10-Contre-torpilleurs (27)

L’Audacieux

Le contre-torpilleur L'Audacieux à la mer

Le contre-torpilleur L’Audacieux à la mer

-L’Audacieux initialement connu sous le nom du Da-17 est mis sur cale à l’Arsenal de Lorient le 16 novembre 1931 lancé le 15 mars 1934 et armé pour essais le 1er septembre 1934.

Il est admis au service actif le 1er mai 1936 au sein de la 10ème Division Légère (10ème DL), unité de la 2ème Escadre Légère qu’il forme avec ses sister-ship Le Terrible et Le Fantasque.

Comme toutes les D.L équipées de contre-torpilleurs, la 10ème DL devient le 12 avril 1937 la 10ème DCT avec toujours Brest pour port d’attache.

Quand éclate la guerre de Pologne en septembre 1939, la 10ème DCT intègre la Force de Raid qui regroupe les navires les plus modernes de la Royale. Concentrée dans l’Atlantique, elle participe à la traque des raiders allemands, la 10ème DCT étant détachée jusqu’en janvier 1940 à Dakar.

Rentré à Brest le 7 janvier 1940, la 10ème DCT va être amputée pendant près de dix mois d’une unité qui va entrer en grand carénage à l’Arsenal de Brest.

Alors que Le Fantasque est immobilisé pour grand carénage, L’Audacieux sort en compagnie du Terrible pour un entrainement commun du 14 janvier au 5 février, date du retour des deux navires à Brest. La 10ème DCT enchaine ensuite par un entrainement  intensif dans le Golfe de Gascogne du 12 au 27 février, faisant escale à Bordeaux du 28 février au 4 mars avant de rentrer à Brest le lendemain 5 mars. L’Audacieux sort ensuite seul du 10 au 18 mars, dernière sortie avant son grand carénage.

Le 21 mars 1940, après avoir vidangé ses soutes et débarqué ses munitions, L’Audacieux est échoué dans le bassin n°3 de l’Arsenal de Brest pour un grand carénage.

Remorqué dans la rade abri le 7 juillet,  le contre-torpilleur est armé pour essais le 12 juillet. Il sort pour essais du 12 au 15 juillet et pour remise en condition du 17 au 31 juillet à chaque fois en compagnie du Fantasque.

Le 9 août 1940, la 10ème DCT sort à nouveau pour un entrainement de division qui à cette fois lieu au large de Dakar et plus précisément au large du nouveau polygone de Rufisque du 21 août au 12 septembre 1940, les deux contre-torpilleurs rentrant à Brest le 22 septembre.

Entre temps, le 10 septembre 1940, la réorganisation des forces navales dissout officiellement la Force de Raid. La 10ème DCT encore amputée du Terrible en grand carénage est désormais rattachée à la 3ème Escadre Légère, entitée regroupant croiseurs et contre-torpilleurs de la Flotte de l’Atlantique.

Le 30 septembre, la 10ème DCT devait sortir pour entrainement mais le Fantasque est victime d’une avarie technique et laisse l’Audacieux sortir seul pour une école à feux du 1er au 9 octobre avant de rentrer à Brest le 10 octobre. Il participe ensuite à la remise en condition du Fantasque du 19 octobre au 7 novembre 1940.

Les deux contre-torpilleurs sortent pour une école à feux du 10 au 18 novembre avant de mouiller en rade de Brest jusqu’au 27 novembre 1940. L’Audacieux et Le Fantasque participent ensuite aux essais (27 au 30 novembre) et à la remise en condition (2 au 17 décembre) du Terrible après son grand carénage.

La 10ème DCT est alors indisponible pour les permissions de l’équipage et ce jusqu’au 2 janvier 1941 quand L’Audacieux et ses compères sortent pour essais et entrainement et ce jusqu’au 12 janvier.

L’Audacieux aurait du participer à l’exercice engageant les contre-torpilleurs de la 3ème Escadre Légère et les croiseurs légers des 2ème et 4ème DC mais le 15 janvier 1941 à la veille de l’arrivée des croiseurs légers «tunisiens», il est victime d’une avarie de chaudière qui le rend indisponible jusqu’au 16 février.

Après une inspection technique du 17 au 22 février, il sort avec ses deux compères de la 10ème DCT dans le golfe de Gascogne du 27 février au 13 mars, faisant escale à Bordeaux du 14 au 17 mars, à Saint-Nazaire du 18 au 22 mars et à Lorient du 23 au 27 mars avant de rentrer à Brest le lendemain 28 mars 1941.

