10-Contre-torpilleurs (12)

Le Valmy

Le contre-torpilleur Valmy en 1929

Le contre-torpilleur Valmy en 1929

-Le Valmy est mis sur cale aux Ateliers et Chantiers de Saint-Nazaire-Penhoët le 5 mai 1927 et lancé le 19 mai 1928. Il est armé pour essais le 15 février 1929. Après un passage au bassin, il quitte son chantier constructeur le 11 avril 1929, direction Lorient son port d’armement.

La clôture d’armement est prononcée le 1er janvier 1930. Les derniers essais sont réalisés le 12 janvier, la commission supérieure d’armement se réunissant le 22 janvier 1930. Il quitte Lorient le même jour, fait escale à Alger le 25, à Bizerte du 26 au 29.

Le contre-torpilleur Valmy est admis au service actif le 26 janvier 1930.

A son arrivée à Toulon le 15 février 1930, le cinquième contre-torpilleur de classe Guépard est affecté à la 1ère escadre, intègrant la 5ème DL qui ne comporte pas moins de cinq membres à savoir le Panthère, le Chacal et le Tigre de classe Jaguar et le Guépard appartenant à la classe éponyme.

Le 1er mai 1930 est créée la 7ème DL composée du Verdun, du Guépard et du Valmy, le Verdun étant chef de cette nouvelle division, la 5ème DL retrouvant un format plus habituel à trois navires avec le Panthère, le Chacal et le Tigre.

La composition de la 7ème DL change le 7 février 1931 quand le Vauban arrive à Toulon. Il remplace dans la division le Guépard ce qui donne une division homogène, les trois navires de la 7ème Division Légère étant des navires de la tranche 1926.

Le 15 avril 1931 est créé le groupe des contre-torpilleurs de la 1ère escadre avec la 5ème DL (Panthère Chacal Tigre) et la 7ème DL (Verdun Valmy Vauban).

Au 1er janvier 1932, la 7ème DL ne dispose plus que du Verdun et du Valmy mais reçoit le renfort de l’Albatros le 25 janvier 1932. le 15 mars, le Gerfaut est également affecté à la division qui dispose donc de quatre navires.

Le 1er août 1932, la 7ème DL perd le Gerfaut qui rejoint la 5ème DL alors que le Valmy est placé en disponibilité pour travaux, remplacé le 10 octobre par le Guépard, la 7ème DL étant alors composé du Verdun, du Guépard et de l’Albatros. Les travaux terminés, le Valmy est affecté au groupe de complément à partir du 20 juin 1933.

Après une période de travaux et de mise en disponibilité (liée en partie à des problèmes d’effectifs obligeant la marine à faire des choix), le Valmy quitte Toulon le 17 décembre 1934 pour Brest où il arrive le 22, intégrant la 4ème Division Légère (4ème D.L).

Le 15 août 1936, la 2ème Escadre dite aussi Escadre du Ponnant devient Escadre de l’Atlantique. La 4ème DL à laquelle appartenait le Valmy est dissoute, le contre-torpilleur devant ensuite rejoindre la Méditerranée.

Le 7 novembre, il intègre la 13ème DL, division qu’il forme avec ses sister-ship Guépard et Verdun. Il arrive à Toulon le 15 novembre 1936. Il effectue alors plusieurs patrouilles au large de l’Espagne

Le 12 avril 1937, les divisions légères deviennent en fonction des navires qui les composent des divisions de croiseurs (DC) ou des divisions de contre-torpilleurs (DCT). La 13ème DL devient ainsi la 3ème DCT, la composition de la division restant identique avec le Guépard, le Valmy et le Verdun.

Jusqu’à la fin de la guerre d’Espagne en mars 1939, le Valmy et ses deux compères de la 3ème DCT vont mener de nombreuses patrouilles pour assurer la liberté de navigation et la liberté du commerce.

Le 1er juillet, une 4ème escadre (forces légères d’attaque) est créée à Bizerte. Sous les ordres du contre-amiral Marquis, on trouve la 3ème DC (croiseurs La Marseillaise Jean de Vienne et La Galissonnière), le croiseur léger Emile Bertin, la 1ère DCT (contre-torpilleurs Vauban Lion Aigle), la 3ème DCT (contre-torpilleurs Guépard Verdun Valmy) et la 11ème DCT (Bison Milan Epervier).

Les contre-torpilleurs censés attaquer les lignes de communication italiennes vont mener des missions d’escorte en Méditerranée et dans l’Atlantique. Le Valmy à une brève période d’indisponibilité du 23 au 26 août.

