14-Navires légers (25)

H-Chalutiers réquisitionnés

Avant-propos

Quand la France est entrée en guerre le 3 septembre 1939, elle réquisitionna de nombreux chalutiers et navires de pêche pour servir de patrouilleurs, d’arraisonneur, de dragueur, bref une série de missions importantes menées souvent dans l’ombre d’unités plus glorieuses (on dirait aujourd’hui plus «médiatiques»).

Si beaucoup de ces navires ont été rapidement rendus à un usage civil, certains sont restés réquisitionnés bien plus longtemps, vingt-sept chalutiers ont ainsi été maintenus sous les drapeaux après le 15 décembre 1939, certains étant même achetés par la marine à leurs armateurs.

Navires d’une jauge brute supérieure à 1000 tX

Le Cap Nord (P-11)

Le Cap Nord est un chalutier de 1926 construit aux CNF de Blainville près de Caen pour un armement bordelais sous le nom d’Islande. Il est vendu en mars 1939 à un armement de Fécamp et rebaptisé Cap Nord. Réquisitionné en septembre 1939, il est affecté à Casablanca et mis à la disposition de Marine Maroc. Il reste réquisitionné jusqu’en septembre 1941 quand il est rendu à son armateur.

Déplacement jauge brute 1034 tx jauge nette 485 tx Longueur 64.33m largeur 10.38m creux 5.14m
Propulsion : machine alternative VTE à 3 cylindres dévellopant 950ch Vitesse maximale 10.5 noeuds Equipage : 44 hommes Armement : 3 canons de 100mm

Le Cap Fagnet (P-17)

Le Cap Fagnet à lui aussi été construit aux chantiers CNF de Blainville en 1926, c’est un quasi sister-ship du Cap Nord. Armé sous le nom de Lucien Fontaine au profit de copropriétaires malouins, , il est acheté en 1939 lui aussi par un armement de Fécamp qui le rebaptise Cap Fagnet.

Réquisitionné le 6 septembre 1939, il est affecté lui aussi à Casablanca pour renforcer la surveillance au large des côtes marocaines jusqu’en décembre 1941 quand il est déréquisitionné et rendu à son armateur après que la marine eut envisagé son achat.

Déplacement jauge brute 1017.57 tx jauge nette 520.88 tx Longueur 64.33m largeur 10.38m creux 5.14m Propulsion : machine alternative VTE à 3 cylindres dévellopant 900ch Vitesse maximale 10.5 noeuds Equipage : 44 hommes Armement : 3 canons de 100mm, deux canons de 37mm modèle 1925 quatre mitrailleuses de 8mm en affûts doubles, deux grenadeurs à 12 grenades et deux mortiers Thornycroft

L’Heureux (P-28)

Ce chalutier est contrairement aux deux précédents un chalutier diesel même si il à été construit par les CNF de Blainville au profit d’un armement de Saint Malo même si le port de rattachement était Fécamp. Réquisitionné en septembre 1939, il est basé à Brest et va assurer durant la guerre de Pologne diverses missions d’escorte.

La guerre terminée, le chalutier aurait du être déréquisitionné mais la marine décide finalement de l’acheter, achat officiel le 14 mars 1940, le chalutier devenu pleinement patrouilleur conservant son nom et son port d’attache. Il était toujours en service en septembre 1948 même si il servait davantage de navire-école et de navire utiliaire que de patrouilleur.

Déplacement : 2250 tonnes en charge Dimensions : longueur hors tout 68.50m (64.17m pp), largeur 10.42m creux 5.50m Propulsion : un moteur diesel Sulzer de 1100ch entrainant une hélice

Vitesse maximale 10.5 noeuds Armement : 3 canons de 100mm modèle 1917 puis 2 canons de 90mm modèle 1926, 2 canons de 37mm modèle 1925 puis 4 canons de 25mm Hotchkiss modèle 1939-40 et 40 grenades ASM. Equipage : 52 hommes

Le Groenland (P-29)

Ce chalutier diesel à été construit en 1930 à Falmouth (Grande Bretagne) pour un armement de pêche de Fecamp.

Il est réquisitionné le 25 septembre 1939 et affecté à la 2ème région maritime (Brest). Il sert comme patrouilleur auxiliaire jusqu’au 5 mars 1944 quand il est rendu à son armateur pour reprendre son rôle de navire de pêche même si il reste réquisitionnable en cas de conflit.

