11-Torpilleurs d’escadre (37)

Le Téméraire

Un portrait du duc de Lorraine Charles Le Téméraire ornait le carré des officiers du Téméraire. Cadeau d'une délégation de la ville de Nancy

Un portrait du duc de Bourgogne Charles Le Téméraire ornait le carré des officiers du Téméraire. Cadeau d’une délégation de la ville de Beaune

-Le Téméraire est mis sur cale aux Forges et Chantiers de la Méditerranée (FCM) installés à la La Seyne sur Mer  le 28 août 1939 et lancé le 2 février 1941 avant de subir une période d’armement à flot.

Le 23 mai 1941, le Téméraire quitte son chantier constructeur pour rallier Lorient son port d’armement, faisant escale à Casablanca du 26 au 29 mai avant de rallier Lorient le 2 juin où il retrouve son sister-ship L’Intrépide.

Le torpilleur d’escadre Le Téméraire est officiellement admis au service actif le 28 septembre 1941.

Deux jours plus tard, le 30 septembre 1941, le Téméraire et l’Intrépide quittent Lorient, font escale à Casablanca du 4 au 7 octobre avant de rallier Toulon le 11 octobre 1941.

Du 15 au 23 octobre, les deux torpilleurs sortent pour exercices en compagnie du cuirassé Lorraine pour prendre leurs marques à la fois avec leur protégé et à la fois avec la région dans laquelle il va évoluer.

Le Téméraire et l’Intrépide sortent pour entrainement du 23 février au 11 mars, les deux torpilleurs d’escadre faisant escale à Port Vendres du 12 au 16 mars avant de rentrer à Toulon le lendemain.

Après une école à feux commune du 24 mars au 2 avril, le Téméraire et l’Intrépide participent aux essais (5 au 8 avril) et à la remise en condition (10 au 17 avril) du cuirassé Lorraine.

Le Téméraire sort pour école à feux du 8 au 18 juin puis après ravitaillement à  Toulon le 19 juin effectue un entrainement au combat antisurface du 20 au 26 juin, rentrant à Toulon le lendemain.

Il est indisponible pour entretien et permissions de l’équipage du 28 juin au 18 juillet, sortant pour essais (19 au 22 juillet) et remise en condition (24 juillet au 7 août) en compagnie du cuirassé Lorraine et de son compère l’Intrépide.

A noter que durant cette immobilisation, les deux torpilleurs ont reçut une DCA moderne avec six canons de 37mm Schneider modèle 1941 en trois affûts doubles et deux canons de 25mm Hotchkiss modèle 1939-40 en affûts simples.

Du 25 février au 15 mars 1943, le torpilleur d’escadre Téméraire sort pour entrainement en compagnie du cuirassé Lorraine avant de participer aux essais (18 au 21 mars) et à la remise en condition (23 mars au 6 avril) de l’Intrépide, les trois navires mouillant aux salins d’Hyères du 7 au 15 avril avant de rentrer dans la journée à Toulon.

Le Téméraire sort pour entrainement au combat antisurface du 21 au 28 juillet puis pour un entrainement à la défense aérienne à la mer du 30 juillet au 6 août. Il est ensuite indisponible du 8 au 31 août, sortant pour essais (1er au 4 septembre) et à la remise en condition (6 au 20 septembre) en compagnie du cuirassé Lorraine et du torpilleur L’Intrépide.

Du 27 septembre  au 4 décembre 1943, les deux torpilleurs d’escadre Téméraire et Intrépide sont absents de Toulon, ayant accompagné le cuirassé Lorraine pour un entrainement au large de Dakar du 10 octobre au 15 novembre. Les trois navires terminent l’année par une période d’entretien à flot du 4 au 15 décembre, sortant pour essais du 16 au 19 décembre, rentrant à Toulon le lendemain 20 décembre et de rester au port jusqu’à la fin de l’année.
Le 15 mars 1944, l’Intrépide abandonne le cuirassé Lorraine pour prendre en charge la protection du porte-avions Painlevé, le cuirassé Lorraine ne conserve donc comme torpilleur d’escorte que le Téméraire.