Sans la fin prématurée de la guerre de Pologne, la 3ème DCT serait passée en janvier 1940 dans l’Atlantique pour assurer la défense des convois entre Brest et Casablanca. La 3ème Division de Contre-Torpilleurs reste donc basée à Bizerte au sein de la 4ème Escadre qui va devenir en septembre 1940, la 6ème Escadre Légère.

Comme pour toutes les DCT, les trois navires vont passer à tour de rôle en grand carénage pour récupérer tout leur potentiel technique.

Le 4 janvier 1940, le Guépard est échoué au bassin à l’Arsenal de Sidi-Abdallah pour un grand carénage, laissant la 3ème DCT composée uniquement du Verdun (Al) et du Valmy. Cela n’empêche pas les deux contre-torpilleurs disponibles d’être fort actifs.

Le Valmy et le Verdun sortent ainsi du 8 au 15 janvier pour un entrainement au combat antisurface avant une relâche prolongée à Sfax du 16 au 30 janvier en raison d’un problème technique pour le Verdun.

Les deux navires reprennent la mer le lendemain 31 janvier 1940 pour une école à feux dans le golfe de Gabès et ce du 31 janvier au 9 février quand les deux navires rentrent à Bizerte.
La 3ème DCT sort à nouveau pour entrainement au combat de nuit du 15 au 22 février, faisant escale à Tunis du 23 au 27 février avant d’enchainer par une école à feux du 28 février au 7 mars quand les deux contre-torpilleurs rentrent à Bizerte. Ils se séparent alors, le Valmy devant entrer en grand carénage alors que le Verdun va participer à la remise en condition du Guépard.

Le Valmy est échoué le lendemain 8 mars au bassin n°4 de l’Arsenal de Sidi-Abdallah pour une remise en état complète, la modernisation de ses capacités militaires (DCA et ASM notamment) étant repoussée à une date ultérieure en raison de l’indisponibilité de pièces de DCA modernes ainsi que d’Asdic en raison de la lenteur de leur fabrication et de la priorité donnée aux torpilleurs d’escadre.

Le contre-torpilleur durant ses trois mois au bassin (8 mars-8 juin 1940) voit sa coque grattée, sablée et repeinte (des renforts structuraux sont également mis en place), les hélices d’origine sont remplacées, les turbines subissent une grande visite, les chaudières sont retubées, les soutes à mazout sont curées. Quand aux locaux-vie, ils sont remis à neuf.

Remis à flot le 8 juin donc, le Valmy subit trois jours d’essais à la mer soit du 9 au 12 juin avant remise en condition en compagnie du Guépard du 14 juin au 2 juillet alors que le Verdun l’à remplacé dans le cycle de grand carénage.

Suite à une avarie technique sur le Guépard, le Valmy est le seul contre-torpilleur de la 3ème DCT disponible, sortant ainsi pour un entrainement au combat antisurface du 9 au 16 juillet puis après une escale à Tunis du 17 au 21 juillet subit un entrainement au combat de nuit et ce du 22 au 28 juillet, jour de son retour à Bizerte. Il participe ensuite du 3 au 19 août à la remise en condition du Guépard.

Le Valmy est indisponible pour permissions de l’équipage du 20 août au 5 septembre 1940 avant de participer à la remise en condition du Verdun en compagnie du Guépard et ce du du 14 septembre au 2 octobre, la 3ème DCT rentrant à Bizerte le 9 octobre après une escale à La Valette du 3 au 8 octobre 1940.

Le 17 octobre 1940, la 3ème DCT quitte Bizerte en compagnie du pétrolier Mékong qui ravitaille les trois «quatre tuyaux» à flot à Mers-El-Kébir le 21 octobre, à Casablanca le 24 octobre avant que les quatre navires ne gagnent à Dakar le 28 octobre. Les trois contre-torpilleurs y manœuvrent jusqu’au 17 novembre, quittant Dakar le 19 et rentrant à Bizerte le 28 novembre 1940 après une escale à Casablanca.

Après une période d’entretien à flot du 29 novembre au 14 décembre 1940, les trois navires de classe Guépard sortent pour essais du 15 au 18 décembre avant remise en condition en compagnie  du 20 au 31 décembre.

La 3ème DCT sort pour un entrainement de division en Méditerranée orientale du 4 au 14 janvier 1941, la division se ravitaillant à Malte le 15 janvier avant de reprendre la mer en direction de Beyrouth où la division fait escale du 19 au 22 janvier avant de reprendre la mer pour des manoeuvres qui s’achèvent par une escale à Haïfa du 28 janvier au 3 février avant que la division ne reprenne la mer pour rentrer à Bizerte le 7 février 1941.