Le 7 avril 1941, les trois DCT de la 3ème escadre légère sortent au complet pour une série d’exercices au large du Sénégal du 16 avril au 18 mai, rentrant à Brest le 26 mai 1941.

L’Audacieux sort pour une école à feu du 5 au 13 juin, mouillant en baie de Douarnenez du 14 au 18 juin avant de participer du 23 juin au 12 juillet à la remise en condition du Fantasque qui sortait d’une période d’indisponibilité pour travaux et permissions d’été de l’équipage.

L’Audacieux est indisponible pour entretien et permissions de l’équipage du 20 juillet au 10 août, recevant une DCA moderne et un radar de navigation. Du 15 août au 10 septembre, il sort en compagnie du Fantasque et du Terrible pour essais et remise en condition, faisant escale à Nantes du 11 au 15 septembre avant de rentrer à Brest le 16 septembre 1941.

La 10ème DCT sort pour un entrainement de division du 27 septembre au 16 novembre avant de terminer l’année par un entrainement de base du 23 au 30 novembre avant une période d’entretien à flot du 1er au 12 décembre avant d’être indisponible jusqu’à la fin de l’année pour permettre à l’équipage de prendre ses permissions.

Le 1er janvier 1942, L’Audacieux forme une nouvelle 9ème DCT en compagnie du Fantasque (Al) et du Malin. La division est placée sous l’autorité du groupement des contre-torpilleurs de la 2ème Escadre et basée à Toulon.

Le 8 janvier 1942, L’Audacieux quitte Brest en compagnie du Fantasque et du Terrible. Après une escale à Casablanca du 12 au 15 janvier, les deux premiers nommés rallient Toulon le 19 janvier où ils retrouvent leur nouveau compère, le contre-torpilleur Le Malin.

Après une période d’entretien à flot du 20 janvier au 2 février, les trois contre-torpilleurs entament un important cycle d’entrainement pour faire de la 9ème DCT une unité de combat homogène et bien entrainée. La nouvelle division de contre-torpilleurs sort ainsi en mer du 5 février au 8 mars, date de leur retour à Toulon.

Après un mouillage aux salins d’Hyères du 15 au 22 mars pour une phase d’entrainement à flot au profit notamment de réservistes de la 3ème région maritime, la 9ème DCT ressort pour un nouvel entrainement de division cette fois au large du Sénégal du 4 avril au 23 mai. La 9ème DCT quitte Dakar le 26 mai, se ravitaillent à Casablanca du 30 mai au 4 juin avant de rallier Toulon le 9 juin 1942.

L’Audacieux va mouiller aux salins d’Hyères du 16 au 23 juin avant une sortie d’entrainement à la mer du 24 juin au 2 juillet, rentrant le lendemain 3 juillet à Toulon. Il participe du 6 au 20 juillet à la remise en condition du Fantasque qui sortait d’une période d’indisponibilité pour entretien et permissions d’été de l’équipage.

L’Audacieux est indisponible du 23 juillet au 13 août, sortant pour essais du 15 au 18 août et pour remise en condition du 19 août au 2 septembre, le tout en compagnie du Fantasque et du Malin.

Le 14 septembre 1942, la division appareille pour un entrainement de division en Méditerranée. Les trois contre-torpilleurs quittent Toulon et vont d’abord mouiller aux salins d’Hyères jusqu’au 22 septembre avant d’entrer dans le vif du sujet. L’entrainement divisionnaire les occupent du 23 septembre au 31 octobre, les trois contre-torpilleurs mouillant aux salins d’Hyères du 1er au 12 novembre avant de rentrer le lendemain à Toulon.

Victime d’une avarie technique, l’Audacieux est indisponible du 16 novembre au 3 décembre, sortant pour essais du 4 au 7 décembre puis sortant pour remise en condition du 9 au 21 décembre, rentrant à Toulon le lendemain 22 décembre 1942.

Le 3 janvier 1943, l’Audacieux devient navire-amiral de la 9ème DCT en remplacement du Fantasque entré en grand carénage étoffé. Il sort ensuite en compagnie du Malin pour un entrainement de division au large des côtes de l’Afrique du Nord qui les occupent du 10 janvier au 8 février.

Après une escale à La Valette du 9 au 13 février, les deux contre-torpilleurs traversent le bassin oriental de la Méditerranée, direction Le Pirée où ils arrivent le 17 février. Ils quittent le port athénien le 20 février pour une succession d’escales dans les ports de la région.

