14-Navires légers (17) avisos-dragueurs coloniaux classe Chamois (2)

La Surprise

-La Surprise est mise sur cale à l’Arsenal de Lorient le 19 avril 1938 lancé le 17 juin 1939 et mis en service le 3 mars 1940.

L’aviso-dragueur colonial quitte Lorient le 4 mars, se ravitaille à Casablanca le 8 mars puis rallie Bizerte le 14 mars 1940 où il intègre la 5ème DEL également composée de ses sister-ships Chamois et Gazelle.

Du 16 juillet au 30 août 1943, il est échoué au bassin n°1 de l’Arsenal de Sidi-Abdallah pour son premier grand carénage.

Totalement remis en état, il reçoit à flot du 31 août au 10 septembre une DCA moderne avec six canons de 37mm Schneider en trois affûts doubles en remplacement des mitrailleuses de 13.2mm. Il sort pour essais du 11 au 13 septembre puis pour remise en condition du 15 au 26 septembre 1943.

Avec ses compères de la 5ème DEL, il va assurer des missions de patrouille au large de la Tunisie, des escortes de navires sensibles mais également un intense entrainement au dragage en profitant du fait que la navire-amiral de la 6ème Escadre Légère était un croiseur léger mouilleur de mines en l’occurence l’Emile Bertin.

Du 22 octobre au 1er décembre 1946, l’aviso-dragueur colonial La Surprise est échoué au bassin n°1 de l’Arsenal de Sidi-Abdallah pour une remise en état complète. Armé pour essais le 12 décembre, il sort pour essais les 13 et 14 décembre puis pour remise en condition du 16 au 30 décembre 1946.

Le 5 septembre 1948, La Surprise comme les trois autres navires de la 5ème DEL escortaient un convoi de transport de troupes entre Bizerte et Beyrouth.

Le Matelot Leblanc

-Le Matelot Leblanc est mis sur cale aux Ateliers et Chantiers de Provence (ACP) de Port de Bouc le 10 novembre 1939 lancé le 12 janvier 1941 et mis en service le 10 mars 1942.

Devant être affecté en Indochine au sein de la 6ème DEL, il est temporairement rattaché au groupement de surveillance de la 2ème Escadre.

Le 20 avril 1942, l’Amiral Sénès est mis en service à son tour. Les deux aviso-dragueurs quittent Toulon le 24 avril, se ravitaillent à Bizerte le 27 avril puis font escale à Alexandrie du 2 au 7 mai, franchissant le canal de Suez les 8 et 9 mai 1942.

Pénétrant en mer Rouge, les deux avisos font escale à Djibouti du 13 au 16 mai puis pénètrent dans l’Océan Indien, faisant escale à Colombo (Ceylan) du 24 au 27 mai, à Singapour du 5 au 10 juin avant de rallier Saïgon le 19 juin 1942.

Le Matelot Leblanc passe au bassin à Saïgon du 20 au 28 juin 1942 pour inspection et réparations après une telle traversée.

Basé à Cam-Ranh à partir de septembre 1944, Le Matelot Blanc sert de patrouilleur de souveraineté, d’escorteur et de dragueur de mines.

Du 5 avril au 25 mai 1945, les aviso-dragueurs Matelot Leblanc et Amiral Sénès sont échoués dans la forme n°3 de l’Arsenal de Cam-Ranh pour leur premier grand carénage.

Outre une remise en état complète, ils reçoivent une DCA moderne avec six canons de 37mm Schneider modèle 1941 en trois affûts doubles. Armés pour essais le 10 juin 1945, ils réalisent leurs essais officiels du 11 au 13 juin puis leur remise en condition du 15 au 27 juin 1945.

Du 15 juin au 5 août 1948, les Matelot Leblanc et Amiral Sénès sont échoués dans la forme n°3 de l’Arsenal de Cam-Ranh pour un nouveau grand carénage. Armé pour essais le 18 juin, il sort pour essais les 19 et 20 juin puis pour remise en condition du 22 juin au 4 juillet 1948.

Le 5 septembre 1948, il était à la mer pour un exercice de combat antisurface en compagnie des autres unités de la 6ème DEL.