Le 11 mars 1941, la 3ème DCT sort pour un nouvel entrainement de division au  large de la Tunisie, entrainement qui s’achève le 27 mars quand les navires rentrent à Bizerte.

Les trois contre-torpilleurs subissent une période de travaux à flot du 28 mars au 12 avril 1941 pour modernisation de la DCA : les quatre canons de 37mm modèle 1925 en affûts simples et les quatre mitrailleuses de 13.2mm en deux affûts doubles sont remplacées par deux affûts doubles de 37mm Schneider modèle 1941 et six canons de 25mm Hotchkiss modèle 1939-40 en affûts simples.

La 3ème DCT sort pour essais du 13 au 16 avril suivit d’un stage de remise en condition du 17 au 30 avril, remise en condition axée sur la défense aérienne à la mer pour roder la nouvelle DCA des trois contre-torpilleurs.

Du 2 au 12 mai, la 3ème DCT participe à un exercice commun avec la 1ère DCT et le croiseur léger Emile Bertin. Après une escale dans le port de La Valette du 13 au 20 mai 1941, le croiseur léger et les trois contre-torpilleurs participent à un exercice de défense aérienne à la mer du 21 mai au 2 juin 1941 avant de rentrer le lendemain à Bizerte.

Le Valmy sort pour entrainement au large de Bizerte du 10 au 25 juin 1941 avant de connaître une période d’indisponiblité estivale du 26 juin au 17 juillet, sortant pour essais du 18 au 21 juillet puis pour remise en condition combinée à un entrainement de division du 23 juillet au 12 août, les trois navires faisant escale à  La Valette (Malte) du 13 au 17 août, à Tunis du 18 au 22 août avant de rentrer à Bizerte le lendemain 23 août 1941.

Le Valmy est ensuite indisponible pour avarie du 27 août au 12 septembre, sortant pour essais les 13 et 14 septembre puis pour remise en condition avec le Guépard et le Verdun et ce du 15 au 30 septembre 1941.

La 3ème DCT sort à nouveau au complet pour un exercice combiné avec l’armée de l’air du 5 au 12 octobre, rentrant à Bizerte le lendemain 13 octobre 1941.

Le Valmy et les deux navires de la 3ème DCT participent ensuite à une série d’exercices avec la 6ème EL, un premier cycle d’entrainement du 15 au 30 octobre est suivit d’escales à  La Valette du 1er au 7 novembre puis à Alexandrie du 10 au 15 novembre avant un exercice avec la marine britannique jusqu’au 21 novembre quand les navires des deux marines se séparent.

La 6ème Escadre Légère fait escale à Lattaquié du 23 au 27 novembre puis à Beyrouth du 28 novembre au 2 décembre. Les contre-torpilleurs effectuent un entrainement divisionnaire avant de rallier Bizerte le 16 décembre.

Le 1er janvier 1942, le Valmy forme une nouvelle 4ème Division de contre-torpilleurs avec ses sister-ships Vauban et Verdun.

C’est ainsi que le 5 janvier 1942, le Valmy quitte Bizerte en compagnie de ses deux nouveaux compères de division à savoir le Vauban et le Verdun. Les trois contre-torpilleurs arrivent à Mers-El-Kébir le 9 janvier 1942. Ils subissent une période d’entretien à flot du 10 au 31 janvier, sortant pour essais du 1er au 5 février avant remise en condition du 6 au 24 février 1942.

La 4ème DCT sort pour un premier entrainement de division du 4 mars au 11 avril 1942, rentrant le lendemain à Mers-El-Kébir.

Le Valmy sort pour un entrainement à la défense aérienne à la mer au large d’Alger du 17 au 24 avril, faisant escale dans la capitale de l’Algérie française du 25 au 30 avril avant de reprendre la mer pour une école à feux avec lancement simulés de torpilles du 1er au 8 mai. Après une nouvelle escale à Alger du 9 au 13 mai, le Valmy rentre à Mers-El-Kébir le 15 mai 1942.

Le Valmy subit une période d’entretien à flot du 16 au 22 mai avant une sortie pour essais du 23 au 26 mai 1942. Il enchaine avec ses compères Verdun et Vauban par un stage d’entrainement à Dakar du 7 juin au 22 juillet, quittant l’AOF le 28 juillet pour rentrer à Mers-El-Kébir le 7 août 1942.

Les trois contre-torpilleurs sont indisponibles pour entretien et permissions de l’équipage du 8 au 30 août 1942, sortant pour essais du 31 août au 4 septembre avant remise en condition du 6 au 24 septembre, rentrant à Mers-El-Kébir le 2 octobre après une escale à Alger du 25 septembre au 1er octobre.