Après Thessalonique du 21 au 25 février, L’Audacieux et Le Malin sont à Istanbul du 26 février au 1er mars, à Izmir du 2 au 7 mars, à Limassol du 9 au 12 mars, à Beyrouth du 13 au 16 mars, se ravitaillant à Bizerte le 20 mars, ralliant Toulon le 24 mars 1943.

L’Audacieux va mouiller aux salins d’Hyères du 1er au 10 avril, effectuant ensuite une école à feux du 11 au 18 avril avant de rentrer à Toulon le lendemain 19 avril 1943. Il sert ensuite de plastron pour entrainement des défenses côtières du secteur de Toulon du 26 avril au 4 mai, allant à nouveau mouiller aux salins d’Hyères où il est rejoint le 6 mai par le Fantasque.

Les deux navires sortent pour la remise en condition du Fantasque du 7 au 23 mai, les deux navires rentrant à Toulon le 30 mai après une escale à Nice du 24 au 29 mai. A l’issue de ce stage de remise en condition, Le Fantasque est redevenu navire-amiral de la 9ème DCT.

Du 10 juin au 30 juillet, L’Audacieux et Le Fantasque sortent pour un entrainement de division au large de Toulon.

L’Audacieux est ensuite échoué dans le bassin n°2 du Missiessy pour un grand carénage qui l’y immobilise du 4 août au 17 novembre 1943. Il sort pour essais du 19 au 21 novembre avant de rallier les salins d’Hyères où il retrouve ses deux compères de la 9ème DCT.

Il sort ensuite en compagnie du Fantasque et du Malin pour sa remise en condition du 23 novembre au 9 décembre, la division faisant escale à Alger du 10 au 13 décembre, à Ajaccio du 14 au 17 décembre avant de rentrer à Toulon le 18 décembre. Ils restent à quai jusqu’à la fin de l’année civile.

Le 5 janvier 1944, la 9ème DCT quitte Toulon pour un entrainement de division au complet en compagnie du contre-torpilleur Marceau. Les quatre navires s’entrainent intensivement au large de Toulon du 5 janvier au 11 février, ralliant Toulon le lendemain.

Après une école à feux individuelle du 17 au 23 février, L’Audacieux sort en compagnie des autres de la 9ème DCT, de la 12ème DCT (Desaix Kléber Marceau) et du croiseur lourd Saint Louis pour un entrainement de nuit du 26 février au 3 mars 1944.

L’Audacieux et Le Malin sort pour un entrainement au combat antisurface du 10 au 21  mars, faisant ensuite escale à Bastia du 22 au 27 mars avant une école à feux du 28 mars au 4 avril, date à laquelle ils vont mouiller aux salins d’Hyères. Le 12 avril, le Fantasque retrouvent ses compères de la 9ème DCT. Les trois navires sont à la mer du 15 au 21 avril, du 24 au 30 avril et du 2 au 10 mai.

Après une escale à Nice du 11 au 15 mai, les trois contre-torpilleurs reprennent la mer pour une école à feux du 16 au 23 mai, un  entrainement au combat antisurface du 25 mai au 3 juin avant un entrainement de défense aérienne à  la mer du 4 au 12 juin, faisant escale à Bastia du 13 au 17 juin avant de rentrer le 18 juin à Toulon.

Après un mouillage en rade de Villefranche du 25 au 30 juin, L’Audacieux effectue une école à feux du 1er au 8 juillet, rentrant à Toulon le lendemain 9 juillet. Il est ensuite indisponible du 10 juillet au 1er août 1944.

Il sort pour essais du 3 au 7 août puis pour remise en condition du 9 au 25 août à chaque fois en compagnie du Fantadque. Les deux contre-torpilleurs vont alors mouiller aux Salins d’Hyères où ils sont rejoint le lendemain par Le Malin. Les trois navires sortent pour la remise en condition du dernier nommé du 27 août au 13 septembre 1944.

Après quelques jours à quai, L’Audacieux et ses deux compères de la 9ème DCT quittent Toulon le 21 septembre pour rallier Dakar le 28 septembre. Ils vont y exécuter un entrainement de division du 30 septembre au 15 novembre, quittant la capitale de l’AOF le lendemain pour rentrer à Toulon le 30 novembre. Après une ultime sortie du 7 au 13 décembre, les trois contre-torpilleurs sont indisponibles jusqu’à la fin de l’année civile.

