitesse maximale 509 km/h Rayon d’action 540km Plafond 11050m

Armement : deux canons de 20mm et quatre mitrailleuses de 7.5mm

Potez 631

Potez 631 en vol

Potez 631 en vol

En octobre 1934, l’armée de l’air lança un appel d’offre pour un «multiplace léger de défense» chargé de mission de chasse de nuit et d’escorte en configuration biplace et de commandement de la chasse en configuration triplace.

Cet appareil devait compléter le chasseur du programme C1 qui allaient aboutir à la fabrication du Bloch MB150 (puis de ses dérivés) et du Morane Saulnier MS406, le principal chasseur de l’armée de l’air au printemps 1940.

Le premier prototype effectua son premier vol le 25 avril 1936 soit un an après le début de la construction. C’était un élégant bimoteur à ailes basses et double dérive propulsé par deux moteurs en étoile. 80 Potez 630 furent construits suivis par 215 Potez 631 plus d’autres versions qui ne dépassèrent pas le stade de la planche à dessin ou du prototype (632, 633 pour la Tchécoslovaquie, 635,636 dérivée du 633, 63.12).

Le Potez 630 se révèle être un échec et après avoir été utilisé comme avion de commandement à la chasse en remplacement des Bloch MB200, il est retiré des premières lignes au début de la guerre à cause de problèmes récurrents de moteurs.

L’aéronautique navale reçut douze Potez 631 triplaces de chasse, appareils qui équipèrent l’escadrille AC-1 au début du mois de décembre, ce rééquipement se doublant d’un redéploiement à Calais-Marck.

Le 15 septembre 1940, l’escadrille AC-1 intègre la 1ère flottille d’aviation navale (1ère FAN) et un mois plus tard, en octobre 1940, l’AC-1 devient l’escadrille 3C.

Le 21 juin 1943, douze Hanriot NC-600 flambant neufs sont amenés par les pilotes de l’unité de convoyage à Orly pour être confiés aux pilotes de l’escadrille 3C qui ne disposaient plus à cette époque que dix Potez 631, un appareil ayant été perdu à l’atterrisage (piloté tué, navigants blessés) et un autre réformé pour usure en décembre 1942.

Les dix Potez 631 sont ramenés à Orly et stockés au cas où mais en septembre 1947, devenus des surplus, ils sont finalement féraillés

Caractéristiques Techniques du Potez 631

Type : bimoteur de chasse triplace

Poids à vide : 2450kg Masse maximale : 4500kg

Dimensions : Envergure : 16.00m Longueur : 11.07m Hauteur : 3.62m

Motorisation : deux moteurs radiaux Gnome Rhône 14 à 14 cylindres en étoile refroidis par air et développant 700cv entrainant une hélice Ratier ou Gnome Rhône

Performances : Vitesse maximale : 443 km/h à 4500m Distance franchissable maximale : 1220km Plafond pratique : 9000m

Armement : deux canons de 20mm Hispano Suiza HS 9 ou HS 404 de 30mm sous le fuselage tirant en chasse, une mitrailleuse MAC 34 de 7.5mm en poste arrière et certains deux affûts doubles de 7.5mm (un sous chaque aile).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s