Déplacement : 2320 tonnes en charge Dimensions : longueur hors tout 65.62m longueur entre perpendiculaires 64.98m largeur 10.55m creux 5.83m

Propulsion : moteur diesel 2 temps Atlas Polar dévellopant 850ch et entrainant une hélice Vitesse maximale 10.5 noeuds

Armement : 3 canons de 100mm modèle 1917, 2 canons de 37mm modèle 1925 et un grenadeur de sillage Equipage : 56 hommes

Le Jutland (P-37)

Ce chalutier diesel à été construit en 1934 au Danemark pour un armateur de pêche bordelais et réquisitionné en septembre 1939 et mis en service le 12 novembre 1939, étant affecté à Casablanca pour assurer des patrouilles dans l’Atlantique et des escortes entre Brest, Casablanca et Dakar.

Ce patrouilleur est acheté par la marine nationale le 8 septembre 1942, conservant son nom de bâtiment de pêche et toujours en service à Casablanca en septembre 1948.

Déplacement : jauge brute 1160 tx Dimensions : longueur entre perpendiculaires 67.05m largeur 10.97m creux 6.10m Propulsion : un moteur diesel Airless-injection 6 cylindres développant de 1100ch et entrainant une hélice Vitesse maximale : 11.5 noeuds

Armement : 3 canons de 100mm modèle 1917 puis 2 canons de 90mm, 2 canons de 37mm modèle 1925 remplacés par 4 canons de 25mm Hotchkiss modèle 1939-40 et des grenades ASM.

Equipage : 50 hommes

Le Merceditta (P-38)

Ce chalutier à été construit aux chantiers de Grand-Quevilly (appartenant aux ateliers et chantiers de Saint Nazaire-Penhoët) pour un armateur bordelais en 1934.

Requisitionné en septembre 1939, il est mis en service comme patrouilleur auxiliaire le 30 octobre 1939, étant basé à Casablanca en compagnie du Jutland, Reine des Flots, Président Houduce, Vikings, Minerva, Sergent Gouarne et Aspirant Brun, ces navires formant la 5ème escadrille de patrouilleurs auxiliaires placée à la disposition de Marine Maroc.

Il reste réquisitionné par la marine nationale jusqu’au 5 septembre 1943 quand il est rendu par la marine à son armateur à une époque où la Royale ne manque plus d’escorteurs. Il reprend son rôle de chalutier au profit de son ancien armement.

Déplacement : jauge brute 1162 tx Dimensions : longueur en flottaison 66.59m largeur 10.49m creux 5.03m Propulsion : un moteur diesel Burmeister & Wain 4 temps de 1000ch entrainant une hélice Vitesse maximale : 11.8 noeuds Armement : 3 canons de 100mm modèle 1917, 2 canons de 37mm modèle 1925, quatre mitrailleuses de 7.5mm et des grenades ASM. Equipage : 55 hommes.

Le Président Houduce (P-40)

Ce chalutier à été construit en 1929 à Falmouth au profit d’un armateur de pêche de Fécamp. Il est réquisitionné par la marine nationale le 2 septembre 1939, ralliant Lorient son port d’armement le 15 septembre pour être transformé en patrouilleur auxiliaire. Les travaux s’achèvent le 15 octobre et il est officiellement disponible à la fin de ce même mois.

Affecté à Casablanca au sein de la 5ème EPA, il va effectuer des patrouilles et des escortes entre Brest, Casablanca et Dakar, ayant maille à partir à plusieurs reprises avec des sous-marins. Il reste réquisitionné jusqu’au 17 octobre 1942 quand il est rendu à son ancien armateur.

Déplacement : 2320 tonnes en charge Dimensions : longueur hors tout 65.62m longueur entre perpendiculaires 64.98m largeur 10.55m creux sur quille 5.83m Propulsion : moteur diesel deux temps de 850ch entrainant une hélice Performances : vitesse maixmale 10.5 noeuds Rayon d’Action 60 jours à 9 noeuds Armement : 3 canons de 100mm modèle 1917, deux canons de 37mm modèle 1925, quatre mitrailleuses de 8mm en deux affûts doubles, deux grenadeurs de sillage et quatre mortiers Thornycroft

Le Vikings (P-41)

Construit en Ecosse en 1935, ce chalutier à turbine est l’un des plus récents de la flotte de pêche française et comme nombre de ses congénères, il est la propriété d’un armement fécampois qui le met en service en novembre 1935.

Le 9 septembre 1939, il est réquisitionné par la marine nationale et transformé en patrouilleur auxiliaire à Brest avant d’être affecté à la 5ème EPA à Casablanca avec une double mission : la surveillance des côtes marocaines et espagnoles ainsi que l’escorte des convois reliant Dakar, Casablanca et Brest.

