11-Torpilleurs d’escadre (54)

Le Hussard

Un hussard du 8ème régiment de hussards

Un hussard du 8ème régiment de hussards

-Le Hussard est mis sur cale aux Ateliers et Chantiers de France (ACF) sis à Dunkerque le 15 juillet 1945 et lancé le 4 décembre 1946 pour subir une période d’armement à flot.

Le 7 avril 1947, le torpilleur d’escadre Hussard quitte Dunkerque, fait escale à Cherbourg du 8 au 12 avril,  ralliant Lorient le 13 avril 1947 pour des travaux complémentaires, la mise au point technique, les essais et leur mise en condition opérationnelle.

Le torpilleur d’escadre Hussard est officiellement admis au service actif le 2 octobre 1947 en même temps que son compère Spahi.

Les torpilleurs d’escadre Hussard et Spahi rallient Brest le 3 octobre 1947 puis quittent Brest le 5 octobre en compagnie du Commandant Teste mais également du Bretagne et des torpilleurs d’escadre  L’Eveillé L’Alerte. La petite escadre rallie Mers-El-Kébir le 22 octobre 1947 après des escales à Lorient et à Casablanca.

La première vrai sortie du Hussard avec le Commandant Teste est un stage d’entrainement au large de Dakar, le Hussard quittant Mers-El-Kébir le 8 novembre, ralliant Dakar le 15 novembre, s’entrainant du 16 au 30 novembre, faisant escale à Dakar même du 1er au 5 décembre avant de mettre cap sur l’Algérie, les sept navires faisant escale à Casablanca du 9 au 12 décembre avant de rentrer à Mers-El-Kébir le 16 décembre 1947 au matin puis de rester au port jusqu’à la fin de l’année.

Le Hussard et le Spahi accompagnent le Commandant Teste pour une sortie d’entrainement du 7 janvier au 13 février (avec une escale à La Valette du 4 au 11 février) puis du 20 février au 18 mars, les deux torpilleurs rentrant à Mers-El-Kébir le 25 mars 1948 après une escale à Alger du 19 au 24 mars.  

Le Hussard et le Spahi quittent Mers-El-Kébir en escorte du porte-avions Commandant Teste le 5 avril pour Bizerte où le «pont plat» va subir une période d’entretien (8 avril au 2 mai 1948).

Restant basés en Tunisie, le Hussard et le Spahi sortent pour une école à feux du 10 au 17 avril puis pour entrainement au combat antisurface du 19 au 27 avril, faisant escale à Tunis du 28 au 30 avril, rentrant à Bizerte le lendemain.

Ils participent ensuite aux essais du porte-avions du 4 au 9 mai puis à un exercice commun avec le cuirassé Bretagne, le croiseur de bataille Strasbourg et la 11ème DCT du 15 mai au 20 juin 1948.

La force navale rentre à Bizerte le 21 juin et si les contre-torpilleurs restent en Tunisie puisque Bizerte est leur port d’attache, le croiseur de bataille, le cuirassé et les quatre torpilleurs plus le Tarn rentrent à Mers-El-Kebir le 28 juin 1948.

Le Hussard et le Spahi accompagnent le Commandant Teste pour une sortie d’entrainement du 7 au 18 juillet. A noter que  pour la fête nationale, les avions embarqués ont survolé la ville d’Alger en émettant des fumigènes bleu-blanc-rouge du plus bel effet. Le porte-avions rentrer à Mers-El-Kébir le lendemain.

Le Hussard et le Spahi sortent pour entrainement avec le porte-avions et le cuirassé Bretagne du 25 juillet au 8 août,  les six navires (un cuirassé, un porte-avions et quatre torpilleurs d’escadre) faisant escale à La Valette du 9 au 13 août avant de rallier Mers-El-Kébir le 15 août.

Les deux torpilleurs d’escadre protégeant le porte-avions passent au régime de guerre le 20 août et sort à nouveau pour entrainement en compagnie de leur protégé et du Bretagne du 21 au 29 août, étant à quai à Mers-El-Kébir quand éclate le second conflit mondial.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s