Après une brève sortie d’entrainement du 5 au 9 janvier, L’Audacieux, Le Fantasque et Le Malin vont mouiller aux Salins d’Hyères du 11 au 16 janvier avant de prendre la mer pour exécuter une école à feux et ce du 16 au 23 janvier, date à laquelle ils rentrent à Toulon.

La 9ème DCT aurait du appareiller le 28 janvier pour un entrainement de division mais le Fantasque est victime d’une avarie qui l’immobilise jusqu’au 18 février. L’Audacieux et Le Malin sortent donc seuls pour entrainement du 31 janvier au 5 mars, rentrant à Toulon deux jours plus tard.

Le 14 mars 1945, les contre-torpilleurs L’Audacieux, le Fantasque et le Malin appareillent de Toulon pour un entrainement de division en Méditerranée occidentale jusqu’au 2 mai, date du retour de la 9ème DCT à Toulon après des escales à Alger, à Tunis et à Bizerte.

L’Audacieux est indisponible du 3 au 21 mai, sortant pour essais et remise en condition du 22 au 30 mai. Le 1er juin 1945, L’Audacieux sort en compagnie du Fantasque pour un entrainement au combat de nuit du 1er au 3 juin avant une escale à Calvi du 4 au 7 juin avant de reprendre la mer, les deux contre-torpilleurs retrouvant le Malin pour un exercice de combat du 7 au 13 juin, la 9ème DCT allant alors mouiller aux salins d’Hyères.

Le 17 juin 1945, la 9ème DCT quitte ce mouillage, retrouvant en mer la 2ème DCT (Bayard Du Guesclin Turenne) et le croiseur lourd Algérie pour un exercice jusqu’au 3 juillet, rentrant à Toulon le 9 juillet après une escale à Nice du 3 au 7.

L’Audacieux est indisponible pour entretien et permissions de l’équipage du 10 au 31 juillet, sortant pour essais du 1er au 4 août et pour remise en condition du 5 au 22 août, le tout en compagnie du Malin.

Du 23 au 26 août 1945, L’Audacieux sort pour les essais du Fantasque puis à la remise en condition du navire-amiral de la 9ème DCT du 28 août au 11 septembre. L’Audacieux et Le Fantasque participent aux essais et à la remise en condition du Malin, respectivement du  14 au 17 septembre et 18 septembre au 2 octobre 1945.

La 9ème DCT termine l’année par un entrainement de division dans le golfe de Gascogne, arrivant à Lorient le 23 octobre 1945. Les trois contre-torpilleurs sont en exercice du 25 octobre au 28 novembre, quittant la Bretagne le 16 décembre avant de rentrer à Toulon le 25 décembre 1945.

Après une période d’indisponibilité du 26 décembre 1945 au 14 janvier 1946, les trois contre-torpilleurs de la 9ème DCT sortent pour essais du 15 au 18 janvier avant d’enchainer par un exercice en compagnie du croiseur lourd Algérie, de la 1ère Division de Torpilleurs et de la 2ème DCT.

La petite escadre quitte Toulon le 22 janvier, l’Algérie ouvrant la marche suivit par la 2ème DCT, la 1ère DT et la 9ème DCT. Les onze navires effectuent un premier exercice de combat antisurface du 22 janvier au 2 février, l’Algérie menant les torpilleurs légers  contre les contre-torpilleurs.

Après une escale à Nice du 3 au 6 février, la petite escadre effectue une école à feux du 7 au 15 février avant un ravitaillement à Toulon le 16 février. Ils enchainent par un entrainement à la défense aérienne à la mer du 17 au 27 février avant un exercice de synthèse du 28 février au 7 mars, date du retour des navires à Toulon.

Alors que le Fantasque est immobilisé pour grand carénage, L’Audacieux et Le Malin sortent pour un entrainement de division du 17 mars au 13 mai date de leur retour à Toulon après des escales à Sète et à Alger.

Alors que Le Malin est indisponible suite à une avarie (14 au 24 mai), l’Audacieux va mouiller aux salins d’Hyères du 17 au 27 mai. Il est ensuite la mer pour une école à feux du 28 mai au 7 juin, fait escale à Porto-Ota du 8 au 11 juin avant d’enchainer par un entrainement de combat antisurface du 12 au 21 juin en compagnie du Malin, les deux navires rentrant le lendemain 22 juin 1946 à Toulon.

Du 26 juin au 5 octobre 1946, L’Audacieux est échoué dans le bassin n°4 du Castigneau pour une remise en état complète. Il sort pour essais du 6 au 9 octobre puis pour remise du 10 octobre au 2 novembre 1946 à chaque fois en compagnie du Fantasque.