Le Téméraire et le cuirassé Lorraine quittent Toulon le 20 mars pour un entrainement commun jusqu’au 25 avril avant des escales à Tunis du 26 au 30 avril, à Alger du 2 au 7 mai, à Tanger du 9 au 12 mai, à Ajaccio du 14 au 17 mai avant de rentrer à Toulon le 18.
Le torpilleur d’escadre et le cuirassé sortent à nouveau pour entrainement du 25 mai au 1er juin 1944, date à laquelle les deux navires rentrent à Toulon.

Le Téméraire est indisponible pour entretien et permissions de l’équipage du 2 au 23 juillet,  sortant pour essais du 24 au 27 juillet puis pour remise en condition du 29 juillet au 11 août en compagnie du cuirassé Lorraine , les deux navires faisant escale à Ajaccio du 12 au 16 août, à Alger du 17 au 21 août, à Tunis du 23 au 27 août, à La Valette du 28 août au 1er septembre, à Porto-Vecchio du 3 au 7 septembre, à Nice du 9 au 13 septembre avant de rentrer à Toulon le lendemain.
Après un dernier entrainement du 20 septembre au 3 octobre, le torpilleur d’escadre Téméraire quitte Toulon le 10 octobre en compagnie du cuirassé Lorraine pour rallier Brest où le cuirassé  de classe Bretagne allait être reconstruit sur le même modèle qu ses sister-ship.  Les deux navires font escale à Casablanca pour se ravitailler le 14 octobre avant de rallier Brest trois jours plus tard.
Du 24 octobre au 8 novembre 1944, le Téméraire sort en compagnie de l’Intrépide et du porte-avions Painlevé qui dispose désormais de deux torpilleurs d’escorte.

Du 5 au 17 février, le porte-avions Painlevé est indisponible suite à une avarie de ligne d’arbre ce qui permet au Téméraire et à l’Intrépide de sortir seuls pour entrainement du 7 au 15 février, rentrant à Brest le 16 février pour participer ensuite aux essais du porte-avions (19 au 21 février).
Le Téméraire et l’Intrépide vont assurer la protection du porte-avions Painlevé jusqu’au 18 mars 1945 quand leurs sister-ship Arquebuse et Cimeterre mis en service deux jours plus tôt prennent le relais, permettant à leurs deux ainés de subir leur premier grand carénage.

Le Téméraire sort pour une école à feux du 24 au 30 mars, faisant escale à Lorient du 31 mars au 4 avril avant un entrainement à la défense aérienne à la mer du 5 au 12 avril, une escale à La Pallice du 13 au 18 avril et un entrainement au combat antisurface du 19 au 26 avril, le Téméraire rentrant à Brest le lendemain.

Le Téméraire débarque ses munitions et vidange ses soutes le 5 mai avant d’être échoué au bassin Tourville du 6 mai au 30 juin 1945.
Il y subit une remise en état complète et une modernisation de ses capacités militaires qu’il s’agisse de l’électronique ou de l’armement.

Armé pour essais le 12 juillet 1945, le Téméraire sort pour ses essais officiels du 13 au 16 juillet puis pour remise en condition du 18 juillet au 4 août en compagnie de l’Intrépide, les deux torpilleurs rentrant à Brest le lendemain 5 août 1945.

Les torpilleurs d’escadre le Téméraire et l’Intrépide sortent pour entrainement commun du 14 août au 2 septembre, , le Téméraire et l’Intrépide faisant ensuite escale à Rouen du 3 au 6 septembre, au Havre du 7 au 11 septembre avant d’arriver à Dunkerque le 13 septembre à l’aube.

Les deux torpilleurs d’escadre enchainent par un entrainement commun avec les quatre torpilleurs légers de la 5ème DT du 14 au 21 septembre 1945, les six navires faisant escale à Anvers du 22 au 25 septembre, à Douvres du 26 au 30 septembre avant de se séparer, les torpilleurs d’escadre ralliant Brest le 1er octobre 1945.

