11-Torpilleurs d’escadre (45)

Le Lancier

Lanciers polonais de la garde impériale

Lanciers polonais de la garde impériale

-Le Lancier est mis sur cale aux Ateliers et Chantiers de Provence (ACP) sis à Port de Bouc le 15 mars 1941 et lancé le 4 septembre 1942 pour une période d’armement à flot.

Il quitte son chantier constructeur le 5 janvier 1943, charge du carburant et du matériel à Toulon les 6 et 7 janvier, quittant le Var le 8 janvier, faisant escale à Casablanca du 11 au 15 janvier avant de rallier Lorient le 19 janvier 1943.

Le torpilleur d’escadre Lancier est officiellement admis au service actif le 4 juin 1943

Le Lancier sort pour la première fois avec son compère l’Inconstant et son protégé du 4 au 7 juillet pour une opération de «relations publiques», l’escale du porte-avions à Port-Vendres pour signer la charte de parrainage du porte-avions par la ville de Rivesaltes, ville natale du maréchal Joffre.

Le Lancier et l’Inconstant sont indisponibles pour entretien et permissions de l’équipage du 9 au 30 juillet, sortant pour essais les 31 juillet et 1er août avant remise en condition du 3 au 12 août, les deux navires rentrant à Toulon le lendemain 13 août 1943.

A noter que durant cette immobilisation, la DCA à été modernisée, DCA désormais composée _outre son artillerie de 130mm à double-usage_ de six canons de 37mm Schneider modèle 1941 en trois affûts doubles modèle 1943 et de deux canons de 25mm Hotchkiss modèle 1939-40.

Le Lancier et l’Inconstant participent ensuite aux essais (20 au 23 août) et à la remise en condition du Joffre (du 25 août au 8 septembre), les trois navires faisant escale à Nice du 9 au 13 septembre et à Bastia du 14 au 20 septembre avant de rentrer à Toulon le 21 septembre.

Alors que le Joffre est indisponible pour entretien à flot, le Lancier et l’Inconstant sortent pour entrainement du 21 novembre au 2 décembre avant d’enchainer par les essais (3 au 9 décembre) et la remise en condition (11 au 18 décembre et 20 au 27 décembre) du Joffre, les trois navires  rentrant à Toulon le lendemain.

Le Joffre subit son premier grand carénage du 17 avril 1944 au 15 janvier 1945, laissant les deux torpilleurs seuls, sans navire à protéger. Ils sortent ainsi pour entrainement du 22 avril au 13 juin, rentrant à Toulon le 20 juin après une escale à Calvi du 14 au 19.

Le Lancier sort pour une école à feux du 25 juin au 2 juillet puis pour un entrainement au combat antisurface du 4 au 11 juillet, rentrant le lendemain 12 juillet à Toulon.

Il est ensuite indisponible pour entretien et permissions de l’équipage du 13 juillet au 3 août, sortant pour essais (4 au 7 août) et pour remise en condition (9 au 23 août) en compagnie de l’Inconstant, les deux navires faisant escale à Alger du 24 au 27 août, à Tunis du 29 août au 2 septembre, à Bastia du 4 au 7 septembre avant de rentrer à Toulon le 8.

Les deux torpilleurs d’escadre sortent pour un entrainement commun du 15 septembre au 2 novembre, mouillant à Villefranche (en compagnie du sous-marin Pallas) du 3 au 9 novembre avant de rentrer à Toulon le lendemain.

Après une période d’entretien à flot du 11 au 30 novembre, les deux torpilleurs d’escadre sortent pour essais du 1er au 4 décembre puis pour remise en condition du 6 au 21 décembre, les deux torpilleurs rentrant à Toulon le 22 décembre, restant à quai jusqu’à la fin de l’année civile.

Après une sortie d’entrainement du 5 au 12 janvier, le Lancier et l’Inconstant sortent pour les essais (17 au 23 janvier) et pour remise en condition du groupe aérien du Joffre (27 janvier au 25 février).

Les deux escorteurs du Joffre sont indisponibles pour entretien et permissions de l’équipage du 15 juillet au 4 août, sortant pour essais et remise en condition du 5 au 9 août avant de participer aux essais du Joffre du 11 au 17 août puis de reprendre une activité opérationnelle, notamment une phase d’entrainement du 18 août au 29 septembre 1945.

