14-Navires légers (42)

M-Dragueurs de mines

Dans la marine française, le dragage de mines doit être assuré par des dragueurs auxiliaires, douze anciens chalutiers de 400 tonnes réquisitionnés durant la guerre de Pologne et finalement achetés après ce conflit. Les aviso-dragueurs doivent également participer à la destruction des mines allemandes et italiennes.

Néanmoins, les dragueurs auxiliaires ne pouvant être partout et les aviso-dragueurs ayant aussi une mission d’escorte de convois à assurer, décision est prise de financer la commande aux Etats Unis de douze dragueurs de mines, des navires financés aux tranches 1946 1947 et 1948. Baptisés du nom de communes du littoral, quatre de ces dragueurs ne seront cependant en service en septembre 1948.

Tranche 1946

-L’Ouistreham est mis sur cale aux chantiers navals Wilmington Boats Works de Wilmington (Californie) le 14 septembre 1946 lancé le 20 juillet 1947 et mis en service le 15 février 1948.

-L’Avranches est mis sur cale aux chantiers navals Wilmington Boats Works de Wilmington (Californie) le 14 septembre 1946 lancé le 20 juillet 1947 et mis en service le 15 février 1948.

-Le Pornic est mis sur cale aux chantiers navals Wilmington Boats Works de Wilmington (Californie) le 2 novembre 1946 lancé le 7 septembre 1947 et mis en service le 12 mars 1948

-Le St Brieuc est mis sur cale aux chantiers navals Wilmington Boats Works de Wilmington (Californie) le 2 novembre 1946 lancé le 7 septembre 1947 et mis en service le 12 mars 1948

Ces quatre navires quittent ensemble la Californie  le 13 mars 1948 pour rallier la Métropole. Ils franchissent le canal de Panama les 20 et 21 mars, font escale à Fort de France du 26 au 29 mars avant de traverser l’Atlantique direction Casablanca où ils arrivent le 10 avril 1948.

Si l’Ouistreham et le St Brieuc pénétrent en Méditerranée pour rallier Toulon où ils arrivent le 19 avril 1948, l’Avranches et le Pornic vont eux rallier Brest où ils arrivent le 17 avril 1948.

Tranche 1947

-Le Fréjus est mis sur cale aux chantiers navals Wilmington Boats Works de Wilmington (Californie) le 22 août 1947 lancé le 15 juin 1948 et encore en armement à flot le 5 septembre 1948.

-Le Menton est mis sur cale aux chantiers navals Wilmington Boats Works de Wilmington (Californie) le 22 août 1947 lancé le 15 juin 1948 et encore en armement à flot le 5 septembre 1948.

-Le Port-Vendres est mis sur cale aux chantiers navals Wilmington Boats Works de Wilmington (Californie) le 20 septembre 1947 lancé le 7 juillet 1948 et encore en armement à flot le 5 septembre 1948.

-Le Sartène est mis sur cale aux chantiers navals Wilmington Boats Works de Wilmington (Californie) le 20 septembre 1947 lancé le 7 juillet 1948 et encore en armement à flot le 5 septembre 1948.

Les plans d’avant guerre prévoyaient d’affecter le Fréjus et le Port-Vendres à Mers-El-Kébir, le Menton et le Sartène à Bizerte.

Tranche 1948

-L’Arcachon est mis sur cale aux chantiers navals Wilmington Boats Works de Wilmington (Californie) le 1er juillet 1948 et encore aux stades primitifs de la construction le 5 septembre 1948

-Le Quimperlé est mis sur cale aux chantiers navals Wilmington Boats Works de Wilmington (Californie) le 1er juillet 1948 et encore aux stades primitifs de la construction le 5 septembre 1948

-Le Zuydcotte est mis sur cale aux chantiers navals Wilmington Boats Works de Wilmington (Californie) le 11 juillet 1948 et encore aux stades primitifs de la construction le 5 septembre 1948

-Le Porticcio est mis sur cale aux chantiers navals Wilmington Boats Works de Wilmington (Californie) le 11 juillet 1948 et encore aux stades primitifs de la construction le 5 septembre 1948

Le déclenchement du second conflit mondial entraine des difficultés pour la livraison de ces navires, les autorités américaines mettant leur véto au départ et donc à la livraison de ces navires à la France. Finalement la situation se débloque en décembre 1948 et l’armement à flot comme la construction peuvent se poursuivre.

Les plans initiaux prévoient d’affecter l’Arcachon et le Zuydcotte à Toulon, le Quimperlé et le Porticcio à Brest.

Caractéristiques Techniques de la classe Ouistreham

Déplacement : standard 800 tonnes pleine charge 870 tonnes

Dimensions : longueur 53.40m largeur 12.50m tirant d’eau 3.50m

Propulsion : deux moteurs diesels General Motors dévellopant 1600ch actionnant deux hélices à pas variables

Performances : vitesse maximale 13.5 noeuds distance franchissables 3000 miles nautiques à 10 noeuds

Armement : un canon de 37mm Schneider modèle 1941 en affût simple à l’avant, deux canons de 25mm Hotchkiss modèle 1939-40 en affûts simples et deux mitrailleuses de 7.5mm

Equipement spécifique : une drague mécanique et une drague magnétique

Equipage : 58 officiers et marins

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s