Les deux torpilleurs d’escadre effectuent encore deux entrainements du 10 octobre au 28 novembre puis du 5 au 27 décembre

Après une période d’entretien à flot du 2 au 17 janvier 1946, l’Intrépide et le Téméraire sortent pour essais du 18 au 20 janvier puis pour remise en condition du 22 janvier au 2 février, les deux torpilleurs d’escadre faisant escale à Nantes du 3 au 8 février, à La Pallice du 9 au 12 février, à Bordeaux du 14 au 18 février et à Biaritz du 19 au 23 février avant de rentrer à Brest le 24 février 1946.

Après un entrainement commun du 3 mars au 2 avril 1946, les torpilleurs d’escadre Intrépide et Téméraire participe à l’exercice «Entente Cordiale 1946» du 10 avril au 31 mai, les deux forces navales qui avaient terminé l’exercice au large de Dakar quittant l’AOF le 2 juin pour se séparer au large de Brest, les navires français retrouvant la Rade-Abri le 7 juin 1946.

Après un exercice avec l’Intrépide du 14 juin au 3 juillet 1946, le Téméraire sort pour une école à feux du 10 au 17 juillet puis pour un entrainement au combat antisurface du 19 au 25 juillet, date du retour du torpilleur d’escadre à Brest.

Le Téméraire est indisponible pour entretien et permissions de l’équipage du 26 juillet au 16 août, sortant pour essais (17 au 19 août) et pour remise en condition (21 août au 3 septembre) en compagnie de l’Intrépide.

Le Téméraire et l’Intrépide sortent pour entrainement du 10 au 17 septembre avant de participer aux essais et à la remise en condition du cuirassé Lorraine du 21 septembre au 5 novembre. Le cuirassé et ses deux torpilleurs d’escorte effectuent ensuite une école à feux au polygone de Rufisque du 12 au 27 novembre, rentrant à Brest le 3 décembre 1946, deux jours avant la remise en service officielle du cuirassé.

Les torpilleurs Le Téméraire et l’Intrépide sont indisponibles en compagnie du Lorraine du 10 juin au 2 juillet, les trois navires sortant pour essais du 4 au 7 juillet puis pour remise en condition du 9 au 24 juillet, faisant escale à Cherbourg du 25 au 30 juillet et au Havre du 31 juillet au 5 août, rentrant le lendemain 6 août 1947 à Brest.

Le Téméraire sort pour une école à feux du 20 au 28 mai 1948, rentrant à Brest le 29 mai alors que l’Intrépide est en grand carénage et que le cuirassé Lorraine subit une période d’entretien à flot à Brest en compagnie du porte-avions Painlevé.

Il accompagne ensuite le cuirassé Lorraine et le porte-avions Painlevé sortant pour essais du 3 au 7 juin puis pour entrainement ans le golfe de Gascogne du 10 au 17 juin avant de rentrer à Brest pour subir à son tour un grand carénage.

Le Téméraire est ainsi échoué au bassin Tourville du 22 juin au 20 juillet 1948 pour subir les mêmes travaux que son compère l’Intrépide.

Après avoir effectué ses essais à la mer du 23 au 27 juillet, il quitte Brest en compagnie de l’Intrépide, du cuirassé Lorraine, du porte-avions Painlevé et de ses torpilleurs d’escorte Arquebuse et Cimeterre ainsi que du PRE La Seine pour un entrainement au large de Dakar du 9 au 23 août, les sept navires rentrant à  Brest le 30 août 1948.

Après une sortie d’entrainement avec le cuirassé Lorraine du 1er au 4 septembre 1948, les torpilleurs Le Téméraire et L’Intrépide qui devaient sortir à nouveau avec le cuirassé et le Painlevé se préparent aux opérations de guerre dès l’annonce des bombardements allemands sur la Norvège et le Danemark.

Publicités

2 réflexions sur “11-Torpilleurs d’escadre (37)

  1. aimeric dit :

    petite erreur : Charles le Temeraire est Duc de Bourgogne et non de Lorraine (bien qu’il aurait voulu ajouter la Lorraine à la liste de ses possessions).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s