Alors que le Joffre est entretien à flot du 30 septembre au 12 octobre 1945, le Lancier et l’Inconstant  sortent pour une école à feux du 3 au 9 octobre, rentrant le lendemain  à Toulon avant de participer aux essais (13 au 18 octobre) et à la remise en condition (19 octobre au 3 novembre) du Joffre.

Alors que l’Inconstant est immobilisé pour grand carénage, le Lancier sort pour un entrainement à la défense aérienne à la mer du 1er au 10 mars, faisant escale à Sète du 11 au 15 mars avant une école à feux du 16 au 23 mars, le torpilleur mouillant aux salins d’Hyères du 24 au 28 mars avant de rentrer à Toulon le lendemain.

Le Lancier est échoué au bassin Vauban (n°6) du 31 mars au 27 avril 1946 pour remise en état complète et modernisation avec une augmentation de son électronique embarqué et surtout de sa DCA qui passe à dix canons de 37mm Schneider modèle 1941 en cinq affûts doubles modèle 1943.

Armé pour essais le 3 mai, le Lancier réalise ses essais post-carénage du 4 au 7 mai puis participe _toujours en compagnie de l’Inconstant_ aux essais (10 au 15 mai) et à la remise en condition (17 au 27 mai) du Joffre.

Le Lancier et l’Inconstant sont indisponibles pour permissions de l’équipage du 20 août au 9 septembre, sortant pour essais du 10 au 13 septembre puis pour remise en condition du 15 au 29 septembre, les deux torpilleurs rentrant à Toulon le lendemain.

Alors que le Joffre est en petit carénage jusqu’au 12 décembre 1946, les torpilleurs d’escadre qui l’escortent habituellement vont protéger le cuirassé Provence en remplacement du Mameluk et du Casque qui vont eux aussi être en grand carénage, le Lancier et l’Inconstant assurant cette mission du 2 octobre au 10 décembre 1946.

Le Lancier et l’Inconstant participent ensuite aux essais du Joffre du 12 au 17 décembre 1946 puis à la remise en condition de son groupe aérien en compagnie du Provence et ce du 18 décembre au 12 janvier, la petite escadre faisant escale à Bastia du 13 au 16 janvier avant de rentrer à Toulon le surlendemain 18 janvier 1947.

Du 16 au 21 mars, le Lancier et l’Inconstant accompagnent le porte-avions Joffre pour un exercice franco-anglais au large de Malte, les navires français et anglais étaient passés en revue par le résident général de Tunisie le 22 mars à Bizerte avant que le porte-avions et ses torpilleurs d’escorte ne rentrent à Toulon le 24 mars 1947.

Les deux torpilleurs d’escadre sont indisponibles pour entretien et permissions de l’équipage du 8 au 29 juin, sortant pour essais du 30 juin au 2 juillet puis pour remise en condition du 4 au 12 juillet, rentrant à Toulon le lendemain 13 juillet. Ils participent ensuite à la remise en condition du Joffre du 20 juillet au 14 août, rentrant à Toulon le 21 août après une escale à tunis du 15 au 19.

Du 4 janvier au 20 février 1948, le Joffre est immobilisé pour petit carénage à l’Arsenal de Sidi-Abdallah. Le Lancier et l’Inconstant l’accompagnent jusqu’en Tunisie et vont s’entrainer depuis Bizerte, sortant du 21 janvier 18 février, ralliant Bizerte le 19 février 1948.
Les deux torpilleurs d’escadre sortent pour les essais et la pour remise en condition du porte-avions Joffre du 25 février au 8 mars 1948. Du 15 au 26 mars, les torpilleurs Lancier et l’Inconstant escortent le Joffre dans le cadre d’un exercice franco-britannique au large de Malte. La force S rentre à Toulon le 30 mars 1948.

Le Lancier comme l’Inconstant sont indisponibles pour entretien et permissions de l’équipage du 20 mai au 9 juin, sortant pour essais du 10 au 12 juin avant de participer aux essais et à la remise en condition du porte-avions du 13 juin au 4 juillet. Ils continuent à accompagner le porte-avions Joffre jusqu’en septembre 1948 pour un entrainement de plus en plus intense tant la guerre semblait chaque jour plus proche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s