La 4ème DCT termine l’année par un entrainement de division du 10 octobre au 17 novembre 1943 puis un entrainement DAM du 19 au 30 novembre (Valmy et Verdun uniquement) avant la remise en condition du Vauban du 9 au 22 décembre.

Le Valmy participe à un entrainement de division avec le Vauban et le Verdun du 5 janvier au 3 février,  rentrant à Mers-El-Kébir le 10 février après une escale à Alger du 4 au 9 février 1943. Il est ensuite indisponible du 13 au 27 février,  sortant pour essais du 28 février au 2 mars avant remise en condition en compagnie du Verdun du 3 au 16 mars 1943.

Les deux contre-torpilleurs disponibles de la 4ème DCT sortent à nouveau pour entrainement du 21 au 31 mars avant une escale à Alger du 1er au 4 avril suivit par un entrainement à la défense aérienne à la mer du 5 au 17 avril, date du retour des deux contre-torpilleurs à Mers-El-Kébir.

La 4ème DCT sort pour un entrainement ASM avec les sous-marins Méduse et Amphitrite du 25 avril au 3 mai avant de faire escale à Tunis du 4 au 7 mai, date de son appareillage pour un entrainement de défense aérienne à la mer qui s’achève le 17 mai 1943 lors du retour du Valmy et du Verdun à leur port d’attache.

Le Valmy qui doit succéder au Vauban sur le dock flottant effectue encore deux petites sorties au large des côtes oranaises, la première du 24 au 30 mai et la seconde du 1er au 4 juin 1943. Le même jour, le Vauban est remis à flot, le Valmy lui succédant deux jours plus tard.

Les travaux immobilisent le Valmy sur le dock du 6 juin au 9 septembre 1943. Outre la remise en état, le contre-torpilleur reçoit un Asdic, de nouvelles grenades ASM et un système de ravitaillement à la mer à couple. Il sort pour essais du 10 au 13 septembre avant d’effectuer sa remise en condition auprès du Vauban du 16 septembre au 3 octobre 1943.

La 4ème DCT réduite au Vauban et au Valmy quitte Mers-El-Kébir le 8 octobre 1943, fait escale à Casablanca le 11 octobre pour ravitaillement avant de gagner Dakar le 15 octobre. Ils vont y manoeuvrer jusqu’au 12 novembre, quittant Dakar le 18 pour rallier Mers-El-Kébir le 26 novembre 1943. Après une période d’entretien à flot du 27 novembre au 7 décembre,  le Vauban et le Valmy sortent pour essais et remise en condition du 8 au 17 décembre.

Le 20 décembre 1943, le Verdun quitte le dock flottant après trois mois de travaux. Il sort pour essais du 21 au 24 décembre avant d’effectuer sa remise en condition avec ses deux compères de la 4ème DCT du 26 décembre au 12 janvier, les trois contre-torpilleurs rentrant à Mers-El-Kébir le 20 janvier après une escale à Tanger du 13 au 18 janvier 1944.

La 4ème DCT ressort pour son premier entrainement de division depuis près d’un an. Le Vauban suivit par le Verdun et le Valmy quittent Mers-El-Kébir à l’aube le 27 janvier 1944 pour six semaines d’exercice intensifs jusqu’au 17 mars, rentrant à Mers-El-Kébir le même jour.

Après une période d’entretien à flot du 18 au 28 mars, la 4ème DCT sort pour essais du 29 mars au 2 avril avant un stage de remise en condition du 3 au 17 avril 1944.

Les contre-torpilleurs Vauban Valmy et Verdun quittent Mers-El-Kébir le 24 avril 1944 et retrouvent à la mer la 10ème DCT (Le Terrible, Le Triomphant et l’Indomptable). Les deux divisions s’affrontent dans une série de joutes nautiques du 24 avril au 12 mai avec de fréquents ravitaillement au port.

Après une escale commune à Alger du 13 au 18 mai, les deux divisions subissent un entrainement de défense aérienne à la mer du 19 au 31 mai, rentrant à Mers-El-Kébir le 6 juin 1944 après une nouvelle escale à Alger du 1er au 5 juin 1944.

Le Valmy sort à nouveau pour entrainement du 11 au 27 juin, faisant escale à Ajaccio du 28 au 30 juin avant de rentrer le 2 juillet à Mers-El-Kébir. Il est ensuite indisponible pour entretien et permissions d’été de l’équipage du 5 au 28 juillet 1944.Le Valmy et le Vauban sortent pour essais du 29 juillet au 2 août et remise en condition du 3 au 17 août.