Le Rageot de la Touche

-Le Rageot de la Touche est mis sur cale le 18 novembre 1939 aux Ateliers et Chantiers de Provence (ACP) sis à Port de Bouc lancé le 12 janvier 1941 et mis en service le 21 mars 1942.

Il quitte Toulon le 22 mars et rallie Bizerte le 26 mars 1942 à l’aube, intégrant la 5ème DEL dont les autres membres sont ses sister-ships Chamois Gazelle et Surprise.

Du 1er avril au 20 mai 1945, il est échoué au bassin n°1 de l’Arsenal de Sidi-Abdallah pour son premier grand carénage. Outre une remise en état complète, il reçoit une DCA plus moderne avec six canons de 37mm en trois affûts doubles.

Après des travaux complémentaires à quai, il est armé pour essais le 1er juin, réaliant ses essais officiels du 2 au 4 juin puis sa remise en condition du 6 au 21 juin 1945.

Avec ses compères de la 5ème DEL, il va assurer des missions de patrouille au large de la Tunisie, des escortes de navires sensibles mais également un intense entrainement au dragage en profitant du fait que la navire-amiral de la 6ème Escadre Légère était un croiseur léger mouilleur de mines en l’occurence l’Emile Bertin.

Du 13 avril au 17 mai 1948, il est à nouveau échoué au bassin n°1 de l’Arsenal de Sidi-Abdallah pour un deuxième grand carénage. Remis totalement en état, il est armé pour essais le 27 mai, effectuant ses essais officiels du 28 au 30 mai puis sa remise en condition du 2 au 15 juin 1948.

Le 5 septembre 1948, Le Rageot de La Touche comme les trois autres navires de la 5ème DEL escortaient un convoi de transport de troupes entre Bizerte et Beyrouth.

L’Amiral Sénès

-L’Amiral Sénès est mis sur cale le 10 décembre 1939 aux Ateliers et Chantiers de Provence (ACP) de Port de Bouc lancé le 5 février 1941 et mis en service le 20 avril 1942.

L’Amiral Sénès et le Matelot Leblanc quittent Toulon le 24 avril, se ravitaillent à Bizerte le 27 avril puis font escale à Alexandrie du 2 au 7 mai, franchissant le canal de Suez les 8 et 9 mai 1942.

Pénétrant en mer Rouge, les deux avisos font escale à Djibouti du 13 au 16 mai puis pénètrent dans l’Océan Indien, faisant escale à Colombo (Ceylan) du 24 au 27 mai, à Singapour du 5 au 10 juin avant de rallier Saïgon le 19 juin 1942.

Il passe au bassin de l’Arsenal d’Indochine du 11 au 18 juillet 1942 pour inspection des oeuvres vivres et réparations après une aussi longue traversée. Il sort pour essais les 19 et 20 juillet puis pour remise en condition du 22 au 31 juillet 1942.

Relocalisé à Cam-Ranh à partir de septembre 1944, l’Amiral Sénès sert au sein des FNFEO de patrouilleur de souveraineté, d’escorteur et de dragueur de mines.

Du 5 avril au 25 mai 1945, il est échoué dans la forme n°3 de l’Arsenal de Cam-Ranh en compagnie du Matelot LeBlanc pour subir son premier grand carénage, une remise en état complète doublée d’une modernisation de la DCA avec comme tous ses sister-ships six canons de 37mm en trois affûts doubles. Armés pour essais le 10 juin 1945, ils réalisent leurs essais officiels du 11 au 13 juin puis leur remise en condition du 15 au 27 juin 1945.

Du 15 juin au 5 août 1948, les Amiral Sénès et Matelot Leblanc sont échoués dans la forme n°3 de l’Arsenal de Cam-Ranh pour un nouveau grand carénage. Armé pour essais le 18 juin, il sort pour essais les 19 et 20 juin puis pour remise en condition du 22 juin au 4 juillet 1948.

Le 5 septembre 1948, il était à la mer pour un exercice de combat antisurface en compagnie des autres unités de la 6ème DEL.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s