Seul contre-torpilleur de la 9ème DCT disponible, L’Audacieux sort pour une école à feu du 7 au 18 novembre, mouille aux Salins d’Hyères du 19 au 26 novembre avant une nouvelle sortie d’entrainement du 27 novembre au 4 décembre, date de son retour à Toulon. Il termine l’année par une sortie d’entrainement avec le Fantasque du 7 au 22 décembre 1946.

Après une sortie d’entrainement du 4 au 13 janvier 1947, les deux contre-torpilleurs disponibles de la 9ème DCT vont mouiller aux salins d’Hyères où ils sont rejoint le 18 janvier par Le Malin qui venait de réaliser ses essais à la mer.

Les trois contre-torpilleurs sortent pour la remise en condition du dit Malin du 20 janvier au 4 février 1947, rentrant à Toulon le 8 février après une escale à Calvi du 5 au 7 février.

L’Audacieux et Le Malin sortent pour  une école à feux du 14 au 18 février avant une escale à Port-Vendres du 19 au 22 février avant d’enchainer par un entrainement de défense aérienne du 23 février au 4 mars, date à laquelle ils vont mouiller aux salins d’Hyères. Le 9 mars, le Malin et l’Audacieux voient arriver aux salins d’Hyères leur compère Le Fantasque.

La 9ème DCT ainsi reconstituée va sortir pour un entrainement de division du 10 mars au 25 avril, faisant escale à Propriano et à Ajaccio avant de rentrer dans la soirée du 25 avril à Toulon.

Le 3 mai 1947, la 9ème DCT quitte Toulon pour un véritable entrainement de division au large du Sénégal en compagnie du pétrolier Elorn. Les trois contre-torpilleurs effectuent ainsi la traversée Toulon-Dakar sans escale, arrivant à destination le 12 mai. Ils s’entrainent sur place jusqu’au 28 juin, quittant Dakar le 1er juillet et rentrant à Toulon le 10 juillet 1947.

L’Audacieux et le Malin sortent pour un entrainement au mouillage de mines du 17 au 25 juillet avant une école à feux menée du 27 juillet au 2 août 1947. L’Audacieux est ensuite indisponible du 3 au 24 août 1947 avant de sortir pour essais du 25 au 28 août puis pour remise en condition du 29 août au 13 septembre en compagnie du Fantasque. L’Audacieux et le Fantasque sortent pour les essais du Malin du 16 au 19 septembre puis à sa remise en condition du 21 septembre au 6 octobre 1947.

Le 15 octobre 1947, la 9ème DCT sort pour un entrainement de division dans le Golfe du Lion du 15 octobre au 27 novembre 1947, date du retour des trois navires à Toulon. La 9ème DCT est ensuite indisponible pour entretien et permissions de l’équipage du 28 novembre au 20 décembre, sortant pour entrainement du 21 au 28 décembre.

L’Audacieux sort avec ses compères Le Fantasque et Le Malin pour un entrainement de division au large de la Corse du 4 janvier au 28 février 1948.

Le 2 mars, L’Audacieux et ses deux compères de la 9ème DCT appareillent de Toulon en compagnie de la 6ème DC, du Richelieu, des torpilleurs d’escadre Corsaire et Flibustier ainsi que du pétrolier Elorn pour une série d’exercices du 2 mars au 15 mai 1948.

Après un mouillage aux salins d’Hyères du 22 au 31 mai, L’Audacieux sort pour une école à feux du 1er au 6 juin, date de son retour à Toulon. Il est ensuite indisponible pour entretien et permissions de l’équipage du 7 au 30 juin 1948. Il sort ensuite pour essais du 1er au 4 juillet puis pour remise en condition du 5 au 20 juillet, le tout en compagnie du Fantasque, les deux navires allant alors mouiller aux salins d’Hyères.

Le 25 juillet 1948, les deux contre-torpilleurs sont rejoint par Le Malin qui  venait de réaliser ses essais à la mer. Les trois navires sont à la mer du 26 juillet au 12 août 1948, faisant escale à Nice du 13 au 17 août avant de rentrer à Toulon le lendemain 18 août 1948.

Le 21 août 1948, les trois contre-torpilleurs passent à l’effectif de guerre et vont mouiller aux Salins d’Hyères avec en permanence un contre-torpilleur en alerte prêt à appareiller et les deux autres navires en alerte à 6h. Néanmoins le 1er septembre, ce tour d’alerte est abandonné, la 9ème DCT sort pour entrainement du 2 au 5 septembre 1948.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s