Le Valmy sort à nouveau pour un entrainement ASM à partir du 21 août mais l’exercice qui devait s’achever le 2 septembre est interrompu dès le 27 août suite à une avarie mécanique qui  oblige le contre-torpilleur à rentrer à Mers-El-Kébir où il est indisponible jusqu’au 12 septembre quand réparé, il sort pour des essais satisfaisants jusqu’au 17 septembre, date de son retour à Mers-El-Kébir

Les trois navires de la  4ème DCT dont le Vauban sortent pour un nouvel entrainement de division   du 22 septembre au 8 novembre 1944. Après une escale à Alger du 9 au 13 novembre, la 4ème DCT rentre à Mers-El-Kébir le 14 novembre 1944.

Le Valmy sort pour un entrainement au large d’Oran et ce du 20 au 30 novembre, faisant escale à Tunis du 1er au 5 décembre avant de rentrer à son port d’attache le 7 décembre. Il participe ensuite avec le Verdun à la remise en condition de son sister-ship Vauban et ce du 8 au 22 décembre 1944.

Le 8 janvier 1945, la 4ème DCT devait sortir pour un entrainement de division mais le Valmy est victime d’une avarie ce qui annule l’entrainement de division. Il est de nouveau disponible le 25 janvier 1945, sortant pour essais du 26 au 30 janvier mais jouant de malchance, il est victime d’une nouvelle avarie qui repousse sa disponibilité au 12 février 1945.

La 4ème DCT sort enfin au complet le 15 février et va enchainer les exercices jusqu’au 5 avril 1945, rentrant le lendemain à Mers-El-Kébir.

Le Valmy et le Verdun sortent pour un entrainement ASM avec les sous-marins Psyché et Oréade du 12 au 21 avril, faisant escale à Tanger du 22 au 30 avril avant d’enchainer par un exercice de défense aérienne à la mer du 1er au 10 mai. Suite à une escale à Ajaccio du 11 au 15 mai, les deux contre-torpilleurs effectuent une école à feux avec lancement simulés de torpilles du 16 au 27 mai 1945, date de leur retour à Mers-El-Kébir.

Le 7 juin 1945, le Valmy sort pour un entrainement en solitaire quand il reçoit le SOS d’un chalutier oranais en difficulté. Le contre-torpilleur se déroute et repêche les quatre marins-pêcheurs alors que le navire venait de couler. Il débarque ses naufragés le jour même avant d’effectuer l’entrainement prévu jusqu’au 11 juin 1945 date de son retour au port.

La 4ème DCT sort pour un nouvel entrainement de division  du 15 juin au 30 juillet 1945, faisant escale à Alger du 31 juillet au 4 août et rentrant le lendemain à Mers-El-Kébir.

Les trois contre-torpilleurs de la 4ème DCT sont indisponibles pour entretien et permissions de l’équipage du 5 au 27 août, sortant pour essais du 28 au 31 août avant remise en condition du 2 au 27 septembre 1945.

Le Valmy participe à un nouvel entrainement de division avec le Vauban et le Verdun et ce du 1er octobre au 12 novembre avant d’enchainer par une mission de représentation, faisant escale à Port-Vendres du 15 au 18 novembre, à Marseille du 19 au 22 novembre, à Nice du 24 au 28 novembre, à Ajaccio du 29 novembre au 3 décembre, à Tunis du 5 au 8 décembre, à Alger du 10 au 15 décembre avant de rentrer à Mers-El-Kébir le 17 décembre 1945. La division reste au port jusqu’à la fin de l’année pour entretien et repos de l’équipage.

Le Valmy commence l’année 1946 par un entrainement au large de Dakar en compagnie de ses deux compères de la 4ème DCT, entrainement mené du 2 février au 18 mars, les trois contre-torpilleurs quittant l’AOF le 23 mars pour rallier Mers-El-Kébir le 1er avril 1946.

Le 12 avril 1946, le Valmy et le Vauban appareillent pour un exercice en commun mais le 17 avril, il est victime d’une grave avarie qui compromet sa disponibilité. Le Valmy est mis en position de complément le 18 avril 1946 en attendant qu’une décision soit prise sur son avenir.

Jugeant peu économique de le réparer à quelques mois de son désarmement, l’amirauté décide de désarmer le contre-torpilleur. Le 2 mai 1946, le Valmy est officiellement désarmé

Le contre-torpilleur passe au dock-flottant du 2 au 9 mai et reste mouillé à Mers-El-Kébir jusqu’au 15 novembre 1947 quand il rejoint le Vauban au cimetière naval du Brégaillon à Toulon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s