Cette réquisition s’achève le 9 juin 1944 quand il est rendu à son armateur qui après des travaux de remise en état le remet en service pour les campagnes de pêche.

La marine à envisagé de l’acheter mais préservant l’avenir, elle à fait réaliser par le STCN des plans de patrouilleurs inspirés de ce modèle de chalutier, patrouilleurs aisement constructibles y compris dans des chantiers à l’outillage sommaire.

Déplacement : jauge brute 1158 tx Longueur  hors tout 63.73m largeur 10.40m creux sur quille 5.81m Propulsion : une machine alternative Christiansen & Mayen alimentée en vapeur par deux chaudières et entrainant une hélice Vitesse maximale 16 noeuds (14 noeuds en pratique) Armement : un canon de 100mm, deux canons de 75mm, deux canons de 37mm CAS modèle 1925 et deux mitrailleuses de 8mm plus deux grenadeurs et deux mortiers. Equipage : 45 hommes.

Le Minerva (P-42)

Ce chalutier à motteur diesel à été construit pour un armement havrais par les chantiers de Normandie du Grand Quevilly et mis en service fin 1937.

Réquisitionné par la marine nationale, il est mis en service le 20 novembre 1939, affecté comme d’autres patrouilleurs auxiliaires venant de la pêche à la 5ème EPA avec une double mission : la surveillance des côtes marocaines et espagnoles ainsi que l’escorte des convois reliant Dakar, Casablanca et Brest. Cette réquisition se poursuit jusqu’au 5 juin 1943 quand il est rendu à son armateur.

Déplacement : jauge brute 1148 tx Longueur hors tout 66.59m largeur 10.49m creux 5.03m Propulsion : moteur diesel 4 temps Burmeister &Wain dévellopant 1000ch et entrainant une hélice vitesse maximale 12 noeuds Armement : 4 canons de 75mm (un en chasse, un en retraite et deux au centre de part et d’autre de la cale à poisson), deux grenadeurs de sillage et des mitrailleuses Equipage : 55 hommes

Le Sergent Gouarne (P-43)

Ce chalutier à turbine à été construit à Hambourg pour un armateur bordelais en 1928. Il à brièvement été baptisé Jacques Cartier entre février 1935 et février 1936 avant de reprendre son nom d’origine.

Il est réquisitionné par la marine nationale en septembre 1939 et mis en service le 10 octobre au sein de la 5ème EPA avec une double mission : la surveillance des côtes marocaines et espagnoles ainsi que l’escorte des convois reliant Dakar, Casablanca et Brest.

Il est réquisitionné jusqu’au 4 décembre 1943 quand il est rendu à son armateur qui le remet en service pour la pêche.

L’Aspirant Brun (P-45)

Ce chalutier à turbine est le sister-ship du Sergent Gouarne et mis en service en 1928. Racheté par un autre armateur, il est brièvement (février 1935-août 1936) rebaptisé Jean Bart.

Retrouvant son nom d’origine, il est réquisitionné le 18 septembre 1939 et affecté à la 5ème EPA avec une double mission : la surveillance des côtes marocaines et espagnoles ainsi que l’escorte des convois reliant Dakar, Casablanca et Brest.

Il reste réquisitionné jusqu’au 14 décembre 1942 quand il est rendu à son armateur qui le remet en service pour la grande pêche.

Caractéristiques Techniques des Sergent Gouarne et Aspirant Brun

Déplacement : jauge brute 1143 tx Longueur 66.30m (ht) 65m (pp) largeur au fort 10.05m creux 5.70m Propulsion : une machine alternative alimentée en vapeur par une chaudière développant 850ch et entrainant une hélice Vitesse maximale : inconnue Armement : 3 canons de 100mm modèle 1917, 2 canons de 37mm modèle 1925, un mortier et deux grenadeurs.

Le Vivagel (P-82)

Chalutier de Granville dont la réquisition était prévue en décembre 1939 mais à finalement été abandonnée suite à la fin de la guerre de Pologne.

Publicités

4 réflexions sur “14-Navires légers (25)

  1. michel Grodwohl dit :

    Bonjour,
    Je ne comprends pas pour le Sergent Gouarne, mon père qui y était matelot canonier, est un des rescapés du torpillage du 26 mars 1943, au large d’Alboràn par le U-755 http://lemairesoft.sytes.net:1944/pages/page.aspx?univid=379651 et vous dites qu’il a été restitué à son armateur en décembre 1943…
    Auriez vous une explication?

    merci d’avance.

    Michel Grodwohl, fils de Lucien Grodwohl rescapé du Sergent Gouarne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s